Celui qui écrira le 5.

Il y a eux, ces bloggueurs affamés, toujours soif de partage et d’écriture. Ils écrivent chacun avec leur propre style, pas toujours descriptible, libérant ce qui les énervent, les provoquent ou les perturbent. C’est des fois captivant, limite jouissif de plaisir chez certains, mais d’autres fois inintéressant, vide, creux. Chaque bloggueur a sa vision des choses, sa façon de le dire, et chaque lecteur a sa façon de lire, sa façon d’interpréter. L’addition des deux ne donne évidemment pas le parfait dosage, celui ou le bloggueur est satisfait de son écrit et le lecteur conquis. Mais c’est ce qui fait le bonheur du blog, ne pas être parfait, savoir pour le bloggueur se remettre en question sur ce que peut provoquer ses écrits, et le lecteur savoir se dire qu’il n’a pas peut être besoin de comprendre mais s’y intéresser quand même.

Et il y a toi, qui a toujours eu cette ambition de partager, d’échanger et de conquérir des lecteurs via un blog. Mais tantôt occupé, tantôt lassé, la tenue d’un blog n’a pas toujours été très constante. Et tu prends ça pour un échec à petite échelle. Car en dehors du but de partager tes envies, tes émotions, tes convictions, l’écriture d’un blog est aussi le besoin de te faire connaître et de te faire reconnaître. Car, en creusant un peu coté psychologie de comptoir, tu te dis que c’est le fait d’avoir longtemps été dénigré, ou pensé l’avoir été, qui fait qu’aujourd’hui tu as constamment le besoin de sentir de l’intérêt envers toi. Le problème de creuser est qu’on trouve des trucs à dire mais de là à les dire, les assumer devant tes proches, faut pas trop pousser la psychologie de comptoir. Alors que via un blog où personne ne te connaît c’est plus simple. Si bien que cette proposition qu’on t’a faite de rejoindre « Une fois par moi » n’est pas une bête d’idée, avec le pouvoir de creuser et d’assumer sans craindre qu’on t’aime moins, vu que tu pars de zéro. Tu deviens le 5 du mois.

« Tu tiendras jusqu’au moi prochain? » « Ouais c’est ça… »

Theonewho

Publicités

3 réponses à “Celui qui écrira le 5.

  1. Christophe 6 juin 2011 à 10 h 10 min

    Binevenue et vivement le mois prochain

  2. aerial 5 juin 2011 à 15 h 33 min

    bein dis ! C’est une excellente idée non !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :