180 minutes de bonheur … minimum

Rassure-toi … ce ne sera pas le temps qu’il te faudra consacrer à la lecteure [forcément passionnante] de mon billet mensuel, celui qui déchaîne les foules, attise les convoitises de blogs concurrents, rend hysterique n’importe quel chroniqueur en mal d’inspiration sur le plateau d’un Jean-Marc Morandini quelconque …

180 minutes … ou un peu moins si je m’astreins à une exactitude révélatrice de la rigueur qui m’anime … Eh oui, aujourd’hui, je vais t’en apprendre [ou pas] sur ces fameuses trois heures.

Mais avant d’aller plus en avant [alors que, toi, tu pars en arrière … si tu avances et que je recule, comment veux-tu que …], laisse-moi t’expliquer ce qui m’a permis d’en arriver là. Je suis tout bonnement reparti de la top-story du moment : Sophie Tel et Dominique S … véritable festival de Kahn de la stupeur dont on finira bien par voir le bout [de l’histoire hein], fut-ce au prix de dizaines de millions de dollars … Une telle DSK-lipette qui fait finalement plus de bruit qu’un tsunami ou une catastrophe nucléaire, voila bien qui méritait que je m’y attardasse.

Revenir encore une fois sur les déboires de celui qui allait presque être élu au premier tour tellement les sondages étaient favorables n’a qu’un intérêt relatif dans cette colonne, me concernant. En revanche, me dire que pour un orgasme de quelques secondes [3, 4 tout au plus], Dominique Strauss-Kahn a foutu en l’air un avenir radieux, une fin de carrière politique brillante et tout le reste … c’est vertigineux.

Et là, comme j’ai l’esprit vaguement Ttoesque, je me suis dit … 3 secondes … pour un orgasme qui dure 3 petites secondes, voila ce qu’un sexagénaire en est arrivé à faire … pour 3 minuscules secondes [qu’il aurait pu trouver, seul, avec sa main droite ou gauche … c’est selon] d’orgasme, la pulsion a pris le contrôle au détriment de la raison. Et depuis, ce n’est pas la descente de rein ni de lit, c’est la descente aux enfers. 3 secondes …

Le gynécologue Fang Zhuang Wei [avec son nom, tu cartonnes grave au Scrabble], de l’Hôpîtal Gleneagles de Singapour, a trouvé la réponse à ma question … cette question qui m’est venue en pensant à tout ça … Si un orgasme dure 3 secondes [et encore, je ne veux pas me vanter mais moi, je plane vachement plus longtemps que trois malheureuses secondes …], en fait … on jouit combien de temps dans une vie ?

Ah la la … en voila une belle, bonne, grande, majestueuse, intéressante, boulversante et savoureuse question !!!
3 heures ! A raison d’un rapport sexuel bi-hebdomadaire et d’un orgasme qui dure 2,5 à 3 secondes à chaque fois, un homme va jouir 3 heures dans sa vie. Attention, évidemment, cela ne comprend pas les séances d’onanisme dont on sait que, chez certains, elles sont d’une fréquence quasi quotidienne de sorte que là, d’un seul coup [si je puis me permettre] le compteur explose. Et puis … ces trois heures supposent que l’activité sexuelle de chacun diminue jusqu’à l’encéphalogramme plat aux alentours de 60 ans … Or, et c’est précisément là que je peux te dire que la boucle est comme Afida Turner … elle est bouclée [tiens, ça marche aussi avec DSK … qui est bouclé mais chez lui] : DSK, justement, il a bien plus de 60 ans et pourtant, ça continue dis donc … [peut-être trop selon Sophie Tel]

Tto

Publicités

3 réponses à “180 minutes de bonheur … minimum

  1. Linkiseb 29 mai 2011 à 3 h 51 min

    Aerial tu m’invites au Sophie-tel?

  2. Sylvain 27 mai 2011 à 15 h 50 min

    6 millions de caution, 40000 de loyer, 300000 pour la surveillance…. ca fait cher la seconde…

  3. aerial 27 mai 2011 à 14 h 13 min

    c’est prendre un raccourci énorme d’oser dire que les sondages donnent raison… Bref.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :