Archives Journalières: 10 avril 2011

Ça se tire du dix

Le mariage du prince William avec Catherine Middleton donne lieu à un déferlement de produits dérivés. A cette occasion, on ne parle plus que de Kate, avec initiale K : Pourquoi, WC ça le faisait pas comme initiales de mariage royal ?

Michael Youn, le comique bien connu, a été jugé coupable d’insultes et violences, mais dispensé de peine et d’inscription au casier judiciaire, autrement dit coupable sans punition : Tous les délinquants de France veulent de lui comme avocat.

La rentabilité des albums de Michael Jackson n’a jamais été aussi bonne : Il avait commencé comme mort-vivant dans thriller, à présent sa maison de disque en est sûre, elle le préfère mort que vivant.

Sur le tournage de son clip, la chanteuse Britney Spears a fait signer à tous les employés une clause où ils s’interdisent de lui proposer drogue ou alcool: Une goutte de lucidité dans un océan de drogue et alcool ?

Après sa condamnation pour avoir copieusement frappé et insulté sa femme, L’acteur Mel Gibson va s’occuper d’une association pour enfants défavorisés : Petit conseil aux gosses, TIREZ-VOUS !

La fille de cinq ans des acteurs Tom Cruise et Katie Holmes a choisi des bonbons en forme de pénis dans une boutique branchée de New York : Si jeune et déjà les même goûts que ses parents.

La chanteuse star Lady Gaga a avoué n’aimer le sexe que depuis deux ans.C’est à peu près l’époque de son succès : Achetez les albums, vous voyez bien que c’est pour une bonne cause !

Baptiste Giabiconi, le « mannequin » très très proche de Karl Lagerfeld, affirme aimer les femmes mûres, mais qu’il aurait repoussé les avances de Madonna. Il ferait mieux de reconnaître qu’il a déjà tout ce qu’il faut à la maison.

La journaliste Catherine Ceylac a demandé à l’actrice Emmanuelle Béart comment elle appelle le sexe de l’homme, ou celui de la femme. Je ne me souviens plus, a t-elle répondu : Rappelons que ses trois enfants se prénomment Chou, Pochette-surprise et Livraison de cigogne.

Enfin, il y a par là un blogueur qui ne trouvait déjà plus le temps de rimailler, plus le temps de digérer les nouvelles people, maintenant il n’arrive même plus à venir parler de la pluie et du beau temps.

Flyde tire… sa révérence, et présente ses plus amicaux hommages à toute la rédaction, du brillant Tto à l’ensemble des non moins talentueux blogueurs d’Une fois par moi qu’il prendra plaisir à continuer de lire.

Si c’est possible plus tard, il demandera à la belle équipe s’il peut revenir.

FLYDE

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :