Archives Journalières: 16 octobre 2010

Au pays de Bharati

Chers Lecteurs,

J’ai bien senti que vous étiez friands de voyages et découvertes…. moi aussi! Je crois d’ailleurs que je ne vis que pour découvrir le monde.

Si demain « Fourchettes et Sac à dos » (sans le côté je goutte à des trucs totalement dégueux..) ou Echapées Belles » devaient me contacter pour me proposer de les suivre dans leurs aventures, je sauterais sur l’occasion!! sauf que ça n’arrivera jamais même si l’espoir fait vivre, là ça relève de l’utopie la plus totale… enfin pour le moment!! =))

Bref, je suis une fan de voyage et j’avoue que je ne supporte pas ces soi-disant « voyageurs » qui préfèrent reste dans leur hôtel à siroter leur cocktail sans alcool et qui se permettent de parler sur la culture de tel ou tel pays… j’aimerais les gifler… mais pas de violence voyons…

Je suis donc plutôt routarde que pince cul.

Alors j’aimerais juste vous faire partager le sentiment que j’ai ressenti lorsque je suis allée en Inde du Nord l’année dernière.

Je pars en voyage avec deux autres amis avec qui je m’entend parfaitement bien tant sur les pays qu’on veut visiter et les cultures qu’on veut découvrir que sur la manière d’appréhender nos voyages. Nous ne nous considérons pas comme des « touristes » au sens le plus courant du mot avec toute la connotation péjorative qu’il peut trainer… non… on se considère plus comme des curieux.

L’intérêt de voyager réside principalement dans la découverte de cultures différentes, de vision du monde différente, des moeurs différentes… bref une vraie révolution!

Ca peut paraître cliché de dire tout cela, ce sont les discours habituels mais lorsqu’on le vit profondément, on se rend compte de l’absurdité de certains modes de pensée ou tout simplement de la chance d’être né en France, pays des droits de l’homme, de la sécurité sociale, de la retraite, de la protection de l’emploi, de l’égalité, de la liberté.

Oui, il faut le reconnaître, les droits de l’homme sont plus significatifs pour nous occidentaux qui vivont dans des pays où il fait bon vivre que dans des pays dits pauvres où tout reste à construire encore…

Soyons pour une fois, heureux de vivre chez nous, en France, pays tant critiqué même par moi! Apprenons à être humble face à nos certitudes, nos croyances, nos désirs et nos déprimes…

Oui, il fait bon vivre en France, malgré l’actualité débordante, malgré nos raleries!! Et ça je m’en suis rendue compte en voyageant…

Je ne crois pas que la préoccupation première des indiens soit la retraite à 60ans ou 62ans, vu que eux, n’en ont pas de retraite…. ni même de savoir si la trou de la sécurité sociale va être comblé dans les années qui arrivent vu que eux, n’en ont pas de sécurité sociale… ni même de savoir s’ils vont pouvoir partir en voyage l’année prochaine parce que la crise a fait quand même mal et qu’on n’a pas eu noptre bonus cette année… non ils ne se posent pas ces questions là bas, parce qu’il n’y a pas de sécurité de l’emploi, de droits de l’homme aussi développés qu’en France, de bonus sur objectifs…

Non, là bas certaines personnes meurent de faim, ne peuvent pas se soigner car ils n’ont pas les moyens de payer le médecin, leur seule préoccupation est souvent de savoir ce qu’ils vont bien pouvoir manger ce soir, si leur brebis vont leur donner du lait… oui leur première préoccupation est de se nourrir…

Alors, oui, certains indiens ont les même préoccupations que nous puisqu’ils font partie des hautes castes…. mais ils ne représentent qu’une partie infime de la population indienne!

Avant de partir en Inde, on nous a prévenu à plusieurs reprises de faire attention car nous allions revenir bouleversés. On s’est inquiétait, on s’est préparer psychologiquement à voir une grande misère …

Et en effet, nous avons vu des situations et des personnes qui resteront gravées à jamais. La misère est sans commune mesure avec celle qui sévit en France…

Mais finalement, ce qui est le plus bouleversant, c’est la manière dont ils appréhendent cette misère… Malgré leur pauvreté, ils sont heureux, simple et profitent des joies que la vie peut leur offrir. Ils sourient, ils sont curieux, ils parlent avec nous…. jamais nous n’avons ressenti d’agressivité, de méchanceté, de mépris!

Oui ils mendient, oui ils quémandent mais ils sont très respectueux des gens qui les entourent… et ça c’est le plus bouleversant.

Ces gens ont mille raisons d’être plus malheureux que nous selon nos critères de vie, et pourtant je suis sûre qu’ils sont mille fois plus heureux que nous!!

Ce voyage a été de loin le plus bouleversant de ma vie, en effet, non pas d’avoir été choquée par la misère, mais par la formidable leçon de vie qu’ils nous ont appris à nos dépends…

Il faut savoir rester humble face à ce que la vie nous offre, et surtout de jamais considérer que ceci nous ai dû car ce n’est pas vrai!!

Et juste accessoirement, c’est un pays magnifique!

Avis aux voyageurs!

Lilli

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :