Comme disaient Arnold et Willy, faut de tout tu sais, faut de tout pour faire un monde !

Aussi sur que la Terre est plate comme la poitrine de Jane Birkin, il est des vérités qui sont parfois bonnes à dire [et non pas bonnes de terre à l’huile, comme ton almanach Vermot estampillé 1922 te le rappelle avec une lourdeur comparable à celle de l’humour, ou ce qui en tient lieu, de Cauet] et aujourd’hui, tu vas enfin savoir …
– si Mylène est enfin sortie de son hésitation alternative parce que bon à force d’hésiter entre « oui » et « non », faudrait qu’elle y arrive ?
– qui a tué le petit Grégory [on me dit que ce seraient les 35 heures selon Frédéric Lefebvre] ?
– si Liliane Bettencourt et Jeanne Moreau ne sont pas sœurs jumelles même si Jeanne Moreau aurait moins de godes chez elle ?
– si Guiseppe de « Qui veut épouser mon fils ? » a bien été trépané et s’il n’aurait pas fallu l’émasculer aussi par la même occasion ?
– pourquoi on joue au remaniement gouvernemental comme s’il s’agissait d’un truc vaguement rigolo comme une Star Ac’ où il faudrait appuyer sur 1 pour Fillon et sur 2 pour Borloo ?

Ah oui mais non … tu ne sauras pas tout ça, pour une raison très simple … Y a bien plus important … Comme le chante si bien Indochine, allez, viens là, viens avec moi, ne pars plus sans moi [enfin bref]

Ayé, tu reconnais ? Nous sommes dans le quartier général d’UNE FOIS PAR MOI , là où se trouve le centre névralgique de ton blog préféré … Attention, ne fais pas trop de bruit, c’est qu’il y a des gens singuliers, presque atypiques [qui piquaient et qui piquaient …]. Aujourd’hui, tu vas tout comprendre [ou presque … offre soumise à conditions … sous réserve que … oui donc, rien n’est moins sur encore que rien ne le prouve pas].

Christophe

Tu verras, c’est sympa le QG d’UNE FOIS PAR MOI … Haut de la mégalomanie du rédac’ chef [sur lequel on en s’étendra pas davantage, d’autres l’ayant suffisamment fait par ailleurs], le premier truc qui frappe … c’est le fumeur qui se trouve dehors. Bah oui, que tu te pointes à 10h, 13h20 ou encore 16h57 [oui, avant 10h, faut pas trop déconner non plus], c’est Christophe fait le trottoir [et ça rapporte pas grand chose, crois-moi] … Il fume [comme si ses poumons pouvaient encore chopper davantage de goudron], il re-fume, il re-re-fume, il re-re-re-re [j’continue ?]. Bah oui … toute l’industrie européenne du tabac repose sur ses épaules adipeuses ! Faut toujours qu’il soit dehors [ou en pause, ce qui revient au même] … pratique si jamais tu le cherches …

A côté, y a la moto de Jf encore chaude [tsss, nan … ne dis rien] qui est exposée parce qu’il en fier. Dès que la porte [sur laquelle restent encore quelques traces d’un « Je me vengerai » écrit en rouge que l’on préfère oublier] s’ouvre, tel Christophe Colomb découvrant l’Amérique, le seul fait d’observer l’énorme open-space, c’est un nouveau monde que tu envisages encore imparfaitement. T’inquiète … tu vas tout comprendre …

Andréa

A gauche, la machine à café est évidemment le lieu de discussions philosophiques intenses du genre « Wahoo, t’as vu ma nouvelle coupe ??? » … Ca, c’est Andréa, le crash-test capillaire ambulant qui essaye toujours de se rassurer un peu [hélas …] auprès de Lilli qui s’en fiche carrément puisqu’elle l’interroge au même moment sur son nouveau sac à main [ayant autant de forme qu’un gros sac bleu Ikea, mais au moins y a une grosse marque dorée dessus alors ça va …].

Olivier

De l’autre côté, une petite salle attire ton attention … la porte est fermée et pourtant tu entends du bruit comme si on y rejouait la guerre du Vietnam tendance Godzilla est très énervé contre Freddy. Là, c’est le local d’Olivier qui doit encore visionner un film azerbaïdjanais en VO primé au dernier festival film anticapitaliste de Vladivostok consacré cette année au réjouissant thème « Cinéma et éradication des vermines monétaristes ». Ca doit être pour sa prochaine rubrique, ça va être sympa …

Louisianne

Avec courage, tu avances … et sur la gauche, c’est chez Louisianne que tu tombes … Comment je le sais ? Y a tous les tests de Elle depuis 1978 … Elle y pioche périodiquement son inspiration pour te guider dans cette jungle qu’est ta vie puisque finalement rien ne change vraiment [et elle a bien raison]. Sauf que Louisianne, elle écrit mieux que dans la presse féminine et c’est pour ça qu’on l’aime, qu’on l’adore !

Daïdou

En face, y a le bureau de Daïdou … Presque bien rangé avec des post-it partout, des photos un peu cochonnes aussi, des cartes postales … tout ce qui nourrit son univers. Et aussi, un énorme poster de meuh meuh, une salopette et un zèbre …

Flyde

Plus loin, un nouveau bureau avec une cible et des flingues dessus, la presse décortiquée comme si on était dans un labo des Experts … Aucun doute, tu es chez Flyde qui, parce qu’il est farceur, fait des moustaches à Nicolas Sarkozy, colle une perruque de drag-queen à Michèle Alliot-Marie [ou Patrick Ollier, c’est selon] et cultive son langage avec ses nombreux dictionnaires. C’est un bosseur !

Jerem

Non loin de là, de l’autre côté, un tableau noir, des cartes dans tous le sens, des craies de toutes les couleurs, des encyclopédies de la presse remontant à 1881 … Bienvenue chez Jérem. D’ailleurs, de temps en temps, tu le vois lever la tête avec son œil inquisiteur comme s’il allait coller ceux qui font trop de bruit … On ne se refait pas mon pauv’ monsieur !

L

Comme les choses sont bien faites, juste derrière Jérem, c’est Benjamin, notre étudiant national qui est submergé par les fiches, les bouquins, les brouillons d’équations et autres. Bah ouais, participer à UNE FOIS PAR MOI ne veut pas dite qu’il faut négliger son avenir … et entouré comme il l’est, c’est presque un vrai spot de prévention contre l’échec scolaire [surtout s’il regarde le fumeur de dehors …].

Jf

De l’autre côté de l’allée, c’est Jf qui trone avec ses notes diverses et variées sur le style [prononce « staïle »] qu’il dispense mensuellement, histoire de faire de toi un lecteur plus meilleur bien qu’il n’était [mais si, c’est possible comme on dit à la SNCF].

Gégé

Derrière Benjamin, Gégé collectionne les bouquins pour t’en mettre plein la vue. Attention, le point Gégé, c’est pas de la gnognotte ! C’est qu’il y a de la recherche coco. N’est pas un Gégé qui veut, ça se travaille et c’est un travail de longue haleine. Notre Gégé est un vrai Gégé.

Kindgay

Derrière chez Jf, il y a un vide … C’était Kindgay qui était là … Le bureau est [presque] rangé. Le rédac’ chef a dit qu’il ne fallait pas le débarrasser parce qu’il croit qu’il ne va pas tarder à revenir …

Derrière Kindgay [en tout bien tout honneur, naturellement], il y a une salle dont les cloisons laissent augurer du pire. La porte n’est pas tout à fait fermée, pas franchement ouverte non plus. Des cris s’échappent derrière une musique 80’sante … Pas très difficile de reconnaître la mère Cicconne [de grâce, orthographie bien son nom et prononce le à l’italienne sinon je crains qu’une fatwa ne soit prononcée contre toi] ou Kylie [prononce « Kaïïïliiiiiiiii », comme si l’on venait de te marcher dessus avec des talons aiguilles]. Forcément, tu es curieux. En t’approchant de la porte, il y a un écriteau qui, d’un seul coup, t’éclaire comme une centrale EDF … C’est donc là qu’il y a la fameuse Team Rocket …
Comme je t’y invite, on pousse la porte et là … Madrox chante à gorge déployée « Like a Virgin » tout en potassant un bouquin in english sur les nouvelles techniques amincissantes dont il te parlera tout bientôt. A côté, Waquete [qui n’est donc pas un amphibien, comme tu peux le constater] a mis son casque et ses yeux font du va-et-vient entre son écran rempli de lignes de code et une feuille de papier toute griffonnée. En t’approchant, tu verras des flèches dans tous les sens, des croquis rapidement dessinés mais surtout … tu entendras que ses écouteurs crashent dans ses oreilles la douce ritournelle d’une Régine des temps jadis ce qui lui fera chuchoter à intervalles réguliers « Mais oui c’est moi, la Grande Zoa … » Compte tenu de l’état approximatif des autres locataires du bureau, ça va .. ça passe inaperçu. Parce que bon, y a aussi Ditom dans ce bureau … Il est hypnotisé par cette intégrale des clips de Lady Gaga et ne cesse de vociférer comme un supporter du PSG, expliquant ainsi à tout un chacun qu’on n’a jamais fait mieux en matière de raclure copiteuse [ce qui est très injuste pour … enfin bref]. Evidemment, comme ils ont bon goût, ils ont tenu à accrocher au mur une photo du rédac’ chef dans un cadre doré au dessous duquel est inscrit en lettres roses à paillettes « Forever ». Je passe sur les photos dédicacées des Take That, les coupures de presse sur Magali Vaé et quelques clichés volés de Claude Barzotti [passion commune et secrète des 3 loustics]. Tu le vois, la Team Rocket room, c’est un vrai spectacle !

Aerial

En sortant de cette salle picaresque, tu continues à remonter la grande salle de rédaction et tu tombes sur un bureau où on trouve des verres, des bouteilles à moitié décédée, des papiers par milliers, des dessins inachevés comme autant d’ébauches, un cierge … Non, ce n’est pas là que Mylène Farmer vient se recueillir … Ne sois pas méchant ! C’est l’antre d’Aérial … C’était facile : y a aussi plein de bonbons et un gros « Osef » tagué sur la table …

Arthur

En face, Arthur a fraichement installé ses affaires avec plein de photos à lui … comme une source d’inspiration pour ses prochains écrits. Faut dire qu’Arthur joue avec sa nostalgie personnelle depuis son arrivée donc, son bureau est un espace très personnel, touchant. Bon là, tu n’as pas de chance, il n’est pas là aujourd’hui …

Virginie

Derrière, ça téléphone … Elle est parle à ses copines pour accrocher ce qui traine dans l’air du temps avec son regard, celui d’une fille pétillante. D’ailleurs, son bureau lui ressemble. Un agenda éventré qui regorge de papiers, cartes de visites, bouts de journaux … Pas de doute, c’est Virginie qui est là et elle a de la ressource ! Des classeurs gros comme des tomes des Misérables sont ouverts comme autant d’idées pour ses sourires mensuels que l’on aime tant !

LinkiSeb

A côté de Virginie, LinkiSeb est arrivé … en vrac. D’ailleurs, son bureau est une matérialisation du concept « en vrac » et c’est ce qui plait bien. Des gadgets ont déjà colonisé son plateau, des autocollants aussi, un paquet de clopes, des briquets vides, un calendrier de pompiers californiens avec des lances à incendie énoooormes … encore un bureau qui vit à 500 km/h. D’ailleurs, sous ses lunettes, regarde, il te décoche un joli sourire …

Derrière Virginie, y a le nouveau d’Ek91 … Quelques affaires sont déjà arrivées … Quelques livres, un ou deux dossiers de presse … Son arrivée est prévue pour dans quelques jours. Ah si … il a ré-imprimé son mail de confirmation d’arrivée qu’il a mis sur son mur …

Lilli

Puis, il y a les bureaux des deux filles de la machine à café … des vrais bureaux de filles avec une photo de bébé [c’est le bureau d’Andréa] et sur l’autre, une énorme planisphère où Lilli doit certainement programmer ses prochaines vacances interminables [mais pas minables].

Restent quelques bureaux encore vides qui n’attendent que ceux qui voudront les saisir pour rejoindre le joyeux plateau que voila. Mais évidemment, tout au fond … y a le bureau du rédac’ chef. La porte est ouverte, les cloisons transparentes et dedans, y a un grand bureau avec un foutoir comme seul un tsunami serait capable d’en reproduire un. Des dossiers « Candidatures », « Projets », « Nouvel habillage » et « 1er anniversaire » sont posés sur la table de réunion … Deux plantes vertes, un énorme planning des publications est affiché, une photo de tout le groupe de l’autre côté … A la droite du bureau, y a un petit coffre-fort dans lequel figurent les billets des invités surprise …

« Ah bah j’comprends mieux alors … », oui c’est ce que l’on me dit souvent … Mais y a pas de mystère … On ne réunit pas près de 4.000 visiteurs au cours du mois d’octobre par hasard. Finalement, en en discutant avec l’un des auteurs, je me suis dit que cet auteur m’avait donné le secret qu’il convenait de ne plus chercher ailleurs : « Dis donc Tto, moi j’trouve qu’il y a une sacrée bonne ambiance en ce moment ! » Voila qui est de bonne augure pour célébrer notre premier anniversaire, dans quelques semaines une fois Noël passé.

Tto

 

Publicités

11 réponses à “Comme disaient Arnold et Willy, faut de tout tu sais, faut de tout pour faire un monde !

  1. lillideparis 16 décembre 2010 à 18 h 08 min

    mais euh…. il est joli mon sac à main!!! J’en ai repéré un autre d’ailleurs! =))) et puis c’est pas vrai, je compatis avec Andrea pour ses essais de coiffures ratées!!
    Bon en tout cas, j’attend mon bonus annuel boss!! 😉

  2. Flyde 5 décembre 2010 à 21 h 42 min

    Très belle galerie de portraits!

  3. Olivier 29 novembre 2010 à 18 h 05 min

    Attention avec une telle audience le Redac’Chef, va finir par avoir une proposition pour une émission de télé-réalité 🙂

  4. Linkiseb 29 novembre 2010 à 12 h 11 min

    Muhahaha ! J’ai cru voir la description de mon vrai bureau là !!!!

    ( faudrait que je pense à les jeter ces briquets :p )

  5. Christophe 29 novembre 2010 à 0 h 26 min

    C’est bien beau tout ça mais il faudrait peut-être penser au menu du réveillon du jour de l’an hein. Et je dis quoi à Bruno Coquatrix moi ! Il attend une date pour notre passage à l’Olympia en 2011. Bon ce n’est pas le tout mais j’ai un bonhomme de neige qui m’attend.

  6. Ditom 28 novembre 2010 à 17 h 09 min

    Tu me le paieras!!!!!! 😉

  7. 14 141 28 novembre 2010 à 11 h 09 min

    C’est quand qu’on parle d’augmentation, chef? Parce que c’est bien beau les bureaux tout neuf mais faudrait p’t etre penser à la prime de Noël! Y a des enfants qu’attendent leurs cadeaux!!!

  8. Waquete 27 novembre 2010 à 21 h 50 min

    Tu es toujours en avance sur moi pour écouter le dernier 78 tours de la momie de la night. D’ailleurs ça fait un moment que tu me m’as pas donné de ses nouvelles cher Rédac’Tto Chef…
    Je vous laisse je dous visionner un scopitone… 😉

  9. arthur 27 novembre 2010 à 13 h 18 min

    j’adore, c’est super…et moi qui en ce moment n’ai pas trop le temps de lire les blogs régulièrement, je peux enfin faire connaissance avec certains des « collègues » que je ne lis pas forcément….marrant et sympa, mon portrait…merci…suis-je si « nostalgique? » bises

  10. un autre Fred 27 novembre 2010 à 12 h 32 min

    Et qui nourrit toute cette bande de joyeux lurons ? Parce que j’en connais qui aiment manger !

  11. Nicolas 27 novembre 2010 à 10 h 58 min

    C’est un véritable Hôpital Psychiatrique quoi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :