Archives de Catégorie: Un sourire par moi(s)

Belles, belles, belles…

Comme le jour,

Belles, belles, belles comme l’amour…

*

Ce n’est pas nouveau tout ça, de tout temps et à tout âge,  on  a toutes et tous eu envie  de rester ou de devenir belles ou beaux !

Après la deuxième guerre mondiale, il fallait redonner le moral « aux troupes », je veux dire à la population et faire repartir le commerce.

Les femmes n’ayant pu se faire belles pendant toutes ces années allaient pouvoir prendre leur revanche !


Et comme aujourd’hui, la caution du monde médical n’était pas rare.

La fameuse crème Tokalon avait été élaboré par le Dr Karl STEJSKAL professeur à la Faculté de Médecine de Vienne en Autriche.

Fabriquée à partir d’éléments naturels, de l’extrait de peau de jeunes animaux soigneusement sélectionnés, elle promettait une nouvelle jeunesse en seulement quelques jours 🙂

 

Et oui, tout une époque ou personne ne s’offusquait de connaître  les ingrédients qui rentraient dans la composition des cosmétiques !

Je me souviens aussi des colorations pour les cheveux à base d’huile de vison…

 

Très moderne aussi, le satisfait ou remboursé !

Le laboratoire qui distribuait cette crème originale se trouvait à Marseille, Rue de Paradis 🙂

 

Mais il n’y avait pas que le « crèmage » pour devenir beau, il y avait aussi le savon 🙂

Et il y avait deux marques qui dépassaient toutes les autres, Lux et Cadum.

Qui n’a pas entendu parler du fameux Bébé Cadum !

Et bien, il avait une drôle de figure  celui-là, je trouve qu’il faisait déjà vieux pour son âge et heureusement que ma chère maman ne l’employait pas, sinon quelle tête j’aurais aujourd’hui 🙂


Ce savon fut créé en 1907  et doit son nom à l’huile de Cade qui était l’un de ses composants.

Cette année c’est une petite fille Zoé qui à remporté le concours du plus beau bébé Cadum !


Les mamans l’employaient aussi !

 

Les vedettes avaient une préférence, la marque Lux !

 

Je comprends pourquoi elle était si belle, son secret était le savon….

Et vous avez bien lu, 9 stars sur 10 faisaient confiance à cette savonnette !

Je me souviens de son parfum lorsque j’étais enfant…

 

Si de grandes stars Américaines se sont frottées à cette publicité, c’est tout simplement parce  que ce produit est né au Etats-Unis en 1925 !

Il contenait des huiles végétales très hydratantes et ce fut de suite un véritable succès 🙂

Depuis 1930, plus de 400 stars sont apparues  dans ces publicités, papiers et cinématographiques.

C’est en 2004 que la comédienne Sarah Jessica Parker de Sex and the City, a contribué à la nouvelle campagne !

Le 22 janvier, je continuerai de parler cosmétique mais aussi de maquillage !

Mais bien avant, le 22 décembre le vin et ses jolies réclames seront mises à l’honneur 🙂

Et un peu de  Noël aussi, après tout ce sera de saison.

Je souhaite à toutes et à tous une belle semaine et je vous embrasse

Virginie


Publicités

Dessous à deux sous !

Je les préfère un peu coquins, doux sur la peau, et soie yeux pour le regard de mon amoureux !

 

Je sais bien qu’il y a ceux qui les préfèrent pratiques, solides  et faciles  à manipuler…

*

Il fut un temps que les moins de vingt ans et même tous les autres n’ont pas connu, une époque ou l’esthétisme avait déjà  une toute petite place…

Une époque où les femmes prenaient tout leur temps pour se déshabiller où se faire aider par des mains expertes !

 

 

Quant aux homme, ils pensaient plus à mettre leurs muscles en valeur que leurs bijoux de famille !

Voici un ancêtre du string…

Et un ancêtre du boxer !

Monsieur Fier à bras aurait dû enlever ses chaussettes 🙂

Rien n’a beaucoup changé, le cerveau est resté le même, miniature pour quelques uns, et le GPS est toujours dans le slip 🙂

Passons aux choses sérieuses !

Que pensez-vous des dessous de cette belle brochette d’athlètes…

Mis en valeur ou pas ? 🙂

Petit soucis de lavage sans doute, problèmes à l’essorage !

Et pourtant la réclame nous affirmait une bonne tenue à l’ébullition, mais ça dépend  laquelle 🙂

Je comprends mieux ce que veux dire un polichinelle dans le tiroir 🙂

Les femmes avaient déjà beaucoup plus d’accessoires que les hommes !

Et leurs mères avant elles devaient en faire des sacrifices pour avoir de si jolies fesses 🙂

Tiens le soutien gorge de Madonna 🙂

 

Poitrines tournées vers le ciel, seins qui pointent comme à la pétanque 🙂

A la même époque Messieurs vous étiez fiers de vos Kangourous, bien pratiques  pour les câlins en voiture et pour se chauffer les mains 🙂

Un slip qui aurai pu faire gagner le Paris Dakar à quelques uns !

Le seul, le vrai, le tout terrain 🙂

Suspension, suspension, ça dépend de l’âge aussi !

*

Un grand pas pour les femmes avec une gaine révolutionnaire, la fameuse Scandale !

Comparer un sous vêtement à de la pelure d’oignon 🙂

 

Un joli modèle pour les jeunes filles !

Mais je n’ai jamais porté ça moi 🙂

J’aime beaucoup cette réclame qui nous annonce que ce slip de bain  ne prends pas l’eau, qu’il sèche comme un courant d’air, qu’il sait rester frais au soleil, et chaud l’hiver alors 🙂

Impossible de s’enrhumer de ce côté là !

Et puis à la fin des années 60 la couleur arrive à la télévision, enfin !

Et soudain tout devient  plus artistiques !

Les femmes portent de belles culottes assorties à leurs Tupperwares 🙂

Grandes et belles, mais non messieurs,  je ne  parle pas de vos attributs, quoi que 🙂

Et le must à cette époque, la cravate assortie au slip 🙂

Aujourd’hui j’espère messieurs que vos chaussette ne sont pas blanches, mais jumelles avec vos jolis boxers…

 

Le mois prochain, il sera question des produits de beauté, nous sommes toutes et tous concernés 🙂

*

En attendant je me demande ce que ce petit garçon fait là…

En plus il ne porte rien 🙂

Il a préféré les filles aux manifs, chacun son truc 🙂

Je vous embrasse fort !

 

 

 

Virginie

 

 

Soeur sourire !


Et oui, demain est un autre jour, une autre saison !

Je ne vais pas m’effeuiller, rassurez vous 🙂

Juste une envie, celle de faire la nique aux journées qui vont raccourcir et aux courants d’air qui risque de nous rendre morose…

Écrire ici du léger, du mousseux, de l’aérien, du qui fait cinq minutes et qui n’en demande pas plus  !


Du pour les moins de trente ans, qui n’ont pas connu la télévision en noire et blanc, ni les années d’après guerre, la seconde, et qui ont des souvenirs cachés qui appartiennent à leur parent !

Et pour tous les autres, pour les faire rire, se rappeler que le ridicule ne tue pas 🙂

Vous faire sourire beaucoup, réfléchir un peu, émouvoir aussi et tout cela au travers d’un phénomène qu’il y a  bien longtemps on nommait la Réclame !


De temps en temps, je vais me transformer en modeuse et je commence aujourd’hui 🙂



Certain d’entre vous en connu les années 70, d’autres en ont rêvé…

Liberté chéri, corps qui se dénudent, amour libre, pop music, orange psychédélique, mais aussi une mode un peu tape à l’oeil !

On pratiquait déjà le cocooning, et on aimait s’habiller pour profiter de son home sweet home…

Les hommes se devaient d’être élégant au lit 🙂


Mais les femmes n’avaient rien à envier aux mâles séducteurs, elles aussi avaient leurs robes de soirées chambres qui souvent devaient bien s’assortir avec le papier peint de leur boudoirs !

Ha le matelassé douillet, ça me fait rêver 🙂


Vous noterez pour la demoiselle en vert, le petit détail d’une tropézienne dorée et la version courte de ce modèle !

*

Pour la journée, l’élégance passait chez Monsieur par la matière et le jersey pure acrylique bien moulant ne pouvait que sied parfaitement à la silhouette d’un homme moderne !


Encore un détail qui a son importance, la forme des souliers, fins et pointus, qui ressemblent étrangement à des modèles d’aujourd’hui 🙂

*

Les femmes aux foyers avaient elles aussi la touche d’élégance qui leur permettait de faire le ménage, la vaisselle, le repassage, la cuisine en toute tranquillité…

Ces modèles tout coton, confortables et saillants, allaient rendre encore plus attrayantes toutes ces activités si enrichissantes !

Pour ne pas dire blouses, on disait Robes de jardin ou d’intèrieur 🙂

Mais le soir, du moulant et du satin !

Et pour les week-ends de Monsieur, on appelait ça du sportwear, chics mais sportifs nos apollons 🙂

Quelle classe ces années 70 !

*

Petit cadeau de la maison, deux planches à imprimer et découper pour vous amuser à habiller Paul Mc Carney , G Harisson et Juliette Gréco !



Le 22 du mois d’octobre, je vous parlerai sous-vêtements avec des culottes très culottées pour les femmes et des slips des années 50 pour les hommes, slips dont la réclame promettait des centaines d’heures  d’ébullition 🙂

Je vous embrasse et à bientôt !





%d blogueurs aiment cette page :