Archives Journalières: 13 décembre 2010

2/6.

En ce moment, à la télé, au supermarché, en ville partout il ya des campagnes de pubs pour tenter d’amener les gens vers un état d’esprit qui est le suivant ‘moi aussi je peux l’être’  ‘moi aussi, ça peut m’attendre, moi aussi ça peut me toucher ou cela peut toucher ma mère mon père ma sœur mon frère’. Etant atteint d’un cancer qui ne cesse d’évoluer, tu ne penses pas que, faire une campagne grand publique sur le regard de cette maladie fera l’effet que tout malade attend de l’autre, pour toi ce n’est qu’un clin d’œil en une période de ‘partage’ qui est celle des fins d’années. C’est amener l’autre une seconde vers un état d’hypocrisie de tout une souffrance, une souffrance qui ne peut pas se partager, ni s’échanger ce n’est pas comme donner 5 euro à la poste, ou en donner pour les pièces jaunes. Ce n’est pas ça ce qu’il faut faire. Mais d’un côté, tu trouves cela bien qu’on en parle parce qu’on a plus tendance à se cacher, limite à avoir honte et ça c’est, dans toute maladie. Mais de l’autre, c’est un visage, une voix, est ce que les deux là sont des gens atteints ou est ce que c’est juste des comédiens ? Et qu’est ce qu’il ressort réellement ? Une prise de conscience qui dur deux secondes, parce que ce n’est pas en novembre ni en décembre ni en janvier encore moins en févier ni en mars avril, il faudrait que ce soit toute l’année et non juste en période de noël, il faudrait sensibiliser l’autre, lui montrer le vrai visage, de l’autre côté de la caméra, pas un visage ridé par les années, ni par les crèmes dont on a abusées. On pourrait montrer un enfant, branché à une machine pour respirer parce qu’il a un cancer, qu’il va mourir demain, dans 4 jours 1 semaine peut être, parce qu’il n’a pas assez vécu, parce qu’il a 4 ans, des fois moins, parce qu’il meurt dans l’ignorance de tous. Ou encore montrer cette fille qu’est en bulle, qui ne peut pas aller à l’école pendant que d’autres s’en plaignent, parce que la vie ne lui permet pas d’évoluer normalement chez elle, parce qu’elle a besoin d’oxygène h24, parce qu’elle est trop fatiguée de par les soins qui la brisent, et parce qu’elle a un joli sourire quand elle te raconte une blague. Ya des centaines de cancers, ya des centaines qui ne se soignent pas, croire que certains peuvent passer au travers, ce n’est que de la pure connerie. Mais toi, tu te tues, c’est le cas d’le dire, à expliquer mais c’est comme enseigner à un mur. Pis ton béton s’effrite, t’as plus envie. Pis en plus, tu sais pas coudre. Juste rafistoler. Mais ça ne sert plus à rien. Par contre, effectivement, dénoncer c’est important.  Dénoncer tous ces gens qui, nous pointent du doigt et qui boufferont leur dinde bien grasse et se souhaiteront la bonne année espérant ne pas être pris ni choisit bein t’sais quoi ? un jour tu le seras connard.

On ferme.

Matinee

 

Aerial

%d blogueurs aiment cette page :