Archives de Catégorie: Chris Tophe

Le moi(s) du changement…

Ne pas se tromper d’heure,

On pourrait se faire attraper,

Voir étriper si le chef voit le vide dans mon

Espace prévu le 1er.

Braver le froid pour être à l’heure,

Réchauffer ses doigts et le reste pour écrire à temps.

En attendant des jours plus cléments.

Christophe


Publicités

Chris power

Il m’en aura fallu du temps mais j’y suis arrivé. Après des mois, de réunions secrètes, d’échanges de mails codés et avec l’aide de quelques complices, j’ai réussi à avoir les commandes de cet endroit. Et tout cela sans violence. Oui le rédac chef a jugé bon de me laisser les clés pendant qu’il creuse des trous dans la banquise et qu’il chasse la baleine au pays des caribous. Je m’étais toujours dit « Je l’aurai un jour, je l’aurai ». Mais quand on a enfin la place tant convoitée, il faut assumer. Donc ce matin, j’ai eu beau scruter ma boite mail, fureter à droite et à gauche, pas de photo du mois à l’horizon et comme dans ce cas là, il est de coutume de remplacer les absents. Me voilà. Bon d’accord mon laïus, c’est bien moins sympa qu’une photo mais c’est moi qui décide. Hi hi hi. En tout cas moi qui pensait que je me la coulerai douce dès le 1er jour il faut que je bosse. Ce n’est pas de tout repos tout compte fait ce job. Et en y réfléchissant bien, je me demande si je ne rendrai pas à Tto les clés dès son retour. En tout cas d’ici là j’espère que je vais être à la hauteur et puis je suis bien entouré de toute façon.

Christophe (l’intérimaire)

Moi de l’émoi…

Mois de la grisaille qui s’installe, du froid qui arrive doucement. Certaines âmes deviennent tristes, mélancoliques. Mais profitons de ce temps maussade pour se retrouver, parfois après une longue absence, dans une Osmose des Corps. S’accorder des instants de Tendresse. Laisser les Onomatopées du plaisir s’exprimer. Vivre des instants Brûlants. Dans le silence de la nuit, des échanges de Regards qui en disent long sur l’Emotion des retrouvailles. Pas de discours, juste tes bras et de mois en mois par des mots, de simples lettres je me livre à toi, à vous…

Christophe

Rentrée je te haime

C’est quoi cette sonnerie ! Mais c’est le jour de la reprise. Adieu la grasse mat, bonjour le réveil matinal. A moi les cons sur la route, les bouchons, les flashs infos de 7h, de 8h… Et puis il caille en plus.
C’est vraiment le 1er mois de l’automne.

Allez hop, il va falloir que tu retournes au boulot et gagner ta paye pour justement t’offrir tes prochains congés. Un petit dépoussiérage de clavier pour bien bosser. Mais pas seulement.

– Ah bon pourquoi faire alors ?

– Coco, on est le 30 et pour le 1er, tu as un article à écrire il me semble.

– Déjà ? J’ai l’impression que c’était hier mon dernier post du 1er du mois.

– En plus, tu as vu comment ils ont bossé pendant que tu faisais la crêpe au bord de la piscine et à mater tous les bogoss. Une nouvelle bannière, des nouveaux auteurs qui arrivent. C’est top alors ne loupe pas ton tour.

– Non non t’inquiète pas je serai là le jour j comme prévu. Mais pas facile après 4 semaines de glandage intensif, de remettre le cerveau en état de marche à 100%.

– D’accord, alors creuse toi un peu les méninges et dis nous c’est quoi les lettres du mois de septembre ?

– Bah s comme Sexe.

– Ok cela ne m’étonne pas de toi.

– Oui mais toujours avec Elégance.

– Et p comme partouze donc.

– Ah non p comme continuer de Participer à ce blog.

– Ouais, et t pour tu te foules pas trop.

– Non t comme Tto.

– Mais quel fayot tu fais.

– Oui et e comme Egocentrique.

– Et m comme tu es un grand Malade et b, tu es un Branleur en fait.

– Mais c’est un art d’être un bon branleur. Ce n’est pas donné à tout le monde.

– Tu mérites r comme Radiation de cet endroit.

– Oh c’est bon c’est la rentrée, un peu d’indulgence.
Et puis e pour tu m’ Emmerdes. Mais tu reviens le mois prochain hein ?

– Bien sûr mais je viens ici tous les jours car il y toujours quelque chose de bien à lire surtout à partir du 2 de chaque mois.

Christophe

En Août, c’est out…

Elles sont bien là. Non je ne rêve pas. Dans quelques jours direction la botte. Changement de pays pour éviter l’Asphyxie. Montagne, lacs, spaghetti et tutti chianti. Out le boulot, farniente sur le sable chaud. Oublier les down, rester Up. Un petit break dans ma partie de ping pong et chausser les tongs. Toujours optimiste, je file jouer les Touristes.

Christophe

Juillet, mois de la fête

Il est venu le temps des plages, de la bronzette, de la drague dans les dunes, de la crème à passer dans le dos… Oui déjà vous allez me dire ! Moi je n’ai pas vu le temps passer, j’ai l’impression que les dernières vacances d’été, c’était hier. D’ailleurs c’est seulement il y a 2 jours que je me suis rendu compte que je n’avais toujours rien écrit pour le 1er. Du coup j’ai eu le droit à : « Allez feignasse, fais ton article ». Oui cher(e)s lecteur(trice)s voilà comment nous sommes menés à la baguette par notre rédac chef. Donc en bon petit soldat je m’y colle. Et je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais le mois de juillet c’est un mois des révolutions, de l’indépendance. Juillet mois de la fête nationale : le 1er au Canada, le 4 aux Etats-Unis, le 5 en Algérie, le 14 chez nous et le 21 pour nos voisins belges. Est-ce dû à la chaleur de l’été et aux esprits qui s’échauffent ? Allez savoir. C’est aussi le mois où l’on pleure ou l’on rit devant la feuille donnant les résultats du Bac. Le mois où les cyclistes rentrent en scène dans leur tenue moulante pour faire le tour du pays avec quelques histoires de tricheries pour agrémenter la une des médias qui n’ont rien à raconter pendant cette période. C’est le début des récoltes, des moissons avec des charmants ouvriers agricoles torse nu dans les champs. C’est aussi les derniers défilés colorés pour certaines minorités.

Oui c’est le mois de la Jouissance des corps, de la fin d’un monde Utopique pour les lycéens, le début de l’Indépendance pour les diplômés, de la fête des Libertés, du Libertinage d’été, de l’Evasion du monde du travail, de la Température qui monte. Juillet c’est le mois de la fête.

Christophe

Juin c’est bien

A cause d’un truc classé X et il n’y avait pas d’article aujourd’hui. Non je ne me suis pas endormi devant un film porno et oublier d’écrire mon article. C’est juste que chez moi je n’ai pas word mais works et donc quand j’envoie un document il est en .docx et non en .doc. Du coup, c’est la panique. Le rédac chef n’est pas content. Donc avec un sandwich dans une main et l’autre qui s’énerve sur le clavier, j’essaie de refaire mon article dont je n’ai pas de copie bien sûr. Cela serait trop simple.

Ce mois-ci je voulais vous parler des évènements du mois de juin. Oui c’est le 1er mois de l’été et il se passe plein de choses. Donc en vrac et en images :

Le sport

Les méninges

Et après l’effort :

et aussi

mais surtout

(Moi fayot ?)

Oui notre rédac chef prendra 1 an de plus ce mois-ci.

Notez le dans vos agendas

Dans mon article initial, je parlais aussi du mois de juin que l’on choisit souvent pour se marier ou se pacser. D’ailleurs j’en profite pour passer un message personnel, D. si tu as besoin d’un coup de main pour ton pacs je suis ton homme. J’ai les sacs de riz et mon costume sort du pressing.

Voilà je vous dis au mois prochain.

Christophe

Allons z’enfants

En Mai fais ce qu’il te plaît, il paraît. Mais bien sûr !

On est le 1er du mois, le jour de la fête du travail et en plus un samedi. Donc j’aurais pu ne rien faire. Mais non, me voilà à travailler, à écrire un article…

Oui coauteurs et trices de tous pays de ce blog, je vous le dis, ne nous laissons pas exploiter par le grand rédac’ chef qui lui se repose les doigts de pied en éventail (enfin pas sûr, vu où il est, il ne doit pas quitter ses chaussettes).

Regroupons nous sous la banderole ACAUFM (Association des CoAuteurs d’Une Fois par Moi) avec un brin de muguet entre les dents.

Ne devenons pas ses esclaves (même si certain(e)s en rêvent) ! Quoi moi aussi ? Heu bon ce n’est pas le sujet…

N’avons-nous pas le droit à une carte de blogueur ? Pour obtenir des invitations à des premières, à des concerts…?  Le remboursement de nos notes de frais lorsque nous organisons des déjeuners de travail entre nous ?
Oui on écrit seulement une fois par mois mais c’est un job à plein temps. Il faut trouver le sujet, les images, se documenter, voire donner de sa personne pourquoi pas. Qui a dit : «Oui moi !» ?

Revendiquons, et si nous ne sommes pas entendus, nous agirons, nous le kidnapperons et là il y a des volontaires je le sais. Nous menacerons de faire exploser des virus dans nos ordis.
Oui à vos claviers, à vos souris citoyen(ne)s coauteur(trice)s de toutes régions, unissons-nous ! Que nos talents soient récompensés, un bisou peut-être ?

Allons z’enfants coauteur(trice)s marchons, marchons vers le succès de ce blog.

Et puis on va le garder quand même notre rédac’ chef parce qu’il fait du bon boulot quand même. Quoi je suis lâche ? Heu non c’est pas parce qu’il fait 2 cm de plus que moi. Même pas peur d’abord.

Bien sûr n’oublions pas notre metteur en page car sans lui…

Et nous sommes tous des Merveilleux Auteur(trice)s Indispensables.

Christophe

Ne te découvre pas d’un fil

C’est mon jour,
C’est mon tour.

A moi d’inaugurer le mois d’Avril,
Et pas question que je me défile.
Encore quelques rimes,
Pour la frime.

Ah, le mois d’Avril,
Et son dicton pudibond « Ne te découvre pas d’un fil ».
Mais non, mais non, c’est de la naissance du printemps,
C’est le retour de l’empire des sens.

Cela bouge derrière les braguettes,
Tout le monde a envie de jouer avec sa zigounette.

Allez hop ! Envoie-toi en l’air avec Cupidon.

Avril,
Pourquoi pas un mois Viril.
Avec un Rocco
Qui te mettra sur le dos.
Un corps à corps Intense.
Des échanges de regards Lubriques.

Attache-moi,
Viole-moi,
Retourne-moi,
Introspecte-moi,
Libère-moi.

En Avril,
Casse tes fils.
Et tu pourras
En Mai,
Faire ce qu’il te plaît.
On en reparlera.

Christophe

Les lettres du moi(s)

Mirage de l’
Amour
Résurrection de la
Sève

Mirage de l’
Amant
Recherche d’un
Sourire

Mirage de l’
Amitié
Retrait sans
Soupir

Miracle de l’
Ame
Regards implicites
Symphonie des corps

Christophe

%d blogueurs aiment cette page :