Et ça continue encore et encore, ce n’est que le début d’accord d’accord

Image

Chose promise et chose due … UNE FOIS PAR MOI renaît de ses cendres et te donne rendez-vous ailleurs, en laissant la trace de cette première partie d’aventure toujours là.

Désormais, c’est ici que ça continue … A tout de suite donc !

Toujours là…

ImageNon ce blog n’est pas mort même si certains en rêvent. Il est juste en cours de reconstruction ici ou ailleurs pour de nouvelles aventures. Oui j’ai disparu de cet écran ces derniers mois. Pour diverses raisons qui n’ont rien à voir avec la fine équipe qui s’attèle à donner un nouveau souffle à cette idée de blog participatif. Je ne fais pas un article pour justifier de mon absence. En fait avec l’âge, je me rend compte qu’alzheimer me joue des tours et j’ai surtout oublié la date à laquelle je devais publier. D’autres diront que c’est aussi la cause de ma blonditude. J’avoue que ces derniers temps, je me suis surtout concentré sur ma petite mais jolie personne. Oui miroir dit moi qui est le plus beau. Je gagne souvent grâce aux crèmes. Ok ce n’est pas super passionnant tout ce que je vous raconte mais pour moi c’est important. Bah oui les bloggeurs ont un gros égo il parait. J’ai dit oui dès le début pour participer à cette aventure et je continuerai jusqu’au bout. Oui je suis têtu aussi et j’aime aller jusqu’au bout des choses même si cela peut prendre du temps. Alors je compte sur vous pour continuer à nous suivre voire même à devenir acteur et de nous rejoindre. Je vous dis à bientôt sur la toile.

Chris

Qui c’est?

C’est à la suite de plusieurs demandes que je consens à écrire ce billet sur un artiste singulier de la chanson française. En effet, l’homme qui va occuper tout ce billet a commis un nombre très important de chansons, de tubes même j’ose le mot qui n’est pas galvaudé. Cependant il en a finalement interprété peu au regard de tous ceux qui sont passés à la postérité.
Commençons par ce titre de 1982…

Karen Chéryl – Oh Chéri Chéri (1982)

Année faste puisqu’il compose un autre succès pour Philippe Lavil :

Philippe Lavil – Il tape sur des bambous (1982)

L’année suivante, il collabore à la composition d’un titre pour l’idole du Rédac’Tto Chef : le titre est explicite, pas la peine d’en rajouter comme disait Maxwell…

Régine – Reine de la nuit (1983)

On comprend tout de suite pourquoi le Rédac’Tto Chef est sont plus grand fan en regardant cette chorégraphie qu’il connait par cœur…

C’est Dick Rivers qui lui doit un beau succès en 1984 :

Dick Rivers – Nice baie des Anges (1984)

En 1985, il compose un tube pour C. Jérome :

C. Jérôme – Et tu danses avec lui (1985)

La même année Gilbert Montagné collabore avec lui pour écrire son tube :

Gilbert Montagné – Les sunlights des tropiques (1985)

Il écrit et compose en 1988 un duo devenu célèbre pour une jeune chanteuse…

Elsa & Glenn Medeiros – Un roman d’amitié (1988)

La même année il écrit et compose un titre pour Sheila…

Sheila – Le tam-tam du vent (1988)

Vous avez trouvé ? Non ? Alors je vous aide…

Il a également écrit et composé des génériques de séries que les trentenaires connaissent bien ! Notamment les deux génériques suivant interprétés par leur co-auteur Eric Charden :

Albator, le corsaire de l’espace (1979)

San Ku Kaï (1980)

Alors vous avez trouvé cette fois ? Non toujours pas ?
Avec le clip suivant forcement, vous allez trouver….

Félix Gray & Didier Barbelivien – À toutes les filles (1990)

Ca y est ? Vous l’avez la réponse ? Un indice : ce n’est pas Félix Gray…

En 1992, il écrit et compose un duo qu’il interprète avec Anaïs :

Anaïs et Didier Barbelivien – Les Mariés de Vendée (1992)

Oui ça y est !!! C’est Didier Barbelivien !!!! Vous êtes forts !!! Même si je vous ai un peu aidé tout de même, avouez-le…
Nous n’avons évoqué ensemble que quelques titres qu’il a écrit et/ou composé ; il écrit une œuvre très importante…

Je vous laisse avec ce titre qu’il a écrit avec un complice en 1986…

Didier Barbelivien – Le Parking d’Auchan (1986)

Waquete

Ah j’oubliais !!! Je profite de cette journée du 21 août pour souhaiter une bonne fête à tous les Christophe !😉

Je ne pouvais pas passer sous silence le pouvoir des trois qui a encore frappé ce week-end avec le décès de l’interprète de San Francisco Scott McKenzie…

Scott McKenzie – San Francisco (1967)

Tto ou tard

Tôt ou tard, c’est à dire le mois prochain, j’écrirai la dernière ligne de ce blog … Tôt ou tard, je me déciderai à donner une nouvelle chance à une bonne idée. Tôt ou tard, je dévoilerai ce qui a déjà été imaginé pour la suite, ailleurs …

Il est trop tôt et pas assez tard pour en parler aujourd’hui alors que tu es accablé(e) de fatigue à cause de cette chaleur providentielle que nul n’espérait encore. Il est trop tôt encore parce que le rouleau comrpesseur des Jeux Olympiques va tout ravager sur son passage sauvage et impitoyable. Il est trop tard pour faire saliver dans la mesure où nombre de lecteurs (mais pas tous à bien regarder les chiffres d’une fréquentation toujours surprenante) sont ailleurs et pas seulement physiquement. Tôt ou tard, je raconterai pourquoi on en est là, pourquoi j’ai envie de continuer malgré tout et surtout comment.

Tôt ou tard, je vais reprendre mon rôle d’architecte de moi-même et de ma poiscaille préferée qui continue malgré tout.
Tôt ou tard, je vais t’annoncer de nouvelles recrues.

Tôt ou tard, je vais te proposer le nouveau chemin de ces écrits, avec des gens qui ne trahiront pas l’esprit de départ et n’y verront pas forcément un miroir bien déformant.
Tôt ou tard, je n’en voudrais plus aux lanceurs de poignards qui se sont essuyé les pieds sur ma bienveillance.

Tôt ou tard, UNE FOIS PAR MOI va revenir et ce sera en octobre … le 21 octobre 2012. Ce sera trop tard pour que ce soit là et il est trop tôt pour te dire où [mais rassure-toi, le nom est déjà réservé … j’ai l’air idiot et trop gentil, mais j’ai oublié d’être stupide quand même].

Tôt ou tard, je te remercierai lecteur d’avoir accompagné pendant plus de deux ans cette aventure ici, quis e continuera ailleurs. Il est encore trop tôt pour cela et le mois prochain, il ne sera pas trop tard.
Ce n’est pas trop tôt ni trop tard que je parviens enfin à réécrire comme je voulais le faire depuis le début … en déclinant une expression sur tout un billet, juste histoire de te parler de ce que je ressens … une fois dans le mois, une fois par moi donc.

Tto

Drôles de bêtes

C’est au détour d’une conversation concernant la météo du moment sur le réseau social à l’oiseau bleu (ça tombe dites donc avec ce titre) avec un animal au pelage blanc que l’idée de ce billet m’est venue: et si nous évoquions quelques animaux en chanson?
Commençons par un titre tout droit sorti du concours Eurovision de 1980 :

Sophie et Magaly – Papa Pingouin (1980)

Elles terminèrent 9eme sur 19.
Devant ce succès, une chanteuse Allemande Dorthe Kollo en interprète la version en langue de Goethe quelques mois plus tard:

Dorthe Kollo – Papa Pinguin (1980)

Evidemment je ne pouvais pas oublier un animal noir chargé d’émotions… Je vous propose de découvrir l’aigle noir de Barbara dans l’interprétation de Marie Carmen datant de 1992:

Marie Carmen – L’aigle noir (1992)

Après cette séquence, reprenons un peu le sourire avec un morceau de 1977 que je ne vous présente même pas puisque c’est un monument!

Chantal Goya – Un lapin (1977)

Restons avec cet animal, avec un titre de 1973 interprété par Henri Salvador et dont les paroles ne sont pas forcément destinés au enfants…

Henri Salvador – Petit lapin (1973)

Sur cette morale, je souhaite à tous ceux qui ont cette chance de profiter des vacances. Et pensez à ceux qui sont au travail…

Waquete

Tu fais quoi le 30 juin à 23h59 et 60 secondes ?

Cela n’arrive pas qu’une fois par mois, ni même une fois par an … c’est bien plus rare que cela !

Pour la vingt-cinquième fois, l’homme va vivre une seconde de plus que d’ordinaire et tu as intérêt à la savourer puisque la dernière fois, c’était le 31 décembre 2008 qu’il a fallu ajouter la fameuse seconde intercalaire.

Quid et kezako ? C’est facile : le temps qui passe se mesure avec des horloges dites atomiques dont la régularité le dispute à la bêtise de candidats de la télé-réalilté, c’est ainsi dire qu’il n’y a aucun aléa. Sauf que … la rotation de la Terre est un peu comme ton humeur, irrégulière ! Et forcément, mesurer les secondes, minutes, heures, jours, semaines, mois, années, siècles résultant de la rotation de notre planète avec des engins d’une précision diabolique, ça créé des décalages. Et les décalages, ça fout la rage chez les scientifiques qui veulent des calculs qui tombent justes !

C’est pourquoi à compter de 1972, on a décidé d’en finir avec la mesure du temps qui passe dictée par l’astronomie et consistant à apprécier la position du Soleil par rapport à la Terre. Fini le travail à la grand papa, aujourd’hui on la joue horloges atomiques, pour les vrais de vrais parce qu’on n’est pas des p… petits joueurs quand même !

La dérive du temps donné par l’orientation de la Terre comparé aux indications des horloges atomiques ne doit pas devenir trop importante et lorsque le différenciel s’approche des 0,9 secondes, le Service International de la Rotation Terrestre et des Systèmes de Reférence (l’IERS, c’est plus court) décide d’ajouter une petite seconde pour compenser. Et c’est à l’Observatoire de Paris que tout se passe coco …

Sauf que tout cela suppose de respecter certaines règles :
– on n’ajoute une seconde que le 30 ujuin ou le 31 décembre
– on avertit suffisamment à l’avance pour reparamétrer tous les satellites, tious les réseaux informatiques sensibles sinon, là … c’est la guerre absolue puisque tout se déglingue !
– aucun tir de fusée n’est autorisé pendant les jours entourant la seconde intercalaire pour éviter les erreurs de calcul [oui oui, tu imagines qu’une seconde ce n’est pas grand chose mais … souviens-toi : à une seconde près à quel point ta vie aurait pu changer …].

Dans 3 jours, ta journée ne comptera donc pas 86.400 secondes mais 86.401 secondes. Quel luxe : en lisant ce billet, tu viens de réaliser le surcroit d’immortalité considéré …

Tto

Des vacances, du soleil

Vous avez remarqué la date sur le calendrier? Nous sommes en été!
Je sais que ce n’est pas facile de s’en convaincre en regardant par la fenêtre…

Pour lever le voile sur la vie trépidante de l’animal aquatique nocturne, je peux vous dire que je rédige ce billet à l’ombre d’un bel arbre avec une vue splendide.
D’ailleurs, je n’hésite pas, je vous montre:

La vue quand je relève les yeux

C’est pas mal non?

Vous avez reconnu? Non, pourtant c’est facile…

Je vais vous aider à découvrir, mais en chanson évidemment!

Plantons le décor avec ce titre incontournable de 1983 issu de la collaboration de Hervé Vilard et de Toto Cutugno

Hervé Vilard – Méditérannéenne

Alors vous situez?

Allez, je suis gentil (oui dites-le), un autre indice (que

Tino Rossi – Marinella

Toujours pas???? Ah là vous me décevez…
Bon là avec l’indice suivant, impossible de louper la bonne réponse…
En effet, il s’agit d’un titre issu de l’Eurovision de l’année 1993 avec lequel la France s’est classée…

Partick Fiori – Mama Corsica

Inutile d’en rajouter comme disait Maxwell, je ne peux vous en dire plus. J’espère qu’avec tous ces indices vous avez (enfin) trouvé!

Je vous laisse, je dois profiter de l’endroit….

Waquete

Si ça va pas dans ta vie, tu peux toujours faire des cookies

Installes toi dans ta cuisine, allume ton four à 180 degrés et réunis les ingrédients suivants :

  • 125g de beurre à température ambiante,
  • 100g de sucre roux,
  • 1 cuil. à café d’extrait de vanille,
  • 2 œufs,
  • 250g de farine,
  • 1 cuil. à café de levure,
  • 1 pincée de sel,
  • 125g de m&m’s

1/ Mélange bien le beurre afin d’en faire une pommade bien homogène. Ajoute ton sucre, puis ton extrait de vanille. Incorpore les œufs un par un.

2/ A côté, mélange la farine, la levure et le sel.

3/ Verser graduellement les poudres sur la préparation au beurre en mélangeant bien.

4/ Ecraser les m&m’s au pilon (ou dans un torchon, ou au mixer) et les ajouter à l’appareil. Si t’es un peu maniaque, tu peux les trier pour ne garder que tes couleurs préférées. Et si t’as pas envie de les réduire en petits morceaux, tu peux toujours prendre des mini m&m’s au chocolat.

5/ Faire des boules avec des cuillères à café / à la cuillère à glace / à la main (selon ce que tu préfères) et les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

6/ Laisser cuire environ 12 min ou jusqu’à ce que les bords de vos cookies soient dorés.

J’ai trouvé les proportions de cette recette sur ce site, mais nous n’avons pas exactement le même mode opératoire. Testez les deux et n’hésitez pas à partager votre retour.

Juin commence comme un tourbillon. Pas envie d’en parler. Désolé.

Attends que ça refroidisse, au moins t’auras des cookies.

Madrox

Du rêve à la réalité…

Un avant goût des vacances…Dans 15 jours je serai en partance pour là…

Image

Image

ImageImage

Image

Image

Image

Image

En voila une bonne nouvelle !!!

Le moins que l’on puisse dire, c’est que tout vient à point à qui sait attendre voire être patient.

Puisque Waquete officie en qualité de grand manie-tout [et il manie tout !!!] et qu’il est encore un peu timide de le dire, il a reçu il n’y a pas trop longtemps un petit mail de ma part … Oh pas grand chose, juste un petit mail pour lui dire que lui et moi allions devoir phosphorer puisqu’il est question de repartir sur des bases nouvelles pour qu’UNE FOIS PAR MOI ne meurt pas à la grande satisfaction de celui qui guette, tel le vautour, la dépouille pour mieux s’en repaître et venir, comme à l’accoutumée, délivrer une morale [ou ce qui en tiendra lieu] sentencieuse comme il se plait à en infliger. Et ben non … aujourd’hui, je peux te l’annoncer : UNE FOIS PAR MOI n’est pas fini, c’est même tout le contraire et la vague de recrutement de nouvelles signatures est lancé.

La nouvelle identité graphique est trouvée.
La nouvelle charte de collaboration aussi, pour éviter les comportements inadaptés.
Les nouvelles envies sont là.
Les modelisations vont commencer et tout l’été servira à se roder et faire en sorte que l’équipe se complète [oui oui, une vraie équipe : pas un truc psychologiquement affligeant et inquiétant à coup de schizophrénie latente en démultipliant artificieusement une prétendue pléiade de contributeurs]. Bah voila … les pâles copies ne rejoindront jamais les idées originales qui ont un mérite : l’authenticité.

Et c’est ce pari qui recommence : l’authentique. Nous aurons l’occasion d’en reparler mais la rentrée d’UNE FOIS PAR MOI est prévue le 21 août 2012. En attendant, un wagon de Messieurs Bricolage est en arrivage et ça va sentir bon la peinture, le ciment et tout le reste. Les grands travaux vont commencer !

Alors attention où tu marches … ne t’égare pas, il se pourrait bien que tu prennes un coup de peinture, un peu de poussière mais c’est pour la bonne cause : de blanc, de gris et de noir vêtu, UNE FOIS PAR MOI va revenir tout bientôt, tout frais, tout beau et, finalement, tout nouveau ! D’ici là, on continue comme si de rien n’était [ou presque]. Enfin moi je dis ça, c’est au big boss de dire …

Tto

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 27 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :