Archives Journalières: 27 janvier 2011

Et hop, un an de plus mon gars Tto !

Dans un billet outrageusement intitulé « Tout vient à point à qui sait attendre (ou te la tendre) », j’avais annoncé l’année dernière dans ma vie de Tto l’arrivée providentielle à laquelle plus personne ne croyait d’UNE FOIS PAR MOI. Les mots publiés ici étaient les suivants :

Dans moins d’une semaine, je vais relancer mon idée [qui n’en sera peut-être pas une bonne mais qu’importe] de blog collectif.

L’année dernière, en pleine tourmente personnelle, j’ai eu l’outrecuidance d’imaginer qu’il serait facile d’agréger tout plein de monde pour faire un ensemble disparate mais qui assure une certaine cohérence … celle d’un blog collectif de gens qui me lisent [cette condition ne valant que pour le début, naturellement] et qui ont envie de faire quelque chose à leur sauce.

Comme tout ce que je fais, tu le sais … j’ai besoin d’un concept. Et le concept est le suivant : à chacun son jour tous les mois pour remplir la page blanche qui lui revient. Cela laisse donc 30 places [ceux qui auront choisi les 29 et 30 échappant au billet du mois de février] et ne donne pas non plus une surcharge de travail qui n’aurait pas convenu.

Après le concept, il faut un titre ! Et là, je m’épate moi-même tellement je trouve que, des fois, j’ai des idées génialement géniales. UNE FOIS PAR MOI me semble être définitivement le meilleur titre !

Enfin, il faut un logo … et le logo est évidemment fait !

 

Le premier article sera posté par ton serviteur ce 27 janvier 2010. Si tu veux rejoindre l’aventure, envoie-moi un mail en m’expliquant quel jour te ferait plaisir, ce dont tu vas parler, ce que tu vas faire. Si tu as déjà posé ta candidature l’année dernière, désolé mais il faudrait refaire la démarche.

L’idéal serait d’avoir tout plein de sujet, de formats [écrits, dessins, sons, photos, etc]

Avec un peu de chance et un dixième de ton talent [si si si, tu en as !], nous allons donner à lire un bien nouvel endroit qui saura plaire … La porte est évidemment ouverte à celles et ceux qui n’ont pas de place pour écrire aujourd’hui et qui voudraient bien tenter l’expérience.

Tto, architecte

Un an plus tard, je suis fier et heureux de te confirmer que ce projet n’était donc pas éphémère et qu’il aura atteint sa première bougie sans trop d’encombres, même s’il y en eût.

En clin d’œil à celles et ceux qui nourrissent les lignes d’UNE FOIS PAR MOI, j’ai fixé ce mois-ci un défi, que dis-je une thématique un chouillat en rapport avec l’événement que nous célébrons à compter de ce jour [comme dans tous les hypermarchés où l’anniversaire dure un mois, où les 8 jours en Or du Printemps durent en fait 20 jours, etc …] : le GATEAU !

Oui, alors ok … mon titre est scandaleux à ce niveau mais que veux-tu … on ne se réinvente pas comme ça, par l’opération du Saint-Esprit ou simplement à la faveur d’une date.

Je pourrais te donner une recette de gâteau, te montrer à quel point que je suis habile de mes dix doigts pour que ça lève, que l’équilibre des proportions constitue déjà en soi un vrai délice et tout ça tout ça … Sauf que ça, mes chers collègues vont très bien s’en occuper au cours des quatre semaines qui viennent et le tour de taille va en prendre un coup.

Comme en plus je prends soin de ne jamais être là exactement où tu m’attends, parlons gâteau néanmoins … parce que bon, c’est quoi, finalement, un gâteau ?

Robert, le dictionnaire, me permet de te dire que … c’est un garçon ! Substantif masculin avec un chapeau sur son A, il serait un terme de pâtisserie consistant en une préparation de pâte sucrée cuite au four, généralement dans un moule, et destinée à être consommée fraîche après avoir été éventuellement garnie d’une crème, d’un glaçage, et autres horreurs que tu paies pendant 25 ans sur les hanches [quand il ne s’agit pas des sourcils de Madrox qui manque de te décapiter parce qu’encore une fois tu n’as pas suivi ses bons conseils qui remplacent tous les hors-séries de Men’s Health]. On le dit parfois feuilleté, de fête, de mariage, de ménage. On le trouve aussi au chocolat, à la crème, aux amandes, aux pommes. Il se dispose également dans un service, se découpe en parts et rentre parfaitement dans un moule. Il se peut [et ça n’a rien à voir avec l’heure du jour ou de la nuit, ni même son partenaire d’infortune] qu’il soit … monté [mais oui, devant tout le monde … quelle impudeur]. Dans cette hypothèse, il est finalement une pièce de pâtisserie compliquée et volumineuse, composée de plusieurs éléments superposés … oui, c’est terrible mais c’est bien un truc à plusieurs dont il s’agit. C’est moche hein ?

Nos amis suisses ne l’appellent pas forcément comme nous … Eux, ils parlent de « tarte », ce qui est un peu … tarte.

Pour parfaire le panorama, on dit souvent de façon populaire que c’est un avantage, représente un gain et aussi le profit que l’on tire d’une entreprise, d’une affaire avantageuse [demande à François-Marie Banier, il t’expliquera …]. On dit aussi qu’on peut réclamer sa part de gâteau [demande à un syndicaliste de type CGT, c’est toujours un bon exemple …].

Il m’est difficile de terminer sans parler d’autres gateaux comme ceux dont on parle en sculpture, ce bloc de cire ou de terre dont on remplit l’intérieur d’un moule pour en prendre l’empreinte [mais ce n’est pas cochon tu sais].

Anatole France a écrit [tu noteras quand même que ce n’est pas de la gnognotte pour ce premier anniversaire quand même …] en 1897 dans Orme « Puis, s’arrêtant à l’endroit où sont dressées ces sortes de gâteaux qu’on m’a dit se nommer éclairs et babas, il touche du bout du doigt une de ces pâtisseries, puis une autre, et il fait envelopper ces bagatelles de bouche dans une feuille de papier. Loin de moi de l’accuser de sensualité, pour ce choix minutieux et ridicule de quelques crèmes ou pâtes sucrées. ».

Une année déjà donc et ce n’était pas du gâteau [si tu m’accordes un tel raccourci] mais je sais déjà que celle qui s’annonce sera encore plus belle … et ça, c’est la crème du gâteau d’anniversaire dont je me délecte à l’avance.

Bon anniversaire à tous les auteurs et merci à tous nos lecteurs. Merci à tous pour votre fidélité et rien que ça, ça mérite une part de ce succulent gâteau

Tto

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :