Celui qui ne veut pas être comme eux

Il y a eux, ces internautes à la verve facile, toujours prêt à en foutre une au premier qui s’exprime et qui ne critique pas dans leur sens. Le net est devenu leur terrain de jeu, eux qui aiment tant parler dans le dos, se montrer courageux à dire tout haut les plus belles conneries, du moment qu’ils sont assurés que le premier concerné n’est pas dans les parages et ne viendra pas à savoir qui a dit ce qu’on pourrait lui rapporter. Hé oui le net est devenu le plus bel endroit de défoulement des anonymes et tout le monde y met du sien tant que c’est pour dire du mal, critiquer négativement, montrer qu’on a un avis et l’idéal étant de le faire avec un jeu de mot ou un claquage humoristique. Le net est le plus bel étendoir des frustrés, des égoïstes et égocentriques en tout genre. Les forums, Twitter ou les espaces de commentaires des articles, tout est bon pour s’épancher et se défouler sans même avoir pris la peine de prendre quelques millimètres de recul et enclencher le second degré. Après avoir dû modérer les publications, on doit à présent davantage modérer les espaces de commentaires de ceux-ci. Car en plus d’avoir la hargne ils explosent de mots infâmes, limites à égorger celui contre qui ils s’expriment.

Et il y a toi, effaré ce matin à la lecture de commentaires d’un article que tu n’avais pas trouvé ni nul ni sensationnel. Du fait qu’un bloggueur est eu un choc à la vue du comportement et les ait décrits en condensation et exagération pour créer son article, une foule de lecteurs s’est épanché sur son cas à foule de commentaires pour se défendre des insultes qu’ils ont ressentis en lisant l’article. Tu te demandes alors si le second degré a lieu d’être des fois sur la toile. Le bloggueur peut-il s’en prendre à une partie de la population et que ceux-ci ne sachent pas lire entre les lignes et voir le trait forcé qu’a mis l’auteur pour créer, le fait qu’il soit parti de plusieurs anecdotes ou choses vues à des instants différents pour les compiler dans une même histoire? Tu peux te dire qu’on est aussi libre de commenter que l’auteur est libre d’écrire mais on en vient à commenter aussi lâchement et facilement, tu te dis que c’est vraiment ingrat et irrespectueux. Tout comme les commentateurs avaient sans doute trouvé ingrat et irrespectueux l’article qu’il avait lu. Toujours question de point de vue…

« Et toi tu t’épanches bientôt? » « Ouais c’est ça… »

TheOneWho

Publicités

2 réponses à “Celui qui ne veut pas être comme eux

  1. Virginie 16 novembre 2011 à 13 h 29 min

    Le truc énervant aussi, c’est lorsque tu mets un commentaire et que le propriétaire te l’enlève où ne le publie même pas !
    Tu te demandes ce que tu a fait pour mériter ça, tu lis ceux des autres, souvent pas mieux ni plus cons que le tien, et tu n’oses même plus repasser 🙂 🙂 🙂

  2. Nicolas 6 novembre 2011 à 19 h 27 min

    Ahh… l’humour, le second degré tant dans les posts que dans les commentaires… très difficile à manier!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :