De l’humain

Je bosse dans une usine qui utilise une grande quantité de matière première stockée sur de grandes aires goudronnées et parfois sous des hangars
En croisant un collègue ce jour, désormais à la retraite, je me suis dit qu’il fallait que je m’intéresse à son histoire. Ce collègue était électricien. Il bossait dans le régime des 5/8 soit 5 équipes :2 jours le matin, 2 jours l’après midi, 2 jours la nuit et 4 jours de repos. Je l’ai toujours apprécié. Je ne pense pas m’être heurté pour quoi que ce soit pendant les années où je l’ai côtoyé. Je lui ai récupéré un enregistreur où il aimait voir la température extérieure près de sa maison. Il m’en a toujours été reconnaissant. Il est absolument adorable. Je l’ai croisé ce jour alors qu’il promenait son chien. Mais ce qu’il fait encore maintenant et aussi quand il bossait dans cette usine, m’a fasciné et me réconcilie avec l’humanité. Tous les jours, il vient nourrir les chats (plus ou moins sauvages) qui vivent dans le stock. Il achète des sacs de croquettes. Il m’a dit qu’ils sont une dizaine. Il m’a aussi affirmé avoir régulé le nombre en faisant appel au vétérinaire du coin ou à la SPA.
Depuis sa retraite il continue. Je le croise souvent. Il me parle de ses chats. Certains sont totalement sauvages, d’autres s’approchent un peu. Mais il aime les nourrir et des hommes comme cela nous réconcilient avec l’humanité. Merci René.
Et aujourd’hui j’ai appris que les 2 secrétaires (qui ne font plus du tout de secrétariat) on commencé à nourrir d’autres chats qui vivent (on ne sait ou) de l’autre côté. Notre usine est largement entourée de parcs forestiers bien entretenus il y a quelques dizaines d’années mais désormais largement délaissés. Ce n’est pas productif.
Sur la blogosphère, il y a un fait qui m’a largement interrogé. En se promenant sur tous les blogs que j’apprécie, via des liens de blogs qui m’envoient vers d’autres liens de blogs qui eux même m’envoient vers d’autres blogs, il y a absolument partout des chats et très rarement des chiens. J’ai fait un petit récapitulatif des blogs (ou des posts) où les chats sont présents et les gueules de tous ces greffiers sont fascinantes. Je ne crois pas que ce sont les maîtres qui ont un chat, ce sont les chats qui choisissent leur maître.
Quelques liens qui parlent de nos maîtres les chats :

Valérie

Loup

Fred

Certains les utilisent à des fins de promotion de leur blog (je blague)

Christophe et encore lui le lendemain Christophe 2

Lui qui devient gaga et ne parle plus que de son chat depuis quelques jours alors qu’on attend la suite de ses aventures américaines.

Pascal1 et Pascal2 et  Pascal3

Et le chantre du poil qui aimerait bien que d’autres poils viennent caresser les siens quand il rentre à la maison: Tambour Major

Et des sites dédiés avec plein de gueules de greffiers:

Le chat ce j’en foutre

Dieu des chats

Bonjour le chat

Et moi qui me demande si je ne vais pas prendre un chat dans mon appartement. Celà me trotte dans la tête depuis bien longtemps.

 

Publicités

16 réponses à “De l’humain

  1. Bruno 11 octobre 2010 à 14 h 07 min

    J’en connais même qui adorent tellement les chats qu’ils transportent leur cadavre en train : http://p2ny.blogspot.com/2009/05/un-de-ceux-qui-laimaient-pris-le-train.html

  2. 14 141 11 octobre 2010 à 9 h 54 min

    On ne doit pas avoir le même système de valeur, j’en suis désolé. Ce qui me réconcilie avec l’humanité? Ceux qui se battent pour sauver leurs semblables, ceux qui à la barbe des dictatures s’opposent à l’injustice, ceux qui sont prêt à mettre leur vie en danger pour autrui… mais pour des chats?

    Cela me rappel une histoire de voisinage: un jour une amie ne retrouvait pas son chat. Elle le cherche partout dans le quartier. En vain, elle s’adresse à une petite « bonne » femme, une institutrice à la retraite. Cette « bonne » femme est toute dévouée à la cause des chats, elle avait même crée une association affiliée à « l’école des chats ». Elle les aimait ces petites bêtes, sans doute plus que Fathima qui à l’époque des faits avait du mal à joindre les deux bouts car son mari s’était tiré avec la carte bleu et le chéquier la laissant seule avec ces deux moutards!

    Cette « bonne » femme, interrogée par mon amie, lui répond qu’elle ne connait pas son chat. Deux jours plus tard, cette même amie retrouve son chat à moitié droguée dans son jardin. Elle le couvre de câlins et s’aperçoit que son chat à une cicatrice sur le ventre: cicatrice laissé par une opération de castration… Furieuse, elle prend son chat sous le bras et l’emmène chez la « bonne » femme de l’école des chats. Cette dernière ne fut pas surprise de la voir débarquer. Une discussion surréaliste débuta, elle avait en effet fait castrer le chat de mon amie et tous les chats du quartier qui traînaient dans la rue, sous prétexte de régulation de la population « chat » dans les environs, qu’ils soient sauvages ou pas!

    Nous savons tous qu’un animal castré a pour conséquence une modification du comportement. Le chat devient plus docile, plus pépère. Il développe plus facilement des maladies, des problèmes cardiaques, articulaires et de diabète, sans oublier des problèmes urinaires (calcules)…

    Bref, en vous aider ces pauvres chats en errances (ou pas) les « bonnes » femmes et les « bons » hommes modifient à leur niveau l’environnement et le comportement animal: un chat castré vie plus longtemps, mange plus, devient sédentaire… le chat devient un assisté!

  3. nigloo 10 octobre 2010 à 11 h 08 min

    ça te trotte dans la tête avant que ça « crotte dans la caisse »!;-)

  4. fiuuu 9 octobre 2010 à 12 h 12 min

    miaooooooooooouuuu, oui les chats c’est très pédé en ce moment 🙂 🙂

  5. Tambour Major 9 octobre 2010 à 10 h 50 min

    Chantre du poil, tu y vas un peu fort, mais j’accepte le titre 😀
    Si j’avais une grande maison avec un jardin à la campagne, je crois que j’adopterai un matou et un toutou, en espérant qu’ils s’entendent. J’aime concilier l’inconciliable en un délicat paradoxe.
    Cependant, le volume confiné d’un appartement, même de proportions honorables, sied mieux aux pas feutrés d’un félin qu’aux ébrouements d’un toutou tout fou.

    • Gouli 9 octobre 2010 à 15 h 35 min

      Pas feutrés, pas tout à fait sur. Pour avoir gardé le chat un peu sauvage d’une de mes soeurs pendant une semaine, j’ai du refaire la tapisserie de mon salon par la suite tellement il a fait ses griffes planqué derrière mon canapé.

  6. Loup 9 octobre 2010 à 10 h 49 min

    En fait, il y a aussi des chiens sur mon blog (quoique pas dans les billets récents), mais ils apparaissent seulement dans des accoutrements ridicules ! 🙂

  7. PascalR 9 octobre 2010 à 8 h 43 min

    Ma mère faisait pareil avec les chats du quartier, on suivait les générations après générations. Elle savait par exemple que cette chatte là c’était la sœur d’une autre qui avait disparue en laissant une portée de petiots. C’est la sœur qui a pris le relais aidée en cela par ma maman et une voisine.
    Tout ça pour dire que c’est de la faute de ma mère ma crise de gagatisme 🙂

  8. la trace 9 octobre 2010 à 8 h 25 min

    Les deux chats ensorcellent au premier regard même le plus dur des rochers s’adoucira♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :