Archives Mensuelles: juin 2011

2011 n’est pas tout à fait celle que tu pensais naïvement être : tu en as de la chance

Comme évidemment tu es obnubilé par le moindre poil qui jaillirait d’une chemise voire d’une ceinture ou les jupettes qui se raccourcissent, que tes hormones procèdent davantage de la fission nucléaire en ce moment et qu’il te faut absolument une place pour la prochaine venue de Britney [c’est te dire si le fait que Xavier Dupont de Ligonnès n’ait toujours pas été retrouvé t’est sorti de la tête … et je ne te parle pas du terrible divorce entre Guillaume Durand et France 2, une horreur], il va encore falloir que je t’ouvre les yeux [à défaut d’autre chose] et que je t’en apprenne davantage sur toi et ton présent.

Nous sommes en 2011 ! C’est à l’aune de cette déclaration un brin naïve que tu comprends que j’avais besoin de vacances … sauf que non, lecteur un tantinet moqueur. Nous sommes en 2011 certes, mais s’arrêter là serait un peu comme écouter Afida Turner sans le son. On en perd pratiquement 70% [même si je reconnais que la photo, là, est déjà assez difficilement supportable mais depuis que j’ai appris que j’ai un lecteur qui veut se marier avec Marjolaine …].

Or donc … [hummm, j’adore les « or donc »], si tu penses seulement que tu es en 2011, tu passes à côté d’un truc de ouf ! Regarde … aujourd’hui, nous sommes en juillet. [Là, tu te demandes bien où je veux en venir … n’aies crainte : tout est sous contrôle darling].

Cette année, le mois de juillet comptera 5 vendredis, 5 samedis et 5 dimanches. DIngofou isn’t it ? Et pourquoi c’est fantasbuleux et bould’hum ? Parce que cela n’arrive qu’une fois tous les 623 ans. Les Tinois [oui, j’aime bien appeler les chinois des tinois … ça fait presque l’accent] appellent ce phénomène « les sacs d’argent ». Ce qui permet de dire que 2011 est l’année de la chance !

En outre, tu auras déjà noté que cette année so particulière compte un nombre dément de dates elles aussi particulières. Déjà deux sont passées : le premier janvier et le onze janvier. Pourquoi ? Elles n’ont que des 1 !! Regarde : 1/1/11 et 11/1/11. Il en sera de même le premier novembre et le onze novembre prochain [mais tu t’en tapes puisque tu ne travailleras pas] : 1/11/11 et le 11/11/11.

Je pourrais m’arrêter là … sauf que non lecteur. Le plus fort, c’est maintenant ! Cette année, tout le monde est concerné par un phénomène de dingues. Cette année, tout le monde obtiendra 111 de résultat en additionnant les deux derniers chiffres de son année de naissance avec l’âge qu’il aura le 31 décembre 2011. Et paf ! Tout le monde aura forcément 111 à une telle somme !

Bon, je peux aussi te signaler que le mois d’octobre comptera 5 dimanches, 5 lundis, 5 samedis  et que cela n’arrive qu’une fois tout les 823 ans. Ca ne te fait plus rien, normal.

Les tinois considèrent que ces années là sont les années du gain et de la chance. Alors, lecteur, remercie le ciel et félicite-toi de me lire tous les matins ici et ous les mois le 27 : tu en as de la chance et moi aussi. Proftes-en à fond alors … et dis-toi que la journée est belle.

Tto

Publicités

Juin 1940, quelles sont les causes du désastre ?

COMMENT EXPLIQUER LA DEFAITE DES ALLIES EN 1940 ?

Lorsque les troupes allemandes passent à l’offensive à l’Ouest, le 10 mai 1940, leur victoire est loin d’être assurée.

En effet, si la France a surtout misé sur la Ligne Maginot, série d’ouvrages fortifiés destinés à protéger ses frontières du Nord et de l’Est de l’invasion allemande, mais qu’elle n’a pu poursuivre, faute de moyens, au-delà des Ardennes – elle s’étend sur 140 km de Huningue à Montmédy, elle et ses alliés sont loin d’être en position d’infériorité par rapport à la Wehrmacht.

(Fort du Hackenberg, à l’est de Thionville)

Rien que sur le plan des effectifs, les alliés peuvent aligner 5,5 millions de Français (troupes coloniales comprises), 500 000 Britanniques du Corps expéditionnaire, 400 000 Hollandais et 650 000 Belges contre 4,2 millions d’Allemands (+ 10 000 Waffen-SS).
De même, au niveau de l’armement, les alliés sont loin d’être dépassés par les Allemands; ils peuvent aligner :
– 14 000 canons quand les Allemands n’en ont que 7 300,
– 4 204 blindés dont notamment  3 254 chars français parmi lesquels les Somua S-35 et les Renault type-B, dont les blindages sont supérieurs au meilleur char allemand, le Panzer-IV, contre 2 439 côté allemand (à noter d’ailleurs que l’armée allemande, en dehors de ses blindés, comme l’armée française, est encore largement hippomobile; c’est ainsi que 2,7 millions de chevaux furent mobilisés par l’Allemagne pour la guerre)

(Char Somua S-35)   

 – 3 562 avions contre 3 575 allemands, mais avec une infériorité certaine liée à deux éléments, l’éparpillement de notre aviation sur de nombreux terrains du Sud-Ouest et en Afrique du Nord, donc loin du champ de bataille et la réticence des Anglais à engager leur avion le plus moderne, le Spitfire, dans des combats loin des côtes britanniques. Résultat, le jour de l’offensive, les alliés ne peuvent aligner que 1 453 avions, et pas toujours des plus modernes, face à 2 589 avions allemands.

Dans ces conditions, où chercher les causes de la défaite ?


Certains, immédiatement après celle-ci, ont voulu en faire une affaire politique et accuser le Front populaire d’en être le principal responsable; c’est la thèse du Maréchal Pétain lui-même dans un discours resté célèbre où il dénonce l’esprit de jouissance né du Front populaire qui aurait anéanti la volonté de résistance face à l’ennemi (« L’esprit de jouissance l’a emporté sur l’esprit de sacrifice. On a revendiqué plus qu’on a servi. On a voulu épargner l’effort; on rencontre aujourd’hui le malheur », discours du 20 juin 1940).
En fait, il conviendrait plutôt de rechercher les vrais responsabilités parmi les militaires eux-mêmes dont les erreurs stratégiques et militaires se sont accumulées au point de provoquer l’effondrement de l’armée française en moins d’un mois.
Tout d’abord, leur inertie durant la période dite de la « Drôle de guerre » a permis à Hitler, à la fois d’écraser en toute tranquillité la Pologne, alors que si les combats avaient duré plus longtemps et si la guerre avait été ouverte sur les deux fronts, l’armée allemande se serait écroulée par manque de moyens militaires suffisants, et de pouvoir préparer un plan de bataille qui ne soit pas une réédition de la manoeuvre de 1914. En effet, Hitler, pris au dépourvu par la déclaration de guerre du 03 septembre, n’a aucun plan de campagne avant que von Manstein ne lui en fournisse un en février 1940.

(Von Manstein)

Ensuite, alerté aussi bien par le pape Pie XII, de la date et du lieu de l’attaque sur les Pays-Bas que par des reconnaissances aériennes qui signalent pendant trois jours, à partir du 12 mai, la présence de 41 000 chars et véhicules allemands bloqués dans un embouteillage de 250 km de long à la frontière avec les Ardennes, l’Etat-major croit à un leurre, ne commande aucun bombardement et persiste à penser qu’Hitler réédite la manoeuvre Schlieffen de 1914, raison pour laquelle, dès le début des hostilités, nos meilleures unités, équipées des matériels les plus modernes, sont engagées massivement en Belgique.
De plus, contrairement aux Allemands, la stratégie française continue à considérer les chars comme de simples moyens d’accompagnement de l’infanterie, d’où un certain nombre de problèmes: des réservoirs de faible taille et donc des chars qui tombent souvent en panne faute de ravitaillement en essence, un chef de char obligé d’être multi-fonction dans sa cabine, et des moyens radios quasi-inexistants à bord. Dans ses conditions, inutile de penser même qu’ils aient pu envisager, comme les Allemands, de procéder au soutien des chars par l’aviation, stratégie sur laquelle repose la force de frappe de la Wehrmacht et qui est à l’origine de ce que l’on a appelé depuis la Blitzkrieg (la guerre-éclair).
Pourtant, les quelques batailles de chars, comme par exemple à Hannut, du 12 au 14 mai 1940, démontrent que nous faisions jeu égal avec les Allemands dans ce domaine.
Enfin, il faut relever la lenteur de l’Etat-major, lui-même, à mettre en place des stratégies de riposte, alors même que les blindés allemands, négligeant toute prudence, se sont souvent retrouvés coupés de leurs lignes arrières, au point de provoquer des sueurs froides chez les hauts responsables du commandement allemand.
En effet, aussi peu confiants que les Français dans les unités autonomes de blindés, le haut-commandement avait menacé de les replacer sous les ordres de l’infanterie. Par peur que cela n’arrive, les chefs de chars, sans tenir compte des consignes de prudence, avancèrent à toute vitesse, ce qui s’avéra décisif dans la victoire de l’Allemagne, mais aurait pu tout aussi bien causer sa perte si l’armée française avait pu s’immiscer entre la percée des chars et les lignes arrières.
On pourrait aussi s’interroger sur le remplacement, en pleine bataille, du général Gamelin par le général Weygand: peut-être pas la meilleure solution pour assurer une réactivité rapide.

(Maurice Gamelin, chef d’Etat-major général de février 1931 au 19 mai 1940; il commande l’ensemble des forces alliées à partir de l’entrée en guerre le 03 septembre 1939)

En bref, les généraux avaient les moyens de mener une autre guerre que celle qu’ils ont menée; encore eût-il fallu qu’au niveau stratégique, ils soient plus audacieux et un peu moins en retard d’une guerre.

Source: article d’Historia fondé sur les travaux des historiens spécialistes de la question réunis sous l’égide de Maurice Vaïsse pour le colloque « mai-juin 1940, défaite française, victoire allemande ».

NB: suivant les sources, les chiffres d’unités combattantes et le nombre de matériels disponibles peut varier, sans que cela ne prête à conséquence sur les tendances générales.

oublié, car débordé

Oui, je sais, c’est nul, mais là, j’ai totalement zappé le 25 du mois… je zappe d’ailleurs souvent « une fois par moi » et ne prend plus le temps de vous lire… la période est mauvaise, en plus, je suis mal organisé, donc vous n’aurez pas mon bel article du 25..et le 25 juillet, je ne sais pas si j’aurais une connexion internet, et le 25 aout, je rentrerais juste de vacances tout bronzé, tout beau, et j’aurais aussi peut-être oublié? on va dire que non….. en attendant, passez un bon week end;..il fait si beau…!!!!

Kitsch or not kitsch ?

Kitsch !

Voilà  un mot dont finalement on ne connait pas trop bien l’origine.

Allemand, Anglais ?

*

Qu’importe, il n’est pas tout jeune, datation possible et sans carbone 14, vers le milieu du 19e siècle.

Je vous invite pour en savoir d’avantage à la visite de ce petit lien.

*

L’image là-haut peut paraître aux yeux de certains un peu Kitsch 🙂

Mais non, elle est ancienne, vintage mais pas de mauvais goût, elle est de son époque.

Le Kitsch serait il un sous-art, une mauvaise valeur, une erreur de jugement, un manque de discernement ?

Toile cirée et Formica était ce qu’il y avait de plus moderne, de plus contemporain dans les années d’après-guerre et aujourd’hui, de plus Kitsch 🙂

La mode est ce qui se démode le plus facilement !

Commençons par les bondieuseries, ces petits souvenirs ramenés par nos grands-mères lors de leurs pérégrinations miraculeuses 🙂

Et les jolies dames en bleu, sont elles recyclables, trie sélectif ou pas 🙂

Et pas de jaloux, toutes les religions ont droit à la même contagion !

Un ami Tunisien a une petite Mecque en globe sous la neige qui se balance au rétroviseur de sa voiture 🙂

*

L’humour Kitsch se cache partout, même dans la cabane au fond du jardin !

Les autres pièces de la maison ne sont pas oubliées 🙂

Téléphone de style Louis XIV 🙂

Rien n’échappe au Kitsch, même pas la technologie !

Et au jardin, un endroit pour prendre le frais !

Et voici les vrais sabots d’Hélène !

Et pas que 🙂

Mauvais goût ou pas, peu importe !

Je me moque, mais en cherchant bien, vous avez surement un peu de Kitsch chez vous,  un petit souvenir que  vous  n’osez  pas jeter, lequel ?

*

Le 22 juillet, le Kitsch érotique, si si ça existe 🙂

En attendant, je vous souhaite un beau début d’été, je vous embrasse  !

Virginie

Prise et reprises

Comme c’est officiellement l’été – même si pour la canicule tant promise, il va falloir attendre – et donc la fête de la musique, vous ne pensiez tout de même pas que j’allais laisser passer cette occasion ?
Afin de célébrer, à ma façon (j’ai une réputation à défendre), la musique, je vous propose un petit jeu.
La règle est simple : je vous propose des chansons qui sont soit des versions originales soit des reprises, à vous de m’indiquer quelles sont les titres originaux ou les titres les plus connus… Simple, non ?
Devant le budget colossal qui m’est alloué par le Rédac’Tto Chef, je crains que l’heureux gagnant (ou gagnante) ne reparte avec ma seule admiration…

Prêt?

 

Commençons tout de suite par un titre… en Allemand !

Mary Roos – Ich bin stark nur mit dir (1985)


Cette chanson est la version originale d’un morceau célèbre. Lequel ?
Poursuivons par une chanson beaucoup plus facile :

French Navy – Dans la marine (1979)


Vous avez reconnu quelle est la version originale de cette reprise ?
Après des musiques enlevées, reposons-nous avec un titre plus doux.

Jose Gonzalez – Heartbeats (2005)


Si cette musique vous rappelle une publicité, c’est tout à fait normal. Mais cette interprétation est une reprise. Laquelle ?

Vous vous souvenez forcément du clip de la chanson suivante (vous apprécierez la qualité HD de la vidéo choisie)…

Robbie Williams – Rock DJ (2000)


Cette chanson est cependant une adaptation. Mais de quelle chanson ?
Puisque vous vous êtes trémoussés, ne relâchez pas le rythme !

Timeshift – Don’t U feel the beat (1994)


J’espère qu’il vous reste un peu d’énergie… Ce morceau est une adaptation d’un tube français. Mais lequel ?
Continuons avec une voix que vous allez forcément reconnaître…

Julie Pietri – Listen to your heart (1986)


Ce morceau est une adaptation d’un tube français de 1986. Lequel ?
Retournons dans les années disco avec Boney M :

Boney M.- King of the road (1978)


Ce tube extrait de l’album Nightflight To Venus est une reprise d’un célèbre standard. Mais de quel interprète ?
Le King of the Pop a écrit de nombreux tubes qui ont fait le tour du monde. Mais il a aussi repris des titres :

Michael Jackson – Come together (1988)


Alors qui est interprète original de ce titre ?
Continuons notre voyage, avec ce titre de 1962

Brian Hyland – Sealed with a kiss (1962)


Qui en a fait une célèbre adaptation en français ?
Terminons avec un titre incontournable des années 80 :

Laura Branigan – Gloria (1982)


Cependant cette chanson a été créée quelques années auparavant. Mais qui en est l’auteur ?

En espérant que ce petit jeu vous aura un peu réchauffé…

Waquete

L’histoire de deux grammes qui s’pèsent.

Le vide crépite sa lumière de couleur foudre caressant tes pensées, l’étranger que tu repousses insensible du toi traverse, tes rêves psychique comme tes pensées malsaines dont le stresse alimente le tout; fourbant ton esprit l’humeur s’enseigne devant la tempérance de ta violence..  Au plafond plus de limite, perdu sans direction, tu tapes, te cognes…  Jugement de dieu, roi unique tu es le papillon isolé du tourbillon de contraintes de, désillusions qui ne cesse d’entourer et de casser, priser de colère séduisant l’erreur… Aucune différence, l’habitude peut être… Merdre ; reviens quelques secondes dans ce désert, nourris toi avec hâte, son esprit s’échappe.Fais vite mon vieil ami, tant le temps a son importance que rien ne dur trop longtemps, d’égal à égal, l’abstinence approche.

on ferme.

Fausse blogueuse, fausses informations.

Notre rédac’ chef m’ayant gentiment pardonné de n’avoir pu poster le mois dernier, je reviens en ce 18 Juin pour vous dire que tout va bien, j’ai bien réussi mes concours et j’ai réussi à obtenir l’école que je voulais. Bon certes je suis encore en plein bac, mais ça se passer plutôt bien et je suis confiant !

Sinon ce mois-ci je vais vous parler de quelque chose qui m’a beaucoup énervé la semaine dernière : le fameux blog de la prétendue syrienne homosexuelle qui c’est avérée n’être en réalité qu’un personnage fictif, créé par un blogueur américain. Quand je vois des articles comme quoi le web s’indigne qu’un blogueur ait pu se servir d’un sujet aussi grave que sont les révolutions en Syrie  pour en faire un sujet (alors qu’actuellement des personnes risquent réellement leur vie pour transmettre ce qu’il se passe là-bas,) je pense que l’on devrait surtout s’interroger sur les médias. Si des journaux aussi sérieux que le Guardian se mettent à partager des informations non vérifiés comme si il s’agissait d’une dépêche de l’AFP, je me dit que peut-être il y a un problème.

Il ne faudrait pas oublier que les blogs ne sont pas des sites d’informations mais  des espaces de partage ou n’importe qui est libre de s’exprimer et ce sans contrôle. L’un des principes même du blog est l’anonymat : on peut se faire passer pour n’importe qui très facilement et c’est d’ailleurs une raison pour laquelle on nous dit dès le collège que « internet n’est pas une source d’information fiable à 100% ». De la même manière que Tweeter et Facebook ne sont pas des sites d’informations non plus. Mais paraît-il que maintenant le mot d’ordre c’est de vendre du papier.

J’avais déjà une mauvaise opinion de la presse qui , à mon sens, fait plus de la désinformation que de l’information, mais là je dois avouer que ça touche le fond.

L’hallucination…

Chers Lecteurs,

Fût un temps, où paraît-il, la France avait un des niveaux scolaires les plus élevés au monde… je me demande si c’est toujours les cas, et j’avoue, j’en doute fortement quand je reçois une vidéo montrant un extrait d’oraux du bac – NB pour la rédac: J’aurais bien voulu poster la vidéo mais apparemment je ne peux pas télécharger de fichiers .wmn… dommage – vidéo terriblement pathétique.

Voici les meilleures répliques :

« Le Professeur : Parlez moi de Néron.

L’étudiant : Alors Néron était un grec très méchant, très féroce qui organisait des combats de radiateurs…  »

Une autre:

« Le Professeur : Qui était le Général de Gaulle?

L’étudiant: Ben le Général de Gaulle était un personnage connu parce qu’il était dans le dictionnaire. C’était un protestant très croyant, il allait souvent à l’église parce les protestants sont très catholiques et c’est pour ça qu’il a été enterré dans 2 églises à Colombey. »

ou encore:

« P : Qui était Galilée?

E: c’est un inventeur célèbre. Je crois qu’avant lui la Terre ne tournait pas. »

« P: Pouvez vous me dire qui a inventé le Zéro?

E: Ah ben non, parce que là alors personne ne l’a jamais su. Mais il est très utile quand il se trouve derrière les numéros, devant il ne sert pas à grand chose, par contre ce qui est très utile c’est que c’est le seul numéro qui permet de compter jusqu’à 1. »

Et un joli monologue:

« E: alors si en ville le problème de sécurité est dû à l’insécurité, il ne faut pas oublier qu’en campagne, l’alcoolisme est dû à la boisson, même si l’alcool permet de rendre l’eau potable. »

Voilà pour les meilleures…. alors vous pourrez me dire que c’est un montage sauf que j’en ai vu des vraies quand je suis partie vivre quelques mois en Australie:

« Vous voulez un timbre pour la Colombie? Ok, donc la Colombie, c’est bien en Europe? »

« (une jeune australienne discute avec une étudiante allemande) Et Hitler est toujours au pouvoir? »

« Qui est Martin Luther King? »

J’en passe et des meilleures…

Personnellement, j’hallucine de voir que le niveau de nos jeunes générations est juste pitoyable, et que nos politiques sont encore en train de se dire que le BAC est trop difficle aujourd’hui pour ces pauvres petits…. Non mais comment on a fait nous??? 

Juste une question : on fabrique des débiles à l’école maintenant??????? Quid de la culture générale? Quid de nos cerveaux aujourd’hui??

Faut pas s’étonner que les gens soient de plus en plus débiles, incultes, analphabètes, etc. Je reste bouche bée… J’ai surtout l’impression que ça ne choque que moi…

Je ne suis pas une férue de l’éducation ni de la culture générale mais il y a quand même un minimum…. et après ces jeunes se plaignent de ne pas être pris au sérieux en « société », mais avec des réflexions (si on peut appeler ça des « réflexions »), ce n’est pas très étonnant.

Je m’occupe de temps en temps du recrutement dans ma boîte, et je suis ébahie de voir quelques fois des CV et lettres de motivation avec une faute d’orthographe à chaque ligne!

Bref, c’était juste un coup de gueule d’actualité…. on va bientôt avoir les meilleures du BAC 2011, on en reparlera!

Bonne journée à tous!

Lilli

Linki’s Menstruation 7 – Tout ne tient qu’à un jet …

Il t’effleure la nuque… comme un vampire jouant de tes frissons, te regardant, là, chair de poule naissante et gémissante…

Allongés à même le sol, le corps chauffant comme un feu, salves de crispations prenantes peu à peu…

Gland courant sur le flanc, remontant, trébuchant dans ses spasmes haletants…

Sueur glissante, gouttes se rassemblant pour se faire plus grandes, plus présentes…

Il t’effleure les lèvres, crispées puis entre ouvertes, par ses doigts indiscrets, cherchant compressions et sucions …

Allongés l’un sur l’autre, bouches baisantes et corps luisants, multiples caresses oppressantes …

Crocs sortants par l’excitation, cherchant à mordiller lèvres, lobes et tétons …

Porte se forçant, peu à peu, encore et encore, rentrant et sortant, inlassablement …

Gland gémissant, vomissant, dégueulant, …

Sève collante, péguante, trop présente …

Faisant réaliser que tu n’as rien a foutre là !

Et tu ne sais pas si tu peux te permettre de dire un « au revoir » rapide et franc en pensant un adieu venimeux…

LinkiSeb

Le rêve américain de « Nafi »

Quelques maisons et des cases dans un village perdu sans eau, sans électricité, ni téléphone. Ce qui ressemble le plus couramment à un village africain où Nafissatou Diallo a vu le jour il y a 31 ans. Qu’est ce qu’on sait d’elle finalement ? Cette jeune et belle femme (il paraît que l’ethnie peule est une des plus belles) maman d’une petite fille et veuve à une vingtaine d’années. Elle décide de partir avec sa fille aux États-Unis grâce à l’aide financière d’une de ses sœurs. Peu éduquée, elle aurait beaucoup travaillé afin de décrocher son emploi. C’est un peu son rêve américain qui se dessine…

Un quartier chic, une carrière politique contrariée par quelques affaires, des millions à foison, une femme trompée mais fidèle et la tête haute, une réputation de séducteur, un sourire carnassier et une envergure internationale. Dominique Strauss-Kahn devient le grand argentier de la planète poussé par un Nicolas Sarkozy qui souhaite s’en débarrasser afin d’avoir le champ libre pour 2012. Il s’installe à Washington grâce aux millions d’Anne Sinclair. C’est un peu un rêve américain pour lui aussi.

Deux personnalités, deux destins qui se sont malheureusement téléscopés. Nafissatou n’aurait jamais du le croiser à poil dans sa chambre puisqu’elle ne devait pas travailler à cet étage. Depuis le déclenchement du scandale auquel il doit faire face, DSK n’a pas vacillé d’un iota en déclarant haut et fort qu’elle était consentante !! Comment peut-on envisager une seule seconde qu’une femme de chambre puisse avoir envie de baiser avec un client ? De part son obédience religieuse, les relations sexuelles sont tout de même assez cadrées pour ne pas dire interdites avant le mariage, même si elle a déjà été mariée. Depuis le 6 juin, personne ne s’est soucié de la pauvre Nafissatou, les avocats de DSK ont mis tout en œuvre pour la décrédibiliser, trouver des failles grosses comme celle de San Andreas… Le pauvre DSK se retrouve devant des millions de téléspectateurs dans un tribunal où la plupart des personnes présentes sont de minables petits dealers.

Et c’est lui qu’on va plaindre ??? Non mais où va le monde ? Quand on a une position comme la vôtre Monsieur Strauss-Kahn, on essaye un tant soit peu d’avoir un peu de respect envers les autres et surtout on essaye de ne pas se laisser aller à de tels débordements qui, dans une Amérique puritaine, sont sévèrement punis. Jusqu’à preuve du contraire, la victime dans cette histoire, ce n’est pas DSK qui, finalement a bien fait de faire ces conneries maintenant, même s’il semble que le nain avait déjà concocté un juteux dossier de mœurs, c’est cette femme qui est à jamais souillé du sperme (encore à définir) de cet homme Blanc. J’aimerais assez (encore que mon influence soit quelque peu fantasque) que les médias se préoccupe un peu plus des victimes que de supposées personnalités qui prétendaient (oui cher DSK, c’est en bien fini de votre carrière) se présenter à la plus haute fonction. C’est navrant. Dans son village, les habitants ont entendu sur une radio locale qu’un Blanc avait abusé d’une fille aux États-Unis, personne ne pouvais imaginer que c’était elle. C’était le rêve américain de Nafissatou Diallo…

Un Autre Fred

 

 

%d blogueurs aiment cette page :