Archives Journalières: 8 avril 2011

En plein dans l’actualité….

Pour celles et ceux qui seraient totalement coupés du monde, je vous informe que le 29 de ce mois l’héritier de la couronne d’Angleterre, qui se situe en second sur la liste, convolera en justes noces. Mais bon,  ceux qui sont coupés du monde ne liront pas non plus ces quelques lignes…

Alors pour les autres, ce mois ci je vous propose pour coller à cet événement pour la rubrique « Un film par moi(s) » « The Queen ».

Film de 2006 de Stephen Frears avec entre autre Helen Mirren ici à gauche dans le rôle de la Reine.

L’histoire : Août 1997, Tony Blair vient d’être nommé premier ministre par la Reine (oui, c’est bien la Reine qui nomme son premier ministre, même s’il a été élu par le peuple), et Lady Diana meurt dans un accident de voiture à Paris. Le film retrace la semaine qui suit cet accident, la réaction des uns, des autres, de la famille royale, du premier ministre, du gouvernement, du peuple, l’organisation des obsèques de l’ex-princesse de Galles. Mêlant images d’archives, bien que ce film soit une fiction, on oublie qui est acteur et qui ne l’ai pas. On apprend d’abord à détester la Reine puis on apprend à l’aimer. J’avais toujours l’image de la Reine mère de quelqu’un de sympathique et bien après ce film moins… Et puis le Prince Charles que je qualifierait d’extrêment « juste » dans toutes les significations que ce mot « juste » peut avoir.

Encore une fois ce film est une fiction, et je ne pense pas qu’il faille le prendre comme relatant l’Histoire, mais notons toutefois toute la diplomatie employée par le Premier Ministre, le discours qu’a fait la Reine lors de son retour à Londres, qui est un des évenements qui a eu lieu. Lors de ce retour, le couple royale qui prend conscience de l’image qu’ils renvoient à la population, avec les témoignages très négatifs à leur encontre, ou encore les images d’archivages sont mélées à la fiction.

En un mot c’est un « Grand » film, joué par d’excellentes et d’excellents acteurs.

Très bon moment cinématographique assuré.

Bon film

Olivier

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :