Toujours là…

ImageNon ce blog n’est pas mort même si certains en rêvent. Il est juste en cours de reconstruction ici ou ailleurs pour de nouvelles aventures. Oui j’ai disparu de cet écran ces derniers mois. Pour diverses raisons qui n’ont rien à voir avec la fine équipe qui s’attèle à donner un nouveau souffle à cette idée de blog participatif. Je ne fais pas un article pour justifier de mon absence. En fait avec l’âge, je me rend compte qu’alzheimer me joue des tours et j’ai surtout oublié la date à laquelle je devais publier. D’autres diront que c’est aussi la cause de ma blonditude. J’avoue que ces derniers temps, je me suis surtout concentré sur ma petite mais jolie personne. Oui miroir dit moi qui est le plus beau. Je gagne souvent grâce aux crèmes. Ok ce n’est pas super passionnant tout ce que je vous raconte mais pour moi c’est important. Bah oui les bloggeurs ont un gros égo il parait. J’ai dit oui dès le début pour participer à cette aventure et je continuerai jusqu’au bout. Oui je suis têtu aussi et j’aime aller jusqu’au bout des choses même si cela peut prendre du temps. Alors je compte sur vous pour continuer à nous suivre voire même à devenir acteur et de nous rejoindre. Je vous dis à bientôt sur la toile.

Chris

Publicités

Du rêve à la réalité…

Un avant goût des vacances…Dans 15 jours je serai en partance pour là…

Image

Image

ImageImage

Image

Image

Image

Image

Je vous en vote un brin …

ImageOui je sais ce n’est pas très original en ce jour de parler de muguet et de porte bonheur. Alors pour commencer je vous offre cette petite photo bucolique avec un mignon pitit chat car je sais que parmi vous il y a des fans de ce félin et j’en suis. Comme tous les 1er du mois depuis la création ce blog j’écris tous les 1er du mois. Et bien sûr même le 1er mai alors que ce jour est chômé. Mais que voulez-vous lecteurs (trices) le rédac chef est intransigeant. Blague à part ce 1er mai 2012 est particulier. Nous sommes à quelques jours de changer ou pas de président et à la veille du débat entre les deux prétendants pour le poste suprême. Je n’ai plus 20ans mais pas non plus 60 ou 50 comme voudrait le faire croire certains donc ce n’est pas la 1ère élection présidentielle que je vis. Je ne sais pas vous mais cette élection se déroule dans une atmosphère particulière. Certains diront que c’est à cause de la crise mais je pense surtout que c’est peut-être la 1ère dont les candidats sont sous les feux de la rampe, et ils jouent avec, de l’information instantanée grâce à internet. Du coup, j’ai plus l’impression d’assister à un combat de coqs, à un échange de piques, qu’à un débat d’idées. D’autres diront que les programmes se ressemblent tellement qu’ils ne peuvent pas réellement débattre sur le fond. C’est l’impression que l’on peut avoir et les médias ne sont pas innocentes de cet état de fait. Elles peopolisent de plus en plus les politiques car cela fait vendre ou donne de l’audience au lieu de mettre en exergue les idées des différents candidats. Elles s’intéressent plus aux petites phrases qu’au reste du discours politique. De plus quand on voit les deux journalistes qui animeront le débat de demain, j’aurai préféré deux vrais journalistes politiques et pas des stars du 20h. Surtout la blonde qui est surtout une speakrine et une lectrice de prompteur. Même si je sais pour qui je vais voter, j’ai envie de voir un débat sur le fond, un échange d’idées. J’ai envie de voir deux hommes qui utilisent leur intelligence pour convaincre les français que la politique est autre chose que de sortir des dossiers enfouis au fond des tiroirs ou de mettre en avant la vie plus ou moins secrète d’un ex homme politique. Tout cela est peut-être utopique mais quand nous mettons notre bulletin dans l’urne, ne votons-nous pas dans l’espoir que le monde change ? Bon ce n’est pas tout ça mais j’ai un vrai travail qui m’attend, mon repassage.

Comme un poisson dans le dos…

La pêche est un art difficile. Cela demande de la patience. De temps en temps tu attrappes de la petite friture. Tu la fais griller, tu la dégustes mais tu veux prendre dans tes filets la prise de ta vie.  A force de patience et parce que tu as sorti ta ligne de professionnel et que tu n’as pas lésiné sur l’appât un jour le bouchon frétille dans l’eau. Tu batailles longtemps, tu t’accroches à la berge. Tu moulines pendant des heures. Tu lâches du mou. Tu laisses le poisson reprendre son souffle et puis tu reviens à la charge. Après une longue bataille, tu finis par ramener vers toi la proie qui a mordu à ton hameçon. Quand il sort de l’eau, son regard n’est pas celui d’un combattant vaincu. Même s’il a perdu le combat, il te fixe droit dans les yeux. Il ne se laisserai pas faire. Il luttera jusqu’au bout. Tu le remontes à la surface. Tu le caresses pour le rassurer, pour le calmer, pour qu’il est confiance en toi. Tu n’es pas un pêcheur du dimanche qui une fois sa proie dans ses filets le dévore et qui attend le prochain week-end pour de nouveau repartir explorer les fonds sous marins. Ton attitude le perturbe. Il se laisse faire et tu le déposes dans ton épuisette. Il découvre alors un monde terrestre qu’il ne soupçonnait pas. Il observe, il s’adapte et se surprend à se prendre d’affection pour ce pêcheur inconnu venu le déranger dans son étang où il était le maître des eaux. Le pêcheur est fier de sa prise. Il ne peut se résoudre à le remettre à l’eau comme une vulgaire friture. Il a une idée. Il a une grand aquarium vide chez lui. Il va l’aménager pour qu’il se sente comme chez lui. Pendant plusieurs mois, le pêcheur et le poisson s’habitue l’un à l’autre. Et puis un jour, le poisson décide recouvrir sa liberté et saute en dehors de l’aquarium. Le pêcheur en rentrant le soir le découvre alors gisant sur le sol. Dans ce geste, il comprend une envie de retrouver son monde. Délicatement, il prend le poisson dans ses bras et le remet aux eaux de l’étang. Celui-ci retrouve sa liberté. Le pêcheur est triste de cette séparation mais il sait qu’il ne peut garder le poisson loin de ses repères. Et depuis ce jour là tous les 1er avril, le pêcheur et le poisson se retrouve au bord de l’étang pour passer la journée ensemble.

Christophe

Il est où le temps ?

Je ne vais pas te mentir lecteur(trice) en te disant que si je publie en retard alors que c’est mon jour, c’est parce que je cherchais l’inspiration ou que j’avais rédigé un super article et que j’ai cliqué sur  « mettre dans la corbeille » et non pas sur « publier ». Non rien de tout ça. La raison, elle est toute bête, j’ai complètement zappé qu’aujourd’hui on était déjà le 1er. Oui c’est ce matin quand j’ai vu sur mon téléphone le message qui m’indique chaque 1er du mois que je suis attendu ici que j’ai tilté que le mois de février était déjà fini. Le mois le plus court du calendrier et encore cette année il a un jour de plus. Honnêtement ces 29 jours, je ne les ai pas vu passé. Je ne sais pas pour vous, je ne sais pas si c’est l’âge mais plus ça va plus j’ai l’impression que le temps passe vite. J’ai l’impression que les journées sont de plus en plus courtes. Du coup est-ce parce que je cours après le temps que je me couche tard, que je dors de moins en moins, que je suis à la ramasse du coup le matin. Je ne sais pas.  Je cours après le temps peut-être. Je n’essaie pas d’analyser le pourquoi du comment. Une fuite en avant dirons certains. D’autres diront qu’il faut que je ralentisse, que je sois patient sinon à un moment cela sera la sortie de route ou un tout droit dans un mur. Court après moi que je t’attrape. Honnêtement c’est n’importe quoi cet article. Une suite de mots balancés comme ça à la va vite. Au moins là j’ai 30 jours devant moi pour écrire un truc qui aura du sens ou pas. Bye.

Christophe

Le 1 parle du 2…

Il y a un peu plus de 2 ans mon téléphone sonne. C’est Tto. Après le Allo, A l’huile d’usage, il me dit:   » J’ai envie de faire un truc à plusieurs et j’ai pensé à toi bien sûr ».  Heureusement que je suis assis. Mais que lui arrive-t-il ? Aurait-il envie de réaliser un fantasme avec zolimari où mon corps de rêve serait de la partie ? Ah mais non dommage, ouf ! Non il me propose simplement de participer à une aventure bloguesque. Celle d’Une fois par Moi. Et voilà cela fait maintenant 2 ans, que ce blog existe. Il y a eu des hauts et des bas, des départs et des arrivées mais le bâteau continue de voguer sur la toile ( C’est beau ce que je dis dis donc). Par contre pour fêter ces 2 ans, le rédac chef nous a suggéré un fil rouge, un thème pour les articles, le 2. Mais de quoi je vais bien pouvoir parler ?  2 mais 2 quoi ? Mains , pieds, yeux, oreilles, c……. Et là mes 2 neurones se rencontrent et je trouve. Mais oui 2 c’est quoi un chiffre. Je l’ai trouvé mon sujet, la symbolique du chiffre 2. Me voilà donc à me documenter, à dévaliser les bibliothèques, à lire des nuits entières des livres sur le sujet. A prendre des notes, à noircir des pages et des pages. Et enfin réussir à vous expliquer la signification du chiffre 2 . C’est parti pour l’instant culturel.

Donc le chiffre 2 signifie dualité, opposition, ambivalences, dédoublements. C’est le blanc et le noir, le yin et le yang, l’amour ou la haine. Mais c’est aussi pour le monde celtique un certain nombre de figure mythiques qui vont par deux et qui ont des caractères opposés et complémentaires. En fait en lisant tout cela je retrouve le définition cet endroit. Ce lieu d’écriture composé de filles et de garçons d’âge, de pensée, de lieu de vie, d’éducation différents mais qui finissent par être complémentaire pour créer une mosaïque d’article (c’est beau ça aussi) qui ne se ressemblent pas. Qui peuvent amener parfois à débat, avec lesquels on peut être d’accord ou pas. Certain(e)s sont dans l’émotion d’autres plus virulents. Mais tout le monde est libre d’écrire ce qu’il veut. Sur Une fois par Moi, « J’écris ton nom liberté » (tain j’ai avalé le Larousse ce soir ). Oui le chiffre 2 représente bien cet endroit. Nous sommes tous des anges et des démons, des bloggeurs et des lecteurs. Mais surtout le chiffre 2, c’est nous et vous lecteur(s) et trices. C’est nous et toi public (Là j’en fais un peu trop peut-être). Mais je vais m’arrêter là et nous souhaitez un joyeux bloganniversaire. D’ailleurs à ce propos,  Mr le rédac chef, il est où le champagne ?

Christophe

A vos marques pour 2012…

Après quelques semaines d’absence pour des raisons indépendantes de ma volonté comme on dit, me voilà de nouveau parmi vous. Et j’ai en plus l’honneur d’ouvrir cette nouvelle année. Je ne vous parlerai pas des bonnes résolutions à prendre car je n’en prend jamais comme ça en fin d’année je ne regrette rien. Je ne vous ferai pas un bilan de l’année écoulée. Le passé c’est le passé et l’important c’est l’avenir. Mais une grande année s’annonce, tout d’abord ici car mon petit doigt me dit qu’il va y avoir du nouveau, de l’originalité… 2012 sera aussi l’année des élections, ici dans notre beau pays, de l’autre côté de l’atlantique et à l’est au pays de la vodka. Que le meilleur gagne. Mais nous aurons je pense tout le loisir de reparler de tout ça. L’heure est encore à la fête, à la digestion et aux maux de têtes pleines de bulles.

Je vous souhaite à toutes et à tous, lecteur (trice)s, co bloggeur(se)s et bien sûr rédac chef une très bonne année 2012. Que vos rêves, vos envies, vos projets se réalisent. Que l’amour, l’amité et le bonheur soient au rendez-vous pour vous et vos proches.

Christophe

Bonne fête à toutes et à tous…

Mes biens cher(e)s lecteurs et trices et mes biens cher(e)s co auteurs et trices en ce jour férié donc chômé, prenons un peu de temps pour nous cultiver. Oui je sais cela va en faire rire plus d’un. Toi écrivant un article culturel alors que ton sujet favori c’est plutôt les 3ères lettres du mot. Et bien les temps changent et avec l’âge je deviens plus spirituel que physique. Enfin il ne faut pas exagérer non plus. Mais revenons en au saint du jour à savoir tous les saints. Et ce jour du 1er novembre n’est pas une journée triste bien au contraire. La fête du 1er novembre vient de nos amis les celtes il y a très très longtemps. A cet époque, il n’y avait que 2 saisons ma bonne dame, l’été et l’hiver. Et c’était justement ce jour là que l’on passait de l’été à l’hiver. C’était la fête de Samain (fin de l’été). En gros c’était un peu comme notre nouvel an. Donc c’était, l’occasion de faire la fête. On se rassemblait, on jouait, on mangeait, on buvait… L’orgie quoi. Et à la nuit tombée, on faisait la fête avec les morts. On ouvre les tombes et le monde des vivants communique alors avec le monde des morts. Et ces derniers ne sont pas en reste pour venir taquiner les vivants. Ce qui explique Halloween. Les morts sont ainsi symbolisés par une citrouille évidées avec une bougie à l’intérieur. Le 1er est donc une journée festive, joyeuse par rapport au 2 où l’on rend hommage à nos défunts en se rendant dans les cimetières qui se retrouvent alors recouvert d’un tapis de chrysanthèmes. D’ailleurs cette plante est tellement associée à la mort alors qu’elle existe dans de multiples couleurs vives que l’on n’ose pas la mettre ailleurs que sur une tombe. Et bien moi j’ai osé. J’ai mis sur ma terrasse une jardinière de chrysanthème jaunes, rouges, blancs… Cela donne de la couleur. J’espère avoir égayer un peu votre journée et vous avoir appris des choses ou pas. Bon ok. Je ne sais pas si faire un article culturel est vraiment de mon ressort mais bon qui ne tente rien n’a rien non ?  Et puis comme le dit le dicton  » A la Toussaint, laboure grand train ».

Christophe

Gro lavion, ti punch epi ti bonom…

Il est bientôt venu le temps des rires et des plages sur l’ile des vacances. Dans quelques jours, je vais monter dans un gros navion et faire environ 9500km. Oui ce mois ci, j’Oublie les Chieurs et le Travail. Cela sera 10 jours Orientés Baignades Randonnées et Emerveillement. Je vais partir en automne pour arriver en été et celui là sera vraiment indien. Ma valise d’un côté et mon petit zhomme de l’autre et nous allons profiter avec 3 amis de cet endroit du bout du monde. La valise est ouverte, il ne reste plus qu’à la remplir de tee shirt, de maillots de bain, de crème solaire et de bonne humeur. On ira quand tu voudras où tu voudras… plonger dans tes yeux bleus azur et on essaiera d’éviter les requins qui sont de sortie en ce moment. Et promis, je ne chanterai pas sous les tropiques pour ne pas réveiller le volcan.  Je vous donne donc rendez-vous le 1er du mois prochain pour un reportage photos de mon séjour.

Christophe

Pas le temps…

Oui je sais déjà le mois dernier j’avais loupé l’article du mois et là c’est encore pire, il est plus de 17h et je publie seulement. Je ne vais pas vous dire que tout cela est indépendant de ma volonté parce que c’est plutôt l’inverse. Sans rentrer dans les détails, pour cela il faut aller lire mon blog  (un peu de pub au passage cela ne fait pas de mal) mais pour faire court, depuis quelques temps, j’ai décidé de tourner une page de ma vie et d’en commencer une autre. Je suis donc en plein déménagement donc en rupture d’accès à internet sauf au bureau mais bon là comme j’ai été nommé à un nouveau poste à partir d’aujourd’hui, j’ai pas mal de choses à faire et sauf chez le charmant jeune homme qui m’héberge en attendant que j’emménage dans mon nouveau chez moi mais le soir je préfère surfer sur lui plutôt que sur la toile. Donc voilà vous savez tout enfin j’espère que vous aurez tout compris parce que déjà moi je m’y perd un peu. C’est limite si je sais où j’habite en ce moment. Bon promis le mois prochain cela ira mieux car je vous parlerai de mes vacances. Oui car moi je pars en vacances le mois prochain. Vous vous êtes rentrés, c’est dommage.

Christophe

 

%d blogueurs aiment cette page :