On s’en pose des questions …

Alors ça, ma pauv’ dame, on n’aura jamais assez d’une vie pour réussir à répondre à toutes les questions qu’on peut se poser [et Dieu sait qu’en ce moment, ton serviteur est un champion du monde interstellaire].

Je ne sais si c’est la fin de l’année, le bilan inévitable que l’on fait sur les douze mois précédents, sur ce qu’il aurait fallu faire, ce qu’il aurait fallu savoir éviter ou que sais-je encore … le fait est que la fin de l’année est toujours propice aux questionnements intérieurs [mais comment je fais pour être à ce point moi-même tout le temps … et comment je fais pour ne pas en être plus fatigué que ça même si, là, je conviens que ça tire un peu ?] voire autres [et on le perd quand ce triple A ?]

Sauf qu’en bon stakhanoviste de la chose, je ne me limite pas à la dernière quinzaine de l’année pour jouer le comptable des espérances déçues et des lauriers passés … Grâce à ce formidable outil qu’est formspring, il n’est pas difficile de me poser des questions sur tout et n’importe quoi [même si je dois reconnaître que j’ai peu de questions bêtes alors que, moi, j’en pose des tonnes qui n’ont ni queue ni tête … forcément, ça plaît moins à certains].

Ce formspring est l’occasion de réfléchir à beaucoup de choses et d’essayer de répondre occasionnellement et par rafales à ces questions de tous ordres : sujets de société, tracas de la vie, sexe, amour, personnalité, j’en passe et des meilleures …
Et bien souvent, comme me le disait quelqu’un il y a peu, on en apprend beaucoup plus sur celui qui pose la question que sur celui qui répond. C’est te dire si je suis connu comme le loup blanc [c’est de saison].

Or donc … j’ai dans mon stock de questions à répondre une question à laquelle j’ai un peu de peine à trouver une réponse : Si jamais y’a une vie après la mort, tu aimerais de réincarner en quoi? Et pourquoi?

En voila une bonne question : par delà mon trépas, sous quelle forme accepterais-je de continuer l’aventure ?
Pour ne rien te cacher, cela rejoint l’idée de pièce de théâtre qui me traîne dans la tête depuis cinq ans désormais … La mort, comme une page qui se tourne et non comme un livre que l’on ferme avec l’idée que quelque chose se poursuit mais sous quelle forme …

A ce jour, et nonobstant le fait que Noël soit passé [oui, cela n’a rien à voir mais bon], je ne sais toujours pas répondre à cette question tant j’ai d’idées qui se bousculent s’agissant d’une réincarnation.
J’ai bien pensé à un miroir, un sex-toy, une cuillère, ou que sais-je encore …

C’est marrant parce qu’en ce moment, je pense beaucoup à la mort pour des raisons diverses et variées mais pas nécessairement lugubres. Le fait est que je crois que j’ai du mal à me projeter parce que cela induira une évidente passivité dont je ne me sens pas capable. Le miroir ne serait que spectateur, le sex-toy ne serait qu’un ustensile, la cuillère ne serait qu’un vecteur de transmission …

Ou alors, j’avais pensé à être un tableau pour flatter mon côté narcissique, maintes fois dénoncé par Madrox [je ne voudrais pas le décevoir]

Rares sont les questions qui me collent mais je ne m’avoue pas vaincu et l’auteur de cette question [qui nous rejoindra peut-être bientôt] trépigne certainement mais il faut se résoudre au fait que je trouverai une réponse. En attendant et à c e jour, j’ai répondu à 1.429 questions et aucune ne m’a complètement collé : je m’attache même à apporter à chacune une réponse sinon malicieuse, en tout cas honnête et intègre.

Tto

Publicités

2 réponses à “On s’en pose des questions …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :