Je ne suis pas obsédée, mais…

Je ne suis pas obsédée, mais souvent… ben voilà je ramène tout au sexe !

Tu vois ce gros nuage là ? Tu penses la même chose que moi ?

Ce monument là, c’est un symbole phallique ?

Je me demande quand même comment est monté mon copain Charles Edouard, parce que habillé comme ça, c’est pas évident de deviner, tu crois qu’il va à la piscine ?

Ma collègues Sainte Nitouche, je me demande comment elle a eu ses enfants ! Rien à faire, je ne peux pas l’imaginer en train de….

Donc tu as trouvé le bon (la bonne) et au lit aussi ça va ?

Tu as bien fait de quitter Marcel. Mais pourquoi tu es restée si longtemps ? C’était un bon coup, c’est ça ?

Si tu pouvais arrêter de me parler bits et octets, parce que moi je pense à autre chose !

C’est pareil dès qu’on me parle de poil ! Je ne pense jamais à un poil de sourcil !

Lui c’est clair, il n’aime pas « ça » ça se voit tout de suite !

Tu l’as introduit dans l’équipe.! Bon sang trouve une autre expression !

Un bon danseur doit être souple et ferme à la fois… euh je vois très bien ce que vous voulez dire !

Le jardinier dit qu’il va revenir pour planter un arbre dans ma forêt… euh, je vois très bien ce qu’il veut dire !

Louisianne

Publicités

5 réponses à “Je ne suis pas obsédée, mais…

  1. Flyde 8 décembre 2010 à 22 h 19 min

    Haha! ça m’a bien fait rire, ce billet. Elle se bonifie avec le temps, Louisianne. Je me suis aussi toujours demandé comment les saintes nitouches faisaient dix enfants. Et qu’elles ne viennent pas nous dire qu’elles sont resté habillées pendant leur devoir papal, ça s’appelle du fé-ti-chisme, c’est tout.

  2. Louisianne 8 décembre 2010 à 14 h 16 min

    Un commentaire c’est tout ? C’est décourageant !

  3. Louisianne 7 décembre 2010 à 17 h 56 min

    Ce n’est pas bien grave ! Tu me rassures ! Amusant ton com ! J’ai bien ri !

  4. Tto 7 décembre 2010 à 13 h 44 min

    Je ne suis pas mécontent de lire ce que tu as écrit … parce que moi aussi, c’est pareil !
    Et les dérapages de langue font souvent apparaitre des petites étoiles dans mes yeux que l’on dit coquins et malicieux. Aussi, l’un dans l’autre et sans que cela ne manque de fondement (surtout pas), je ne veux pas me mouiller mais je crois que, pour pénétrante que soit cette « dérive » de l’esprit, ce n’est pas bien grave, c’est la vie (sans le « t » auquel cas, le genre change).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :