Archives Mensuelles: juin 2012

Tu fais quoi le 30 juin à 23h59 et 60 secondes ?

Cela n’arrive pas qu’une fois par mois, ni même une fois par an … c’est bien plus rare que cela !

Pour la vingt-cinquième fois, l’homme va vivre une seconde de plus que d’ordinaire et tu as intérêt à la savourer puisque la dernière fois, c’était le 31 décembre 2008 qu’il a fallu ajouter la fameuse seconde intercalaire.

Quid et kezako ? C’est facile : le temps qui passe se mesure avec des horloges dites atomiques dont la régularité le dispute à la bêtise de candidats de la télé-réalilté, c’est ainsi dire qu’il n’y a aucun aléa. Sauf que … la rotation de la Terre est un peu comme ton humeur, irrégulière ! Et forcément, mesurer les secondes, minutes, heures, jours, semaines, mois, années, siècles résultant de la rotation de notre planète avec des engins d’une précision diabolique, ça créé des décalages. Et les décalages, ça fout la rage chez les scientifiques qui veulent des calculs qui tombent justes !

C’est pourquoi à compter de 1972, on a décidé d’en finir avec la mesure du temps qui passe dictée par l’astronomie et consistant à apprécier la position du Soleil par rapport à la Terre. Fini le travail à la grand papa, aujourd’hui on la joue horloges atomiques, pour les vrais de vrais parce qu’on n’est pas des p… petits joueurs quand même !

La dérive du temps donné par l’orientation de la Terre comparé aux indications des horloges atomiques ne doit pas devenir trop importante et lorsque le différenciel s’approche des 0,9 secondes, le Service International de la Rotation Terrestre et des Systèmes de Reférence (l’IERS, c’est plus court) décide d’ajouter une petite seconde pour compenser. Et c’est à l’Observatoire de Paris que tout se passe coco …

Sauf que tout cela suppose de respecter certaines règles :
– on n’ajoute une seconde que le 30 ujuin ou le 31 décembre
– on avertit suffisamment à l’avance pour reparamétrer tous les satellites, tious les réseaux informatiques sensibles sinon, là … c’est la guerre absolue puisque tout se déglingue !
– aucun tir de fusée n’est autorisé pendant les jours entourant la seconde intercalaire pour éviter les erreurs de calcul [oui oui, tu imagines qu’une seconde ce n’est pas grand chose mais … souviens-toi : à une seconde près à quel point ta vie aurait pu changer …].

Dans 3 jours, ta journée ne comptera donc pas 86.400 secondes mais 86.401 secondes. Quel luxe : en lisant ce billet, tu viens de réaliser le surcroit d’immortalité considéré …

Tto

Des vacances, du soleil

Vous avez remarqué la date sur le calendrier? Nous sommes en été!
Je sais que ce n’est pas facile de s’en convaincre en regardant par la fenêtre…

Pour lever le voile sur la vie trépidante de l’animal aquatique nocturne, je peux vous dire que je rédige ce billet à l’ombre d’un bel arbre avec une vue splendide.
D’ailleurs, je n’hésite pas, je vous montre:

La vue quand je relève les yeux

C’est pas mal non?

Vous avez reconnu? Non, pourtant c’est facile…

Je vais vous aider à découvrir, mais en chanson évidemment!

Plantons le décor avec ce titre incontournable de 1983 issu de la collaboration de Hervé Vilard et de Toto Cutugno

Hervé Vilard – Méditérannéenne

Alors vous situez?

Allez, je suis gentil (oui dites-le), un autre indice (que

Tino Rossi – Marinella

Toujours pas???? Ah là vous me décevez…
Bon là avec l’indice suivant, impossible de louper la bonne réponse…
En effet, il s’agit d’un titre issu de l’Eurovision de l’année 1993 avec lequel la France s’est classée…

Partick Fiori – Mama Corsica

Inutile d’en rajouter comme disait Maxwell, je ne peux vous en dire plus. J’espère qu’avec tous ces indices vous avez (enfin) trouvé!

Je vous laisse, je dois profiter de l’endroit….

Waquete

Si ça va pas dans ta vie, tu peux toujours faire des cookies

Installes toi dans ta cuisine, allume ton four à 180 degrés et réunis les ingrédients suivants :

  • 125g de beurre à température ambiante,
  • 100g de sucre roux,
  • 1 cuil. à café d’extrait de vanille,
  • 2 œufs,
  • 250g de farine,
  • 1 cuil. à café de levure,
  • 1 pincée de sel,
  • 125g de m&m’s

1/ Mélange bien le beurre afin d’en faire une pommade bien homogène. Ajoute ton sucre, puis ton extrait de vanille. Incorpore les œufs un par un.

2/ A côté, mélange la farine, la levure et le sel.

3/ Verser graduellement les poudres sur la préparation au beurre en mélangeant bien.

4/ Ecraser les m&m’s au pilon (ou dans un torchon, ou au mixer) et les ajouter à l’appareil. Si t’es un peu maniaque, tu peux les trier pour ne garder que tes couleurs préférées. Et si t’as pas envie de les réduire en petits morceaux, tu peux toujours prendre des mini m&m’s au chocolat.

5/ Faire des boules avec des cuillères à café / à la cuillère à glace / à la main (selon ce que tu préfères) et les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

6/ Laisser cuire environ 12 min ou jusqu’à ce que les bords de vos cookies soient dorés.

J’ai trouvé les proportions de cette recette sur ce site, mais nous n’avons pas exactement le même mode opératoire. Testez les deux et n’hésitez pas à partager votre retour.

Juin commence comme un tourbillon. Pas envie d’en parler. Désolé.

Attends que ça refroidisse, au moins t’auras des cookies.

Madrox

Du rêve à la réalité…

Un avant goût des vacances…Dans 15 jours je serai en partance pour là…

Image

Image

ImageImage

Image

Image

Image

Image
%d blogueurs aiment cette page :