Conte de Noël

Il avait neigé la veille, et j’étais seule à la maison.

Peut-être la première fois et pour quelques heures seulement, et je ne risquais rien.

Sage comme image, mes livres et mes livres… Et puis la télévision avec une comédie musicale, Américaine je précise, car à cette époque à part les Opérettes un peu désuètes….. Pas grand-chose à se mettre sous la dent, sauf avec Gene Kelly, ou Judy Garland !

White Christmas, le film de Michael Curtiz avec Bing Crosby et D Kaye…

Une rediffusion mais un film de circonstance !

Je regardais et je chantais sur ma chaise et puis je ne sais pas pourquoi je me suis levée et je suis partie fouiller dans la chambre de mes parents….

Pour une fois que j’étais toute seule, alors je me souviens avoir ouvert la grande armoire et sortie une robe de maman !

Et je me suis déguisée, j’adorais ça…..

J’ai mis ses chaussures à talon, des blanches à bouts très pointus et bien trop grandes évidemment et avec une robe qui trainait par terre, j’ai fait le tour de l’appartement !

Surement qu’aujourd’hui des petites filles font la même chose en cachette…

Quand je suis retournée dans la chambre, j’ai bien tout remis à sa place et en fermant la porte de l’armoire un peu brusquement, j’ai entendu un bruit…

En levant la tête, j’ai vu un carton énorme qui avançait vers moi et j’ai juste eu le temps de me reculer, la grande boite s’est effondrée sur le sol et s’est ouverte…

C’est fou comme un souvenir si vieux reviens chaque année, à la même date et intact dans tous ses détails…

Les jambes d’une grande poupée dépassaient et j’ai vite reconnu « ma poupée » celle qui me faisait rêver dans un grand magasin parisien….

Elle ne devait pas arriver chez moi comme ça, et pas si tôt !

Le souffle coupée, je me suis assise par terre et j’ai pleuré….

Mon petit monde venait de disparaître et j’avais compris que cette année là le Père Noël ne passerait pas… Et est-ce qu’il venait vraiment les autres fois ?

Un choc et pourtant j’avais 7 ans, l’âge de raison parait-il, l’âge ou il y a bien longtemps les enfants croyaient encore en leur rêve…

Pire qu’une déception, un véritable ouragan, mes parents m’avaient menti.

Et pourquoi ?

Ils n’ont jamais su m’expliquer et c’est depuis ce moment là que les poupées m’ont bien moins intéressé…

D’ailleurs je n’ai jamais joué avec celle là !

C’est joli les histoires de Père Noël, mais ça peut fendre le cœur d’un enfant aussi…

Ma déception fut immense, mes parents vécurent mal la situation et il en aura fallu des câlins dans les bras de ma maman pour épancher mon chagrin…

J’ai compris ce jour là que les adultes pouvaient mentir mais que moi je n’y avais toujours pas droit !

Et bien moi cette année, ce n’est pas la  crise qui va me priver de l’esprit de Noël !
Le monde, je vais le mettre de côté pendant quelques jours et si ça continue, pendant plusieurs mois 🙂
Décembre nous gâte, St Nicolas, Ste Lucie, Hanukah et Noël !
Des fêtes, rien que des fêtes, des moments pour nous, pour offrir, partager…
Hier, journée la plus courte, sous la pluie où sous le soleil, le solstice vient d’accueillir l’hiver !
Je voudrais vous souhaiter de belles fêtes de fin d’année et vous  laisser méditer avec ce petit texte d’un auteur inconnu que j’aime beaucoup…

Si à l’exemple d’Hérode, nous remplissons notre vie d’objets matériels, encore et encore ; si nous nous trouvons si peu importants que nous nous sentons obligés de toujours être dans le feu de l’action, quand aurons-nous le temps d’effectuer la longue et lente traversée du désert, comme les Mages ?

Ou de nous  asseoir pour observer les étoiles, comme les bergers ?

Ou de méditer sur la venue d’un Enfant, comme Marie ?

Pour chacun d’entre nous, il y a un désert à traverser.

Une étoile à découvrir.

A l’intérieur de chacun d’entre nous, il y a un être à mettre au monde.


Je vous embrasse très fort, à bientôt !

Virgnie


Publicités

5 réponses à “Conte de Noël

  1. Waquete 22 décembre 2011 à 21 h 45 min

    La dure réalité du Père Noël…

    Joyeuses Fêtes!!!

  2. Virginie 22 décembre 2011 à 17 h 52 min

    @gahèc Ben oui, je suis toujours là moi aussi 🙂

    @JANY Merci de votre passage, les rêves brisés sont un peu comme les miroirs brisés, ils peuvent quelques fois porter bonheur 🙂

    Joyeuses fêtes à tous les deux, bisous !

  3. jany 22 décembre 2011 à 11 h 26 min

    merci pour ce partage d’un (si bien raconté) triste rêve de papa noël brisé!
    profitez des lumières de ce noël çi!

  4. gahèc 22 décembre 2011 à 9 h 25 min

    aaahhhhhhhh ! quelqu’une !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :