Archives Journalières: 9 novembre 2010

Quoi de 9 – Underwear’s fanatic.

Je me posais la question du post que j’allais publier le 9 du mois de novembre et comme Virginie m’a un peu grillé mon idée, je me suis dit que j’allais persévérer et poursuivre l’histoire récente de l’évolution du sous vêtement masculin (pour le féminin, je l’invite à continuer car je ne suis pas à proprement parler un spécialiste même si la gente féminine est majoritaire dans ma famille : 4 sœurs – 5 nièces – pas de frère – pas de neveu – Encore heureux qu’un petit neveu est arrivé pour rehausser la moyenne). Ces dernières années le nombre de marques qui fabriquent des sous vêtements masculins a explosé. Dans ma jeunesse, je portais le bon vieux slip en coton rayé blanc basique avec un élastique que ma mère retendait ou changeait quand il était usé.

A l’adolescence, les slips de couleur ont commencé à apparaître. Etant proche d’un magasin d’usine qui fabriquait des slips , j’ai eu droit à en porter car c’était beaucoup moins cher d’en acheter là. Quelques marques ont commencé à émerger dans le monde de la lingerie masculine. Les slips Eminence étaient le summum du luxe (j’empiète dans le domaine de Virginie pour la photo).

Au début des années 80 le style pas encore appelé « metrosexuel » est apparu et les publicités sont devenues de plus en plus sexy. Marky Mark dans les publicités pour les slips Calvin Klein.

Les formes ont commencé à se diversifier. A côté des coupes classiques sont apparus les boxers, les strings, les jockstraps (surtout aux Etats Unis). Quel gay n’a pas fantasmé sur le jockstrap Bike

A l’époque de la mondialisation certains pays se sont fait une spécialité dans la fabrication de sous vêtements masculins. Outre les Etats Unis, l’Australie en est un. Qui ne connaît pas la marque Aussiebum qui a aussi révolutionné par ses couleurs et ses motifs la lingerie masculine.

Certains sites se sont fait une spécialité du sous vêtement masculin.

http://www.guysunderwearblog.com/

http://www.underwearfanatic.com/

Et pour ceux qui ne sont pas trop gâtés par la nature il y a maintenant des technologies qui permettent de mettre en valeur :

Le devant :

Ou le derrière :

Nota: Je ne suis pas macqué avec aucune des marques citées et si il y a problème je supprime les photos de ce post.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :