Faut pas avoir peur !

J’aurais procrastiné  l’écriture de cet article jusqu’au dernier moment. Ne sachant pas trop quoi écrire j’ai décidé de fouiller dans mes brouillons et je suis tombé sur un article que j’avais organisé autour de cette citation :

Quant à mes «faiblesses d’écriture», à «la pauvreté de mon style», son côté répétitif (pas incantatoire pour autant), ne croyez surtout pas qu’elles m’échappent; mes faiblesses, je les connais, mes défauts me crèvent les yeux ; mais je passe outre ; ce n’est plus tellement ce qui m’intéresse quand j’écris. Bien écrire, est un plaisir que je laisse à ceux qui n’en ont pas d’autres. Moi, j’en ai d’autres. Et tout d’abord celui de raconter et de découvrir ce que je raconte, ce qui me passe par la tête.

Et c’est vraie que quand j’écris un article, ou que j’écris tout court que ce soit un mot, une dissertation ou n’importe quoi je trouve 9 fois sur dix ce que j’écris pompeux/gnan-gnan/mal écrit. Je fais de l’auto-censure comme qui dirait parce que du coup, j’ose pu publier, je laisse à l’état de brouillon sans y revenir (sauf quand je suis en panne d’inspiration vous l’aurez compris). Alors du coup quand j’écris une mot ou une lettre un peu personnel, je m’interdis la relecture histoire de ne pas décider de ne rien envoyer au final.

Et je pense que je suis loin d’être le seul à avoir ce « syndrome ». Seulement , souhaitant ouvrir mon propre blog d’ici septembre ça pose quand même un problème de taille, comment alimenter un site quand ce qu’on écrit ne nous convient pas ? Je connais les recettes habituelles du style prendre son temps, laisser murir le texte ou au contraire tout écrire d’un coup sans relire et publier dans la foulée. Seulement aucune ne me convient. Et le pire dans tout ça c’est que je n’arrive pas à déterminer si c’est une trop grande auto-critique envers moi même ou si c’est juste un manque de confiance en soit.

J’aurais bien aimé avoir une belle conclusion à donner tout ceux qui sont comme moi, non satisfaits de leur écritures, du style un beau conseil comme « prenez confiance en vous ». Mais je n’en ai pas, parce que dire aux gens de prendre confiance en eux, ça sert au final à rien, et qu’à chacun sa solution pour ce genre de problèmes. Mais c’était au moins pour leur dire qu’ils sont pas les seuls.

Publicités

2 réponses à “Faut pas avoir peur !

  1. Jerem 19 mars 2011 à 20 h 02 min

    « Souvent, au combat, le plus grand péril menace ceux qui ont le plus peur; l’audace tient lieu de rempart » (Salluste, si mes souvenirs sont bons).
    La seule chose qui compte, c’est que ton blog, tes écrits te correspondent d’abord à toi:
    « Lâche le frein, on verra bien
    Tout ça ne mène à rien
    D’autre qu’un peu d’amour en chemin
    C’est tout… c’est déjà bien »

  2. aerial 19 mars 2011 à 2 h 44 min

    Mm.. t’écris pas pour les autres mais pour toi alors osef ce que tu penses, tes fautes ou d’autres trucs, ça ne compte en revanche ce qui doit l’être, avoir du plaisir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :