Les petits malheurs de Lili… quand le sort s’acharne…

Bonjour tout le monde…

oui j’ai des petits malheurs… dont je me passerais bien mais qui ne sont, ma foi, pas la fin du monde… bien heureusement…

Je suis avocate, mais je ne plaide pas, je conseille et rédige des documents uniquement. Je travaille dans un cabinet mais j’arrive à avoir des clients personnels… et pour le coup c’est du contentieux donc je suis amenée à plaider pour eux…. sauf qu’en fait… plaider est pour moi très anxiogène, surtout quand ces clients perso sont notamment ma meilleure amie et mon père…

Et voilà qu’il y a trois semaines, je suis tombée malade… ça a commencé par un mal de ventre et une grosse fatigue pendant deux jours, jeudi et vendredi… rien de bien grave, sûrement une gastro me dis je, quoique… c’est juste un mal de ventre sans l’accompagnement habituel d’autres symptômes si vous voyez ce que je veux dire… donc deux jours à me lever pour aller travailler quand même…

Le week end arrivant, je me dis que je vais bien dormir et hop ça va passer! Sauf que je ne sais pas tenir en place, donc je suis allée me déjeuner et me ballader avec des amis samedi après midi, et vous savez, c’était ce samedi où il y a eu beaucoup de vent, il faisait terriblement froid… et là malgré le fait que je m’étais bien habillée, j’ai senti un froid immense sur mon front…. j’ai bien compris que j’allais sûrement subir un retour de bâton terrible…

Pour continuer dans la lancée, j’ai commencé à perdre ma voix samedi après midi… pour avoir au final, une magnifique voix de camionneur…. vous savez cette voix sensuelle et sexy pour les filles… celles où on entend bien que la nana a sûrement 50 ans bien entamée et une facheuse tendance à beaucoup fumer et boire…. sauf que moi j’ai 30 ans, je ne fume pas et je ne bois pas… donc bien dégoutée, je décide de parler le moins possible…. mais ha ha ha!! Vous parlez de moi!! Pas possible ça, d’arrêter de parler!! Vous plaisantez?? pfffff….

Alors, toujours fermement décidée à ne pas m’enfermer chez moi pour éradiquer toute forme de maladie, sentant que mon mal de ventre est parti, mais qu’en fait, je tousse un peu quand même, je décide quand même de sortir avec des amis samedi soir….

La soirée se passe bien, très bien même, sauf que je n’arrête pas de parler avec ma magnifique voix…

Le dimanche matin, après une nuit pourrie comme souvent quand on est malade ( et voilà, j’ai toussé toute la nuit), je me prépare pour aller déjeuner à l’extérieur… mais je suis quand même très fatiguée…

Je vous concède tout-à-fait le fait que c’est mon entière faute et que ma faute… mais bon je suis assez têtue… surtout que pour revenir à mon introduction, je venais de plaider quelques jours auparavant pour ma meilleure amie et je m’apprêtais à plaider pour mon père le lundi en huit… alors je me suis dis que ce serait bien que je retrouve rapidement ma voix et mon peps…

Bref, dimanche sympathique, pas trop violent mais j’ai commencé à me sentir vraiment faible le dimanche soir…

Lundi matin au réveil : catastrophe : mal de tête monstrueux, nez totalement bouché, état proche du végétatif et toux continuelle… et crotte…. donc médication personnelle : rhinadvil, sirop pour la toux, vitamines C haut dose, doliprane…

Sauf que rien n’y fait… lundi pourri, je m’imagine qu’une bonne nuit fera sûrement l’affaire, que nenni!! Mardi état stable mais dans la maladie!!

Je décide alors, après m’être fait disputer par justement ma meilleure amie, de prendre rendez vous chez mon médecin le jour même…

Diagnostic : Rhynopharyngite doublée d’une trachéite… pffff…. eh ben oui mademoiselle, tous ces médicaments sont bien mais pas pour ce que vous avez… Allez, antibiotique et arrêt maladie jusqu’à dimanche!! repos complet!!

Oh crotte…. pas cette semaine!! j’ai une réunion tous les jours, des conférences téléphoniques et un dossier de plaidoirie à préparer pour mon père… pffff….

Bon je me décide à rentrer quand même chez moi, et sortir de mon lit et aller au cabinet que pour mes cas de force majeure…

Ainsi vont les mardi, mercredi et jeudi… car vendredi, je dois prendre la voiture pour 5h de route pour descendre chez mes parents et aller plaider lundi… Mon état ne s’améliore pas aussi rapidement que j’aurais voulu, et me voilà vendredi, dans ma voiture pour 5h de route…

Et là, samedi… ce fut le drame… non seulement je tousse encore beaucoup, j’ai encore le nez pris même si ça va mieux, mais finalement mon état n’est pas encore au beau fixe, loin de là… alors le samedi matin, je me lève, me déshabille pour aller me doucher et au moment de rentrer dans la douche, que vois je?????????

Mon ventre rempli de boutons!!! plein de boutons partout!! des petits boutons rouges partout sur mon ventre!!!! MAIS M…. P….. fais CH…… c’est quoi ce truc!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! mais ça ne gratte pas….

Je suis à 500km de mon médecin, j’ai déjà eu la varicelle quand j’étais petite, et puis ça ne me gratte pas… non ça peut pas être ça, pas la galle!!! rooooh, et voilà mon week end cooconning chez mes parents tourner à la psychose d’une nouvelle maladie….

Dimanche matin : les boutons apparaissent dans mon dos!! partout dans mon dos…. oh mon Dieu, je prie fort pour que ces boutons n’arrivent pas sur mon visage!! on ne va pas me laisser entrer au tribunal!!! là, j’en ai ras le bol…

Heureusement, lundi, pas d’autres apparition (notamment sur le visage)…. je prend rendez vous chez mon médecin de nouveau pour mardi première heure!!

La plaidoirie se passe, je rentre sur Paris.

Mardi je file chez mon médecin, espèrant que ça ne soit pas la galle ou une autre maladie démoniaque… (non je ne suis pas hypocondriaque!), et là, après m’avoir ausculté avec une loupe (oui oui une loupe!!) elle me dit avec un immense sourire : « ah mais oui, c’est ça, un pityriasis rosé de gibert! »…. hummm traduction please??

« Ah mais ne vous inquiétez pas, ce n’est rien de grave! vous avez été stressé ces derniers temps? » ….. euh, moui un peu dire ça, deux plaidoirie en deux semaines pour des personnes extrêmement proche, une rhynopharyngite et trachéite avec rendez vous réunions et conférence téléphonique…. moui, on peut dire ça comme ça…

« C’est une réaction au stress, c’est totalement bénin, ce n’est pas dangereux ni contagieux, et ça partira dans 4 semaines »…. quoi 4 semaines avec des boutons plein le ventre et le dos????? magnifique!!

« Et vous avez de la chance : ça ne va pas sur le visage! » …. ouf…. c’est au moins ça…

Et voilà…. moi qui n’est jamais subi le stress, qui ne l’ai jamais ressenti… et bien voilà, je suis maintenant, une de ces personnes qui « stresse » et en plus de ça, qui sort des boutons à cause de ce stress…. non mais j’te jure!!

Au moins c’est pas la galle.

Allez bonne journée!

Lilli

 

Publicités

Une réponse à “Les petits malheurs de Lili… quand le sort s’acharne…

  1. Nicolas 17 mars 2011 à 20 h 03 min

    Un film d’Audiard à toi toute seule…
    Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause !!!!!

    remets toi bien de tes émotions et de tes boutons!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :