Archives Journalières: 22 octobre 2011

Mes jeunes années 1

Mais non ce n’est pas moi, ce sont des souvenirs, des petits bouts de vie, de sentiments, de prétextes à oublier un peu aujourd’hui.

Lorsque autour de soi, l’air devient trop imposant, on se penche, on recule mais en faisant bien attention à ne pas tomber !

J’y pense, mais n’oublie pas…

*

Je recule sans faire de bruit, je me retourne et je surprend une petite fille, mini-jupe écossaise mais chemisier bien sage qui,  assise en tailleur sur un lit, rêve juste ce qu’il faut,  aux jolis destins des idoles des jeunes…

Plus tard, bien plus tard elle tombera amoureuse de Vincent, François, Paul et les autres…

Mais en attendant, c’est Claude, Sylvie, Françoise, Sheila mais trop Johnny  🙂

Un conte de fées par Jean-Marie Perrier et Bernard Leloup, les deux photographes éponymes de Salut les copains et Mlle âge tendre.

De vrais amoureux, comme tous les garçons et les filles de leur âge et qui se bécotent sur les bancs publics 🙂

Amour toujours où presque…

Et oui, avec une guitare c’est plus facile pour draguer les filles !

Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés…


Et puis un jour, dans un petit village de l’Oise…

Je ne me souviens pas de Léon Zitrone, c’était lui où pas ?

Bon d’accord, ce n’était pas le mariage du siècle, quoi que….


Un mois d’avril pas meurtrier, mais de vraies larmes…

La vie comme tout le monde, enfin pour le photographe 🙂

Et comme dans les vrais contes de fées, après le mariage…

Les parents s’amusent…


Et puis Madame fait de la pub 🙂

Mais voilà que l’ennuie s’installe 😦

Madame rêve de faire du cinéma…

Plusieurs vies dans une vie, et un jour une autre rencontre, encore un conte de fées pour de vraie…


Le temps court trop vite, et les histoires de petites filles se renouvellent, une image en chasse une autre…

*

Sylvie avec Catherine…

Conversations entre blondes !

Le temps qui s’effiloche encore plus vite avec les photos…

Et elle est toujours là…

La petite bulgare à fait un bien joli chemin et j’ai toujours un peu le coeur serré quand je la vois où je l’entend…

*

C’est mon autre blog, le Bal de mes actrices, qui m’a donné l’envie de ces quelques photos…

 » La nostalgie n’est plus ce qu’elle était » écrivait Madame Signoret, la mienne ne me fait pas peur, pas de regrets, mais au contraire un coeur qui bat encore plus fort !

Bon week-end à tous et surtout n’oubliez pas de rêver, les rêves malgré ce que l’on dit, font toujours avancer…

Je vous embrasse !

Virginie

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :