Tu fais quoi le 30 juin à 23h59 et 60 secondes ?

Cela n’arrive pas qu’une fois par mois, ni même une fois par an … c’est bien plus rare que cela !

Pour la vingt-cinquième fois, l’homme va vivre une seconde de plus que d’ordinaire et tu as intérêt à la savourer puisque la dernière fois, c’était le 31 décembre 2008 qu’il a fallu ajouter la fameuse seconde intercalaire.

Quid et kezako ? C’est facile : le temps qui passe se mesure avec des horloges dites atomiques dont la régularité le dispute à la bêtise de candidats de la télé-réalilté, c’est ainsi dire qu’il n’y a aucun aléa. Sauf que … la rotation de la Terre est un peu comme ton humeur, irrégulière ! Et forcément, mesurer les secondes, minutes, heures, jours, semaines, mois, années, siècles résultant de la rotation de notre planète avec des engins d’une précision diabolique, ça créé des décalages. Et les décalages, ça fout la rage chez les scientifiques qui veulent des calculs qui tombent justes !

C’est pourquoi à compter de 1972, on a décidé d’en finir avec la mesure du temps qui passe dictée par l’astronomie et consistant à apprécier la position du Soleil par rapport à la Terre. Fini le travail à la grand papa, aujourd’hui on la joue horloges atomiques, pour les vrais de vrais parce qu’on n’est pas des p… petits joueurs quand même !

La dérive du temps donné par l’orientation de la Terre comparé aux indications des horloges atomiques ne doit pas devenir trop importante et lorsque le différenciel s’approche des 0,9 secondes, le Service International de la Rotation Terrestre et des Systèmes de Reférence (l’IERS, c’est plus court) décide d’ajouter une petite seconde pour compenser. Et c’est à l’Observatoire de Paris que tout se passe coco …

Sauf que tout cela suppose de respecter certaines règles :
– on n’ajoute une seconde que le 30 ujuin ou le 31 décembre
– on avertit suffisamment à l’avance pour reparamétrer tous les satellites, tious les réseaux informatiques sensibles sinon, là … c’est la guerre absolue puisque tout se déglingue !
– aucun tir de fusée n’est autorisé pendant les jours entourant la seconde intercalaire pour éviter les erreurs de calcul [oui oui, tu imagines qu’une seconde ce n’est pas grand chose mais … souviens-toi : à une seconde près à quel point ta vie aurait pu changer …].

Dans 3 jours, ta journée ne comptera donc pas 86.400 secondes mais 86.401 secondes. Quel luxe : en lisant ce billet, tu viens de réaliser le surcroit d’immortalité considéré …

Tto

Publicités

2 réponses à “Tu fais quoi le 30 juin à 23h59 et 60 secondes ?

  1. Loup 2 juillet 2012 à 8 h 01 min

    2 minutes de perdues, c’est rien : moi ça m’a pris beaucoup plus de temps ! Faut dire qu’à la lecture de ce billet, je suis parti en quête d’informations sur l’origine de cette unité de mesure qu’est la seconde, avant que sa définition ne soit atomique, pour savoir qui a bien pu inventer un tel truc qui a traversé les âges…

  2. Lo'hîc Ciol 1 juillet 2012 à 13 h 42 min

    En lissant ça je viend de perdre 2 minutes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :