Archives Journalières: 7 novembre 2010

Petit jeu amusant


Je ne vous ai pas dit combien les « pas dégourdis » et les « boulets » qui retardent un groupe peuvent me faire perdre toute patience et toute tolérance ! Voici une petite mise en pratique, pour vous faire jouer !

ACTE I

La scène se déroule à Paris. Vanille et Pistache sont deux amies. Vanille sort beaucoup, connait tous les endroits branchés, Pistache sort un peu moins. Vanille a très envie d’aller voir au théâtre, une pièce à succès. La troupe reste peu de temps, les places sont chères !

Vanille prévient Pistache plusieurs mois à l’avance, et lui conseille de réserver sa place en ligne, afin d’éviter une file d’attente impressionnante. Vanille envoie des méls, lui donne le « lien » pour réserver, bref lui facilité grandement la tâche.

Entre temps Vanille apprend qu’un groupe d’amis de Belgique (5 personnes) vient la voir à Paris à la même date. Toute heureuse de faire profiter ses amis de la fameuse pièce, elle leur réserve des places, et préviens Pistache qu’elle va lui présenter ses amis belges, en lui recommandant d’être à l’heure devant le théâtre.

Le jour J, Vanille arrive toute guillerette avec ses amis belges, et présente Pistache. Seulement Pistache, la g.. enfarinée avoue qu’elle n’a pas réservé sa place sur Internet. Vanille est très en colère et lui rappelle combien de méls elle lui a écrit. Pistache tente de dédramatiser : c’est rien je vais prendre ma place maintenant !

Problème : la file d’attente sans réservation : 50 personnes, la file d’attente avec pré-reservation Internet : 7 personnes. Deuxième problème, il pleut et il fait froid.

Vanille dit à Pistache : « Bon ben nous, on y va, toi fais la queue si tu veux, de toutes façons on aura pas de places côte à côte ! On se retrouve à la sortie ! »

Pistache, découragée et en colère rentre chez elle.

Le jeu :
Vous en pensez quoi :

1 – Vanille a raison, c’est nul les gens comme ça ! Pistache n’a eu que ce qu’elle mérite !

2 – Pistache exagère, elle aurait pu prendre la file d’attente et retrouver tout le monde à la sortie, après tout c’est elle la fautive !

3 – Vanille aurait pu couper la poire en deux : d’accord tu attends, et nous on t’attend, mais en lui faisant remarquer qu’elle gêne tout le monde !

4 – On s’en fout des belges ! C’est Vanille Pistache for ever, les deux amies ou bien ? C’est vrai ça, les belges c’est pas « parce ki cause » notre langue qu’ils doivent se croire tout permis ! De toutes façons, ils vont rien comprendre à la pièce ! C’est comme les suisses tiens !

ACTE II

La scène se passe n’importe où dans une grande ville. Clémentine habite dans cette grande ville, et invite sa sœur Prune pour le week-end, ainsi que l’amoureux de Prune, Régis.

Clémentine a prévu une soirée dans un pub irlandais, pour manger, boire de la bonne bière, écouter de la bonne musique, et retrouver également ses amis. Prune et Régis arrivent en voiture, ils sont accompagnés d’un ami de Régis, Tanguy. Clémentine ne comprend pas bien pourquoi sa sœur et son amoureux ont besoin d’emmener un copain, il parait que le copain a insisté, mais bon ça ne la regarde pas.

Clémentine emmène tout le monde dans son pub favori, où elle retrouve ses amis. Une table est réservée. Seulement en voyant les menus, Tanguy déclare qu’il n’aime pas les hamburgers. Clémentine et sa sœur Prune rient un peu en disant que tout le monde aime les hamburgers, et que vu la variété du menu, il trouvera bien quelque chose qui lui plait !

Rien à faire, Tanguy râle, se plaint. Finalement Clémentine, un rien furieuse qu’on lui gâche sa soirée, accepte d’aller manger dans une pizzeria (il faut faire au moins 1 kilomètre à pied) en précisant qu’ils reviendront quand même au pub finir la soirée. Prune et Régis suivent sans protester.

Une fois à la pizzeria, Tanguy expliquera pourquoi il n’aime pas les hamburgers : à cause de la salade et des tomates. Clémentine a une furieuse envie de lui balancer une pizza à la tomate dans la figure !

Le Jeu :

1 – Clémentine n’aurait pas du céder ! Si Régis a emmené un copain, qu’il assume et se débrouille avec lui ! Il les aurait rejoint plus tard !

2 – Tanguy est vraiment mal élevé ! Vu qu’il s’impose la moindre des choses, ce serait de s’adapter et de se taire !

3 – Prune exagère ! Sa sœur l’invite, prévoit sa soirée, et elle ne bronche pas ! C’était à elle de faire la leçon à Tanguy !

4 – Moi j’aime pas les hamburgers, ni les pizzas… Les pubs non plus d’ailleurs !

5 – J’aime pas les boulets !

Louisianne

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :