Le poids des mots, le choc des infos

Aujourd’hui, c’est au tour de Daïdou mais Daïdou a eu un problème de taille [non non non, n’imagine rien de très injuriant à son endroit … parlons surtout d’un cas de force majeure]. Et comme je suis aussi un rédac’ chef compréhensif et dévoué [nonobstant ce que l’on tente de te faire accroire], je lui ai proposé de prendre la plume à sa place pour combler le manque intolérable que son absence a déjà suscité … Ne t’inquiète pas, il se rattrapera … Et puis, moi, ça me permet de t’écrire un dimanche !

Daïdou, donc, ne t’aurait certainement pas parlé de vieilles dames fortunées dont la vie est si passionnante que je me perds encore en conjectures lorsque j’apprends que l’on va encore faire un « document » de télé-réalité sur Cindy [la pouf aux seins surgonflés de l’intellectuelle émission « Dilemme »] ou la suite des aventures picaresques de Cindy Sander [décidément … y a un truc qui els rapproche] … Bah oui, on privilégie le nivellement par le bas alors que tout près de toi, lecteur d’UNE FOIS PAR MOI, il y a une vieille dame qui n’en peut plus de vouloir exprimer la simplicité même de sa vie merveilleuse et palpitante.

C’est à la lecture d’un entretien de Paris-Match cette semaine [tu noteras l’esprit de sacrifice qui est le mine … me fader des lectures pareilles pour prendre la place de Daïdou … cela relève de Légion … d’honneur, pas étrangère] que l’on en a finalement appris bien plus qu’en trois mois d’affaire Woerth/Bettencourt/Banier/De Maistre …

Paris-Match, toujours à la pointe de ce que l’on fait de mieux en matière d’investigation, frappe toujours et encore plus fort … enfonce définitivement ses concurrents Express et autres Point pour nous sortir les vraies vérités du monde enchanté de Liliane … Oui, c’est bien de Liliane, octogénaire si fière d’arborer un gode en or massif qui avait été offert à son défunt-mari André [pour qui tout allait, tout allait bien … je ne crois pas si bien dire], dont il s’agit et ce matin … lorsqu’il m’a fallu prendre [à deux mains … que veux-tu, Dame Nature ne m’a pas oublié] ma plume belle et ferme plume pour remplacer Daïdou, je me suis dit qu’il covnenait évidemment que je te fasse part de ces révélations [si bien détaillées dans cet article qui m’a beaucoup amusé].

Parce que bon … le Canard Enchainé se répand sur les revenus annuels de cette pauvre [au sens figuré] Liliane mais … et alors ? Ne crois-tu pas que Liliane est aussi une vieille dame comme les autres ? Aujourd’hui, comme tu as été gentil [et que … tout le monde ne peut pas en dire autant], voici ton billet pour pénétrer [euh … toute proportions gardées] dans la vie si simple et dépourvue de turpitudes de Liliane Bettencourt, neuilléene outrageusement affublée du sobriquet de « Mamie Zinzin » par des Guignols impitoyables.

La vie de Liliane, c’est le nirvana des Bisounours. Tu ne me crois pas, c’est pas moi qui le dit, c’est Liliane elle-même !

Dès que son réveil sonne à 7 heures du matin, elle avale un potage de légumes variés, puis des fruits de baies, des pruneaux, du thé vert et des toasts beurrés, couverts de marmelade de gingembre.
Après « une petite heure » d’étirements, Liliane nage [pas seulement dans le bonheur] pendant une heure, en maillot de bain deux pièces [tu en baves hein ?]. Un maitre nageur l’installe sur le dos avec une « frite » sous la nuque ». Elle s’éloigne en battant des pieds. [C’est so bucolique …]
Après sa gymnastique, Liliane a recours aux services d’une « préparatrice de peau », puis de sa coiffeuse et enfin de son habilleuse Barbara qui l’aide ainsi à assortir les couleurs de ses vêtements dans le salon-dressing [entre nous, Barbabra doit être daltonienne des fois ou alors … elle est taquine].

Liliane  raffole du sorbet au gingembre [la grande coquine, un aphrodisiaque …]. Elle boit toujours un doigt d’un très grand vin pour accompagner ses convives. Quand elle est seule, Liliane se fait servir son déjeuner dans le salon rond de sa maison de Neuilly [ça, c’est au cas où tu la cherches …]. Elle  apprécie aussi de se retrouver près de l’ancienne table de travail de son mari où plus personne ne s’assoit, avec, derrière elle, accroché au mur, un drapeau des armées de la Révolution.

Puisque cela t’inquiétait, les travaux de sa maison de vacances à Formentor en Espagne sont terminés et sa chambre est « splendide ». Par ailleurs, Liliane Bettencourt passe environ 15 jours de vacances chaque année, depuis plus de 80 ans, dans la villa à colonnades qu’elle a hérité de son père dans les Côtes d’Armor.

 Autrement ? Bah, Liliane [Lili pour les intimes] a une vie remplie de simplicité : ses deux teckels ont un poil sublime car ils se nourrissent de poisson frais. L’un des teckels s’appelle Toma et a huit ans, c’est le seul à être nommé. Elle marche une heure par jour avec ses chiens.

Sinon il y a deux semaines, elle a regardé le DVD du dernier Woody Allen, cadeau de son avocat Georges Kiejman. Liliane Bettencourt est prise à déjeuner jusqu’au 9 octobre.

 Une photo de groupe trônant dans le même bureau rappelle qu’en 1973 Liliane accompagnait André Bettencourt en Chine où il préparait la première visite officielle d’un président français. En évoquant son père, elle dit notamment : « Je me souviens d’un sac Hermès, bleu marine avec un fermoir en argent, un sac de petite fille ». Liliane participait dans sa jeunesse à des courses de bateaux en Bretagne avec son père et se faisait drôlement « engueuler ».

Alors, ça fait quoi d’être un peu un Stéphane BErn aujourd’hui … être dans les secrets de Liliane ?
C’est nul ? Meuh nan … tu dis ça parce que ses teckles mangent du poisson et que tu es choqué !

Tto

Publicités

3 réponses à “Le poids des mots, le choc des infos

  1. Virginie 7 octobre 2010 à 17 h 04 min

    Chic, mardi ma coiffeuse n’avait pas Paris Match !
    Je me rattrape ici 🙂

  2. Flyde 4 octobre 2010 à 10 h 30 min

    Non, c’est surtout que ses teckels SENTENT le poisson (avarié, forcément, avec la digestion…).

  3. ditom 3 octobre 2010 à 19 h 08 min

    La prochaine fois, envoie un sms… La team Rocket t’évitera une lecture fastidieuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :