Tto

Une fois par Tto

Dire que je sévis depuis des années est un vain mot, dire que je te saoule aussi n’est pas scandaleusement outrancier, dire que tu [m’]aimes cela n’est pas exagéré non plus puisque périodiquement, on m’affuble de la médaille très imméritée de « star de la blogosphère », on m’estampille du très laudateur « le seul et l’unique » … certains vont même jusqu’à me dire [quelle flagornerie] qu’ils veulent me ressembler quand ils seront grands puisque je constituerai un exemple [à ne pas suivre compléteront mes détracteurs qui ne sont pas agricoles].

Et bien oui, c’est Tto, non je n’ai pas changé … je suis le même depuis toutes ces années [mais le parallèle avec C.Jérome s’arrêtera là surtout si tu veux que l’on reste amis]. Ainsi, oui … tu peux le dire : je suis gentil [trop], agaçant, insupportablement impossible à rencontrer [ça … c’est un vrai problème], grand [1m83 tout de même], souvent en costume cravate [et je suis un vrai EPR à hormones], carnassier quand je me défoule sur quelqu’un [le pitt-bull fait office de petit caniche à côté], très attentif et à l’écoute [un vrai don parait-il], affreusement séducteur [on me dit même allumeur, mais c’est très exagéré], vif d’esprit […], très sexuel [si tu savais …], aimant écrire, abîmé par la vie [mais ce qui ne m’a pas tué m’a rendu bien plus fort], curieux [dans tous les sens du terme], plus Capitaine Flam qu’Albator [va comprendre ma pauv’Lucette], un peu artiste, vaguement de mauvaise-foi [pour une raison très simple : je ne sais pas faire, je ne suis pas équipé pour], cramponné à mes deux devises qui sont de « faire que le rêve dévore ma vie afin que la vie ne dévore pas mon rêve » et l’inévitable « carpe diem ». Pour la suite de la liste … va lire ce que l’on dit de moi à gauche et à droite. Même quand c’est désobligeant, il y a forcément un peu de vrai. Sinon, y a ce que je dévoile dans UNE VIE DE TTO.

En cet autre lieu, j’ai coutume de dire que j’écris quotidiennement les chroniques nombrilistes d’un trentenaire métrosexuel. Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas et pourtant, tous les jours, j’écris. D’abord pour donner des nouvelles, je me suis finalement pris au jeu et je continue à écrire tantôt sur des starlettes accablantes de niaiseries, sur d’inévitables consultations d’un Docteur Love qui a toujours une réponse aux problèmes de coeur [et de fesses] de ses lecteurs enfiévrés, sur l’ère du temps et ce qu’elle m’inspire, sur mes états d’âme. Finalement, le seul sujet que l’on ne me verra jamais traiter demeure la baisse tendancielle du taux de profit dans l’industrie bancaire congolaise à la fin de la seconde guerre mondiale et son influence sur l’élevage séculaire des babouins albinos hermaphrodites. Pour le reste, tout est possible. Ah … j’oubliais : le bambou magique dont on me dit dans l’oreillette que je serai le créateur universel et qui plait tant à mes lecteurs libidineux.

Cela m’autorise en définitive à parler de tout [même de la cacahuète musicale !] … de rien … [mes détracteurs, toujours eux, objecteront que finalement je ne parle de rien du tout] en prenant bien soin de choisir mes mots et d’y associer souvent [comme présentement, parce que je n’aime pas m’en empêcher] des parenthèses ayant le piquant intérêt de relever le plat comme une épice dans ton assiette. N’oublions pas mon style de phrases de 350 km de long, mes « nonobstant » et autres « or donc » …

Aujourd’hui et concomitamment … j’ai pris l’initiative de demander à celles et ceux [repérés depuis des années] dont je pense que les contributions agrégées peuvent permettre de constituer un ensemble digne d’intérêt de se réunir autour de moi pour une nouvelle aventure, celle d’UNE FOIS PAR MOI.
Outre ce titre diaboliquement génial et totalement bouleversant d’efficacité [tellement que je m’en décernerais le Prix Nobel si cela ne tenait qu’à moi], l’idée est de créer un espace collaboratif où chacun des auteurs que tu retrouveras dans ces pages donnera un peu de son regard, une fois par mois à la même date. Potentiellement, voici donc une redoutable équipe de 31 auteurs qui n’ont qu’un seul objectif : délivrer un peu de leur talent à chaque publication juste histoire de me conforter dans l’idée qu’il y a un peu de génie chez eux.

Je suis fier d’eux et flatté de leur touchante confiance dans ce projet qui me tenait à cœur [et pas seulement moi …]

uneviedetto.canalblog.com

6 réponses à “Tto

  1. ditom 24 août 2010 à 18 h 08 min

    Ouaaaaaaaaaaaaaaah! Il est beau le nouveau logo d’une fois par moi!!!!!!!!! Merci rédac’chef!

  2. Pingback: sushi « janjacQaddict

  3. janjacq 11 mars 2010 à 16 h 53 min

    adonques, tu m’arrêtes si je me trompe, pour se faire remarquer céans, sans doute vaut-il mieux être albinos (cf. le babouin, cf. le koala) ET hermaphrodite (cf. le koala, cf. le babouin)
    ET ! et pas ou !
    ce que je ne suis malheureusement et infortunément pas, snif, snif
    je me demande si mes cacahuètes, musicales mes cacahuètes, pourront faire l’affaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :