Ça tire du dix sur Sarkozy et l’espionnage

Il était une fois un petit présidentiable, d’une petite république, qui rêvait de devenir président.  Un petit président cela va sans dire, mais à ce moment on ne le savait pas encore.  Il était shérif, chef de la police. Il n’était pas le chef des gendarmes, mais un jour il s’arrangerait pour les marier à la police.

La police qu’on aime bien

Il découvrit que quand on est le patron des policiers, on sait beaucoup de choses sur beaucoup de gens.

Et, par chance, dans ces gens là, certains étaient des collègues du petit présidentiable.  Autrement dit des concurrents, autrement dit des adversaires, pour ne pas dire des adversaires à abattre. Et quand on sait beaucoup de choses sur ses adversaires à abattre,  on peut leur tendre des pièges, ou bien déjouer les leurs et les faire tomber dedans. Des affaires apparaissaient, dans lesquelles il était une victime outragée, et d’autres dans lesquelles se faisaient piéger ses concurrents.

Lorsque le président qui l’avait nommé comprit qu’il avait fait une connerie, il était trop tard. Il savait  plein de choses sur plein de gens, et le petit présidentiable devint président.

Lorsqu’il fut installé et qu’il eût bien remercié ses amis avec les sous des électeurs, il se souvint de l’importance de l’Information. Il fusionna les services de renseignements, et nomma un copain à leur tête, pareil qu’à plein d’autres postes importants, pour que le nouveau chef des polices ne puisse pas lui faire le même coup. Et il garda l’habitude de surveiller tout le monde, et de faire des procès dès qu’il en avait envie. En plus avec son immunité, les autres ne pouvaient plus lui en faire, et il prétendait même que ses amis étaient aussi sous son immunité.

Il y avait de moins en moins de gens qui l’aimaient, mais il s’en fichait, parce que la peur avait remplacé l’enthousiasme des débuts. Il savait jouer sur la peur. Il pensait bien qu’entre ceux qui avaient peur de lui et ceux à qui il faisait croire qu’il les protégerait, tous lui obéiraient.

Mais qui c’est encore celle là?

Mais un jour un monde en papier et un vilain petit canard commencèrent à se plaindre que le président les espionnait, et que c’était pas juste. Les étrangers, surtout les américains qui avaient connu le Watergate, se dirent qu’on allait vérifier si le petit pays était une démocratie, ou une sarkocratie.

Et pendant ce temps là, les sujets du petit président espéraient qu’on arrêterait des les faire payer de plus en plus, et de les faire travailler… de plus en plus vieux. Le petit président allait-il avoir raison et réussir à continuer à manipuler son petit pays?….

Ça vous a plu, mon histoire? Ou c’est nul et triste? Mais ouf! Heureusement tout est imaginaire, voyez à quoi on a échappé! La suite au prochain numéro, dans un an et demie au plus tard.

La mini comptine du jour :

Sarko, la France c’est pas Neuilly

Réformer c’est changer, en mieux sauf pour celui

dont l’oreille n’entend que les conseils  de  qui

se fichent des classes moyennes, défendent leurs baronnies.

Plutôt qu’organiser la mondialisation,

il préfère sur les gens, les médias, faire pression

pour déprimer et eux, et  la population.

Ce dont on a besoin, liberté et espoir,

nous redynamiser, pas nous prendre pour des poires

on l’aura bien plus tard, si ainsi va l’histoire.

Vous n’êtes pas d’accord : Le débat est ouvert!

Allez, au dix!

Flyde

Publicités

36 réponses à “Ça tire du dix sur Sarkozy et l’espionnage

  1. Nicolas 11 novembre 2010 à 7 h 42 min

    l’heure d’hiver vous connaissez?

  2. Nicolas 11 novembre 2010 à 7 h 37 min

    Je cesse de vous importuner… :
    douche
    dodo

  3. Christophe 11 novembre 2010 à 0 h 06 min

    C’est vrai qu’il va falloir résoudre ce problème de réponse aux commentaires car à un moment on ne peut plus. On étouffe. lol.
    Mais il est où le chef d’ailleurs ? Parti en long week-end ? lol

  4. Nicolas 10 novembre 2010 à 20 h 28 min

    Pour satisfaire à la demande de Flyde
    (cf son portrait :Flyde est joueur, il défie les commentateurs qui le voudront de choisir un mot, ou une expression, aussi biscornus soient-ils, qu’il intégrera obligatoirement en rime dans Les dix sonnants du moi(s) suivan)…

    je propose donc :
    Finger in the nose

  5. LoLLo 10 novembre 2010 à 17 h 22 min

    Tout à fait d’accord avec Ditom, ça m’agace aussi. On peut ne pas être d’accord avec la méthode employée mais certains ont le mérite de vouloir réformer (et on sait commbien cela est nécessaire) même si cela n’est pas très populaire à première vue. J’écris « à première vue » car, finalement, on perçoit facilement les gens qui ne sont pas d’accord avec la réforme en cours mais on ne montre pas tous ceux qui ne sont pas contre. Et pourtant ils sont nombreux ! Et combien parmi ceux qui se disent « contre » pourraient expliquer leur position et formuler des propositions différentes ?

    • Nicolas 10 novembre 2010 à 20 h 16 min

      Libre à ceux qui sont d’accord avec la réforme de défiler dans les rues (un dimanche par exemple!)

      • Flyde 10 novembre 2010 à 21 h 33 min

        Ceux qui sont pour sont invités à défiler de l’Etoile à Auteuil, ceux qui sont contre de Bastille à Nation, comme ça on les reconnaîtra facilement.
        Les entre-deux se retrouveront à la brasserie de l’hôtel de ville, où la bière est très bonne, et les réformes bien plus satisfaisantes. Dès qu’on en a bu suffisamment.

        • Nicolas 11 novembre 2010 à 7 h 19 min

          Il est 6h du mat… vu le nombre de bières ingurgitées…. je te retrouve au café de hv!! il faut que j’apprenne à cesser de me mettre minable. Ou plutôt de cesser de mettre des alertes aux commentaires

  6. Ditom 10 novembre 2010 à 16 h 27 min

    Très honnêtement Flyde, j’en ai marre de ce genre de discours. A ceux qui ne sont pas d’accord notamment avec la réforme en cours je dis: faites de meilleures propositions… La critique ne peut être constructive qu’à ce prix. Alors, toi, tu proposes quoi? Taxer les profits pour que l’ensemble des sièges des entreprises de dimension internationale changent de crèmerie et que nos recettes fiscales baissent ou introduire la retraite par capitalisation au risque de mettre à la flotte le modèle français basé sur la solidarité entre générations?
    Allez Flyde, mouille ta chemise;)
    Des bisous quand même hein.

    • Flyde 10 novembre 2010 à 17 h 18 min

      Tu sais, le principe d’une satire, c’est d’être…satirique. De critiquer ce qu’il n’est pas en mon pouvoir de changer. Le chef de l’état ne devrait être au dessus des lois que lorsque l’intérêt vital de la nation est en jeu. Et on a besoin de transformer la fonction publique, l’aide aux pme, l’enseignement, les aides sociales, les hôpitaux, le logement, la taxation des classes moyennes, l’immigration, sans renoncer à la sécu ni la retraite actuelles.

      • Flyde 10 novembre 2010 à 17 h 22 min

        Ah oui, et on en est là pour nos retraites que parce qu’on n’a pas renouvelé les générations, les homos étant interdits d’enfants, et l’immigration et l’intégration étant quasiment stoppées, alors qu’on a besoin de faire rentrer des centaines de milliers de jeunes étrangers chaque année. Ça ne plaît pas, mais je suis sérieux.

      • Ditom 10 novembre 2010 à 17 h 51 min

        Oui… On a besoin de réformer tout cela. Tout le monde, y compris le pouvoir en place est d’accord là-dessus et je ne vois aucun aspect satirique dans ton propos qui est très consensuel.
        Moi aussi je peux faire une liste de ce qu’il « faut » réformer… La liste est facile à établir et stérile. Ce qui l’est moins, c’est d’avoir une opinion argumentée sur la manière dont il faudrait réformer… Je m’estime, comme toi, incompétent pour formuler des opinions. C’est justement la raison pour laquelle, je n’exprime pas d’idée politique sur mon blog ou sur « une fois par moi » et celle pour laquelle je déteste les propos « café du commerce »… Et, désolé, mais de mon point de vue, ton post est très « café du commerce ». Je préfère de loin tes écrits lorsqu’ils ont trait à l’art ou à l’humain.
        Je précise juste que je ne suis ni Sarkoziste, ni anti sarkoziste. J’aime juste les opinions fondées sur des arguments qui se défendent, que je les partage ou non.

        • Christophe 10 novembre 2010 à 18 h 26 min

          Sans prendre la défense de Flyde, il est assez grand pour cela, je pense qu’il voulait mettre en avant dans son article la manière dont Sarko a fait passer la réforme comme il fait passer d’autres lois. A savoir de façon unilatéral en décidant lui sans écouter d’autres avis même ceux qui peuvent venir de la majorité. Bien sûr qu’une réforme est nécessaire sinon nous allons dans le mur mais pour cela il faut régler également le chomage des séniors et des jeunes. Sarko voulait à tout pris faire passer sa réforme même si elle est par certains côtés mal ficelée et injuste aussi. D’ailleurs un amendement qui a été adopté stipule qu’il faudra revoir tout cela en 2013. Tiens c’est bizarre en 2013 juste après les éléctions. Et pour finir je note que dès que l’on aborde la politique est toujours un sujet qui échauffe les esprits entre amis même ici. En tout cas Ditom, la gastro ne t’a pas vidé l’esprit. LOL.
          Bisous les garçons

        • Flyde 10 novembre 2010 à 18 h 35 min

          @Ditom : Je cite wikipedia : « Une satire est une œuvre dont l’objectif est une critique moqueuse de son sujet (des individus, des organisations, des États, etc.), souvent dans l’intention de provoquer ou prévenir un changement. » Je suis venu sur UFPM dans le but de faire une satire mensuelle, soit sur les people, soit sur la politique, sujets que je n’aborde pas ailleurs. Une satire est par définition amusante, ou agaçante, le but étant de faire réagir,youpi!
          Si j’ai un bon souvenir, tu fais partie de l’équipe qui définit la ligne éditoriale d’UFPM. Si cette ligne écarte la satire politique ou people du blog, je m’y conformerai. Comme j’aime beaucoup certains blogueurs, je resterai probablement et je changerai le titre et le contenu de ma rubrique. Sinon, je continue à amuser, provoquer ou agacer. ET te faire la bise.
          @Christophe : oui, merci, la prochaine fois il faudrait que je critique aussi la manière de faire des réformettes et de les faire passer. Bises à toi aussi.

          • ditom 10 novembre 2010 à 19 h 17 min

            Encore une fois, et tu le sais, j’aime souvent ce que tu écris et ce qu’il transparaît de toi. La critique n’est donc pas personnelle. Loin de moi également l’idée de changer la ligne éditoriale car je suis attaché par dessus tout à la liberté de chacun et j’aime le joyeux bordel qui commence à régner ici. Je me suis peut-être mal exprimé… Pour illustrer, quand j’ouvre le canard enchaîné, en général, j’y lis des propos satiriques fondés sur des faits étayés, libre à chacun d’être d’accord ou non. Quand je regarde des dessins de Plantu ou de Cabu, ils sont satiriques et fondés sur une actualité objective. C’est juste que certains passages de ta note me font hésiter entre article d’opinion (et je respecte les opinions de chacun, mais j’aime bien les comprendre) et satire (mais dans ce cas là qui n’est pas assez trash ou assez étayée pour moi). C’est facile de taper sur Sarkozy et sur sa taille (désolé de ce trait que je partage avec lui d’ailleurs;))… Tellement facile que ça en devient totalement consensuel. C’est ça que je voulais dire.
            J’aime beaucoup les satires de Flyde d’habitude et j’adore les articles de Flavien. Je ne suis exigeant qu’avec ceux que j’estime. Et je peux te dire qu’avec certains blogueurs, je n’aurais pas pris la peine d’écrire trois commentaires si longs 😉
            Sois assuré de mes bonnes bises Mister Flyde.

            • Nicolas 10 novembre 2010 à 20 h 06 min

              1er point… et le plus important à mes yeux :
              Flyde, avec ce genre de photos, tu vas me faire aimer la police.

              2ème point :
              Oui, ce post laisse transparaitre des opinions personnelles et pourrait être catalogué comme politique. Ceci dit, la forme est effectivement plutôt satirique. Je ne suis que lecteur de ce blog multi-culturel. Et ce que j’aime, justement, c’est la diversité des posteurs. Ce genre de satire a, à mon avis, largement sa place dans ce blog. Et pour respecter une certaine objectivité Flyde nous fera certainement un joli post dans lequel il se moquera gentiment de nos éléphants socialistes qui, au lieu de se creuser le ciboulot pour nous pondre un programme du style programme commum… n’ont d’autre combat que de se mettre en avant pour les prochaines présidentielles.

              3ème point : je plussoie l’avis de Christophe et l’argumentation de Flyde

              4ème point : je pense que je vais aller draguer à la sortie des commissariats! Je viens de me découvrir un penchant pour l’uniforme (même si ledit cop manque un peu de poils sur le torse!!!!)

              5eme point :
              Oui, il y a beaucoup à dire tant sur cette réforme que sur la façon dont elle a été votée puis promulguée! Oui, il y a d’autres voies que celles empruntées pour réformer les retraites. Sauf… que l’endroit (là c’est clair) s’il se prête à la satire… ne se prête pas au débat politique.

              6eme point : De satire à satyre… il n’y a qu’une lettre… lettre dont je m’affranchirais volontiers à la vue de ce policier…

  7. Christophe 10 novembre 2010 à 13 h 49 min

    Pour ce qui est de l’espionnage, ce n’est pas nouveau. Tonton a son époque l’a fait aussi. Mais sinon oui c’est parti pour bosser jusqu’à au moins 62ans. Et la dernière grande idée en date pour encore nous faire payer plus, c’est d’augmenter la redevance télé en taxant les ordis et les tablettes.

    • Nicolas 10 novembre 2010 à 20 h 08 min

      Tous les monarques de la 5ème République ont pratiqué avec excès les écoutes téléphoniques…

      • Nicolas 11 novembre 2010 à 7 h 28 min

        y’a personne qui a répondu à mon commentaire!!!!! (sauf moi)

        • Nicolas 11 novembre 2010 à 7 h 32 min

          à mon âge je ne devrais plus jouer au jeu du commentaire qui s’allonge tout en se réduisant en largeur! (d’ailleurs seul le rédac chef à une idée de mon âge à condition qu’il s’en souvienne)
          (je voudrais remercier le correcteur d’orthographe de firefox qui souligne en rouge certains mots qui pourraient me faire passer pour un idiot auprès de la gent masculine et féminine s’ils n’étaient bien orthographiés)

          • Nicolas 11 novembre 2010 à 7 h 36 min

            perso je ne résiste pas! Avant de me coucher je tenais à mettre le rédac’chef (que j’adore au demeurant, même s’il est maqué et que je ne l’ai jamais vu) devant ses contradictions démocratiques! Le peuple a besoin d’espace pour s’exprimer! Et ce n’est pas en réduisant cet espace de libre expression qu’il arrivera à tuer (dans l’oeuf) le débat démocratique (déjà dit ce mot?) qui s’est engagé suite au post de flyde

            • Nicolas 11 novembre 2010 à 7 h 41 min

              Oui je sais… je flyde… euh non je floode…

              • Flyde 11 novembre 2010 à 11 h 57 min

                HAHAHAHAHA! Mais qui es tu??tto te connait, donc? pas moi. En tous cas, tu écris à n’importe quelle heure, comme les écrivains. Quel humour tardif (ou matinal?)!! Et des jeux avec les mots à damner un Flyde! Si tu as trente ans (on a toujours trente ans), il serait temps que tu écrives ta propre chronique…Si ce n’est déjà fait! Et c’est où?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :