Archives Journalières: 23 août 2010

Fausse infirmière mais vrai menteur

Un cri dans la rue.
Julien vient de tomber et de s’ouvrir le genou en courant avec ses amis. Il rentre à la maison voir ses parents pour soigner son genou meurtri .
Quelques instants plus tard, ce ne sont plus des pleurs d’enfant mais un hurlement déchirant qui agrémente le paysage sonore du quartier. Qu’arrive t-il donc à ce pauvre garçon pour qu’il pleure encore plus en se faisant soigner qu’en se faisant mal ?

On entend le père dire à qui mieux mieux « Ne vous inquiétez pas, ma femme travaille au bloc ».

Le jeune homme s’est vu administrer un remède non pas à base d’antiseptique et de pansement… mais à base de fil de pêche et d’aiguilles… Sa chère et tendre génitrice était tout simplement en train de recoudre son genou… Sous les yeux de son père, vantant les mérites hospitaliers de son épouse.

En réalité, son épouse n’est point infirmière de bloc, comme il le laisserait entendre et comme la situation le ferait croire… Non, madame est agent de service hospitalier au service de chirurgie de l’hôpital. En clair, elle passe le balai et a pour seul contact avec les patients la pose du plateau repas sur leur adaptable.

Pauvre gosse…

Note de l’auteur : Ceci n’est qu’une anecdote parmi tant d’autres dans cette famille… de cinglés (quel euphémisme !)

Kindgay

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :