Un monument, un chef d’œuvre, un mythe

Ok, un film un peu ancien, mais un sujet qui n’a pas pris une ride. « L’homme qui s’intéresse à l’ultra-violence et à Beethoven » : Orange Mécanique.

Pour les détails techniques c’est un film  de Stanley Kubrick de 1971, et c’est pour ça que peut-être certains d’entre-vous ne l’ont pas vu.

Pour l’histoire : Ce sont les jeunes qui font la loi dans cette ville futuriste. Notre héros, qui vit chez ses parents, mais qui « subissent » la vie de leur fils, est un adepte de la violence, « l’ultra-violence ». Il passe son temps avec sa bande à ne vivre qu’à travers cette violence, le sexe et …. La musique de Beethoven.

Un de ces actes, cambriolage, viol… tourne mal et il se fait arrêter.

Le gouvernement décide de tester une nouvelle méthode de soins, dont l’idée est d’associer à des images de violences, une souffrance.

A l’issue de ce traitement, Alex DeLarge, notre héros, devient l’ombre de lui-même.

Vous pourrez apprécier une interprétation de la IX symphonie de Beethoven par l’un des premiers instruments électroniques qui donne vraiment une atmosphère futuriste.

Depuis ce film est une référence pour de nombreux groupes de musique.

Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur ce film, les allusions, les références, je ne suis pas un critique et ne permettrais pas de faire quoi que ce soit comme commentaires, c’est un très beau film, c’est tout.

Bon film

Olivier

Publicités

Une réponse à “Un monument, un chef d’œuvre, un mythe

  1. Christophe 8 juin 2011 à 15 h 56 min

    J’ai essayé 2 fois de le regarder mais je n’ai jamais réussi à aller jusqu’au bout. Je n’accroche pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :