Un moi et quelques plus tard…

Je pense que vous avez due remarquer mais je n’ai pas pu écrire ce mois-ci pour mon vrai jour, le 18. Et pour cause, le décès malheureux ( un décès peut-il seulement être heureux ?) de mon oncle et parrain le 11 Octobre. Il est mort seul, dans sa salle de bain, d’un espèce de crise cardiaque laissant seuls ses trois enfants et sa femme. Mais aussi ses parents, ses amis et sa famille. Quelqu’un de bien, vraiment.

Du coup ça a chamboulé toutes mes habitudes pendant un mois. J’avais prévu de faire un article complet sur son enterrement mais j’y arrive pas, tout ce que j’écris me dégoûte et il est hors de question que je publie quelque chose que je ne peux même pas relire.

Donc du coup, à défaut d’écrire, je lis. Je profite de mes vacances scolaires pour me cultiver un peu et pour me détendre. Faut dire aussi que je suis actuellement à la campagne et que à part se reposer et glander, y’a pas grand chose à faire.

Donc pour toi qui t’ennuie en ce dimanche, ou pour toi qui ne sait que faire de tes vacances voici une petite liste des choses que je te conseille de écouter/lire/voir.

Tout d’abord, je t’interdis de passer à côté du dernier album de Cocoon qui est juste sublime et qui me donnerait envie de chialer tellement ils ont une belle voix et une belle histoire à raconter les deux gus. Et puis ils sont à croquer tous les deux aussi. Non franchement faut que t’ailles voir. Même si le dernier album est moins surprenant/frais que le premier, il est beaucoup plus travaillé et plus qu’agréable à écouter.

Après, pour toi qui, comme moi, à une culture très limitée, je te conseille de lire mon livre de chevet à savoir : Apprendre à vivre de Luc Ferry. J’aime autant te dire que j’ai jamais vue de livre aussi bien fait. En quelques heures de lecture j’en ai appris et compris bien plus qu’en deux mois de cours de coloriage philosophie au lycée. Je ne comprends pas pourquoi on préfère nous faire lire des livres indigestes, comme le Gorgias de Platon, plutôt que de nous faire commencer par lire des ouvrages comme celui-ci qui permettent d’avoir une vue d’ensemble sur la philosophie. Enfin bon, les voies de l’éducation nationale sont impénétrables.

Sinon j’ai aussi commencé à lire le prix goncourt de la nouvelle à savoir : Concerto à la mémoire d’un ange de ce cher Eric Emmanuel Schmitt. Et là, j’ai quelques trucs à dire. J’ai pas encore finis le bouquin donc je pourrais pas te dire si c’est bien ou non mais au-delà de ses livres. Je le déteste déjà. A forçe d’entendre parler de lui, j’ai fait une petite recherche avec mon meilleur ami Google et je suis tombé sur son site où il y a des photos de son auguste personne sur toutes les pages. Je trouve sa vraiment présomptueux, limite mégalo. J’ai l’impression de voir le site de Marc Levy en pire alors que pourtant, c’est pas le même niveaux, normalement (même si je suis un grand fan de Marc Levy (je sais, Shame on me)). Enfin tout ça pour dire que je suis déjà déçu.

Pour finir, je vous conseille de regarder le film de Jim Carrey : Eternal Sunshine of the Spotless Mind qui est juste magnifique (conseillé par ma douce moitiée). Y’à rien à rajouter dessus, c’est juste Beau (avec un grand B).

Voilà, ce sera tout pour cette fois-ci et je vous dis à dans dix-huit jours.

Au fait, désolé de ne pas trop commenter (même pas du tout), je lis tous les articles mais ce mois-ci j’ai vraiment pas eu le temps. Juste le temps de lire le principal.

Publicités

4 réponses à “Un moi et quelques plus tard…

  1. Flyde 31 octobre 2010 à 13 h 52 min

    C’est un billet généreux, faire partager tes coups de cœur. On t’en dira des nouvelles.
    Pour le retard, c’est pas grave, peut-être qu’un jour tu auras envie d’écrire ce texte dont tu parles. Qui sera éventuellement davantage centré sur ton parrain que sur son enterrement. Et ce qu’il t’a apporté.

  2. aerial 30 octobre 2010 à 18 h 35 min

    pas tous, certain.

  3. aerial 30 octobre 2010 à 18 h 10 min

    c’est sur qu’un arrêt cardiaque. si c’était la 1er, forcément que l’étonnement prime sur d’autres choses mais ya des décès qui sont joyeux, quand tu sais la personne souffrante, vraiment. C’est le mieux.

    • L'étudiant. 30 octobre 2010 à 18 h 25 min

      Joyeux quand même pas, je pense plus soulageant pour les proches de la personne agonisante. Mais c’est vrai que ça a été une surprise pour toute la famille. enfin au moins il n’aura pas souffert.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :