Archives Journalières: 22 septembre 2011

Rentrée…

A chaque rentrée, à chaque mois de septembre, à chaque début d’automne, à chaque fois que mon coeur se fissure un peu, je pense…

Il arriva chez nous un dimanche de novembre 189…

Son paysage pourrait être le mien. Un peu de brouillard, juste ce qu’il faut de lumière pour s’entrapercevoir, du givre doux.

De mes doigts malhabiles, je trace un prénom, celui du Grand.

L’aurais-je attendu celui qui va transformer mon adolescence, me faire voir loin, me donner du courage.

Et quelqu’un est venu…

Faut il être deux, avoir son alter-égo pour ne pas avoir peur, être fort tout seul ne sert pas à grand chose.

Allons, en route !

Le Grand a eu de la chance, celle de pouvoir ramener à lui une meute, un groupe avide d’autres choses, de sensations peu communes.

La différence n’a pas fait peur, pas trop…

Mais l’indifférence est le pire des poisons, la plus mauvaise plaie qui ne cicatrisera pas.

Je suis malheureux moi, je suis malheureux !

Aujourd’hui encore je pense à lui, et aussi à ce jeune garçon de 14 ans qui s’est donné la mort, qui ne pourra devenir un Grand Meaulnes.

Merci à DITOM et à PASCAL R   pour leurs billets.

Jamey Rodemayer avait 14 ans et il était gay.

En marron, phrases extraites du Grand Meaulnes  d’Alain Fournier.

Virginie

Virginie





Publicités
%d blogueurs aiment cette page :