Archives de Tag: marketing

ENCORE Lady Gaga !

Peut-on échapper à Lady Gaga? Certainement, si l’on n’écoute pas la radio, la télé, internet, la presse… En dehors d’un hiver nucléaire pour nous en débarrasser, je ne vois pas.

Autant se pencher sur son cas : Stefani Germanotta est une chanteuse américaine d’origine italienne, tiens, comme Madonna. Le parallèle ne s’arrête pas là. Toutes deux ont fini après quelques galères par comprendre que dans notre monde de paillettes, il fallait une image pour exister.  C’est qu’elle a tout fait, depuis sa sortie du couvent du Sacré-Cœur, avant de nous envahir jour et nuit. (photo de stefani G.)

Stefani Germanotta

Qui eût cru qu’elle ait pu chanter de sa belle voix avec son physique quelconque au piano d’un cabaret sans qu’elle attire l’attention de personne ?

C’est à ce moment que commence la légende : devant tant d’indifférence polie, elle aurait quitté la scène pour y revenir quelques minutes après nue comme un vers.  Succès garanti! Il était temps qu’elle comprenne que le talent ne suffit pas : Mais s’agit-il d’une de ces légendes urbaines, prenant ses racines dans la réalité?Il est certain qu’elle a travaillé entre autres dans une boîte de striptease, le reste est peut-être inventé.  Son père, entrepreneur de l’internet, lui a peut-être transmis un sens de la gestion des rumeurs,  fréquentes sur la toile.

Elle est démesurément ambitieuse, aucun doute, aussi prête à tout, visiblement. Pourtant en choisissant une chanson chantée par le merveilleux Freddie Mercury et Queen, qui en connaissait un rayon question image flamboyante, pour surnom de scène, Stefani a montré qu’elle ne saurait être entièrement mauvaise. (photo de stephen carlile)

Stephen Carlile - Lady Gaga

Lady Gaga, en hommage à la chanson de Queen Radio Gaga, exprime un goût solide: « Lady Claydermann » ou « Lady Joe le taxi« , on aurait eu plus de mal, non? Sa première maison de disque ayant ( avec beaucoup de flair,lol) mis fin à son contrat au bout de trois mois, elle a saisi qu’il allait falloir en montrer davantage que son seul talent, vêtue comme tout le monde, chantant sur de la musique electro.

La musique electro, c’est branchouille mais pas très grand public, donc Lady Gaga ne pouvait atterrir que dans la pop. Avec un vrai nom de scène et une musique populaire, les chances s’amélioraient.

Elle se mit à appliquer dans le texte les recettes du grand Freddie : changements de costumes qui font le spectacle, ne pas hésiter à se mettre le public gay, précurseur et néanmoins midinette, dans la poche. Ce fut enfin le succès.

Comme Freddie Mercury, elle sait écrire des tubes et donner de la voix. Réussir dans la pop de nos jours, c’est faire une mise en scène, des décors, un maquillage, des costumes, un scénario qui forment un tout avec la musique. Être accompagnée par un bon producteur comme Akon, ça aide aussi, comme se faire épauler par une équipe de créatifs marketing connue sous le nom de « Haus of Gaga ». Sa musique n’est pas révolutionnaire, pour l’instant on n’est pas en face de Queen, Michael Jackson ou même Prince, mais eux même n’ont pas écrit leurs chef-d’œuvres dès le premier tube.

On peut encore la confondre avec toutes ces stars éphémères dont le nom finit en « a ». C’est néanmoins de plus en plus difficile.  Seul l’avenir peut dire jusqu’où la Lady ira. Remarquons que son premier tube Just dance a déjà plus de deux ans (mais que de chemin parcouru), et que l’ascension de Gaga continue. (photo de michael spencer)

Michael Spencer - Lady Gaga (Bad Romance)

Ses clips font parler, c’est bon signe, et on voit dans lesdits clips plus de marques qui sponsorisent la chanteuse que dans la fameuse coupure pub du Superbowl. Or les marques mondiales sont réputées pour leur sens de la rentabilité. Elle a également obtenu la bénédiction d’Elton John, qui n’est pas un inconnu.

Sa petite entreprise, comportant service marketing, ventes, etc, va plus loin dans la gestion de l’évènementiel que tous ses prédécesseurs, de Madonna à Mylène, en cela elle a déjà dépassé ses ainés!

Et vu qu’elle annonce son troisième album, « Born this way » pour début 2011,  il vaudrait mieux s’habituer à l’entendre, la brune rousse blonde hétérohomobisexuelle, dans ce coin de la galaxie.

Mais lorsque le monde entier a appris que la France était « à feu et à sang », elle a prudemment annulé ses concerts à Bercy prévus ce weekend et en décembre.  Se cacherait-il finalement une petite femme fragile derrière cette machine à tubes?

Flyde

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :