Archives Journalières: 27 septembre 2010

Hey ! J’vous fais le plein ?

Toute triviale que soit cette accroche, elle me permet néanmoins d’échapper à ce que j’avais envisagé à l’origine, avant de m’en décourager, savoir te parler de la Team-Rocket.

Je change mon fusil d’épaule et, puisque je suis fidèle à ce que je m’impose, j’incline à essayer de répondre à l’adresse du titre de ce billet.

Me faire le plein … soit, [circonspection, quand tu nous tiens …] admettons … mais le plein de quoi ? That is the question darling … Parce que bon, c’est que j’en ai du plein …

– Plein d’idées ? Assurément … et ce n’est pas fini, autant pour la si souvent joyeuse aventure d’UNE FOIS PAR MOI, que pour mes autres activités …

– Plein de jeux de mots désolants ? Mais c’est que j’y travaille ! Il parait même que certains sont fans … c’est te dire si ce pays va mal !

– Plein les yeux ? J’en ai moins que prévu mais ça viendra peut-être ou pas. Après tout, à chaque jour suffit sa peine. Et puis, je suis sur que les p’tits nouveaux vont briller de mille feux, enrichissant encore davantage le fond … la forme suivra.

– Plein de soupe ? Mais moins qu’avant … Les nécessaires conseils de Madrox fonctionnent. Ouais M’sieur … Madrox, l’essayer c’est l’adopter ! Bon, maintenant, il râle parce que ça va trop vite …

– Plein de temps ? Pas assez mais finalement, je suis désormais résolu à l’idée qu’une vie ne me suffira pas. Alors, ça grince, ça proteste, ça émerveille parfois … c’est ainsi et l’essentiel est de faire de mon mieux pour concilier les inconciliables …

– Plein le dos ? Des fois oui … c’est pour cela que je suis tenté de répondre à mon titre par un « non merci, c’est déjà fait » affecté. Mais t’inquiète, j’ai le dos large …

– Plein d’essence ? Euh … ça, je vais en avoir besoin !!!

– Plein les oreilles ? Oui et non … Quand c’est pour entendre (ou lire) de bien jolies choses ou des témoignages constructifs et empreints d’amitié, on n’en a jamais assez et j’en suis gourmand jusqu’à m’en transmuter en Gargantua. Pour le reste, oui.

– Plein le c… ? En voila des manières, dis donc. Si j’entends répondre à cette hypothèse, c’est bien que je la considère au sens purement figuré et la réponse est certainement affirmative.

Tu me croiras ou pas mais le billet que tu viens de lire n’a pas été évident à écrire. Peut-être parce que je suis … déçu ? Non, un brin désenchanté seulement. Un jour peut-être, nous en reparlerons.
Aujourd’hui, avec ou sans ton accord, je vais généreusement te faire le plein : le plein de tranquilité de moi. Fini, plus de rédac’ chef autoritaire qui joue le Grand Strateger. Enfin débarassé de cet ego surdimensionné … A la manière d’un général dans les années 60 (que je ne suis évidemment pas), je m’éclipse avec la ferme intention de revenir bientôt.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :