Arc et Senans

Je fais partie d’une association qui a des antennes dans toutes les régions de France. Chaque région se fait presque un devoir d’organiser des week-ends touristiques de temps en temps.

Le 11 juillet, c’est la Bourgogne-Franche Comté qui organisait un week-end autour du sel. Nous avions rendez vous le samedi à 10H30 pour la visite de la saline d’Arc et Senans.

La saline d’Arc et Senans est un des seuls bâtiments industriels du 18ème siècle. L’architecte était Claude Nicolas LEDOUX, grand amateur de colonnes et de style grec et aussi à son niveau homme du siècle des lumières. Il avait l’ambition d’y construire une ville complète avec tous les bâtiments indispensables. Usine, logement des ouvriers, thermes, gymnase, lupanar (en forme d’appareil génital masculin en vue de dessus) et même un bâtiment « cimetière ». Seule une partie de l’ambitieux projet a été réalisé car le roi Louis XV et la révolution française deux décennies plus tard a freiné l’ardeur de l’architecte.

Il en reste tout de même un ensemble architectural en demi cercle très bien restauré, même si les incendies, les abandons divers l’ont fait souffrir. Pour la petite histoire la saumure (eau + sel) était acheminé par gravité depuis Salins les Bains à 26 kilomètres de là par des tuyaux en bois. Le lieu avait été choisi à cause de la proximité de la forêt de Chaux énorme réserve de bois. La saumure était chauffée dans quatre grands poêles pour être évaporée, concentrée et ainsi produire les pains de sel. A cette époque, le sel était le seul moyen de conserver des aliments et était lourdement taxé (gabelle). C’est pour cela que la saline ne comporte qu’une entrée afin que l’administration puisse tout contrôler.

Au centre du demi cercle, la maison du directeur qui servait aussi de chapelle.

De chaque côté « les usines » où on évaporait la saumure. Sur le demi cercle les bâtiments des différents corps de métier. A l’étage logeaient les ouvriers. A l’extérieur du cercle les jardins.

Au delà de l’aspect imposant des bâtiments, on ressent toute la misère que devait supporter les ouvriers (les enfants étaient chargés d’enlever les cendres sous les poêles car celle-ci se trouvaient à seulement 1m du sol). Dans les bâtiments la température avoisinait les 50 degrés avec beaucoup d’humidité. Élément exceptionnel à l’époque les ouvriers ne logeaient pas sur leur lieu de travail mais dans d’autres immeubles de la saline. Il est certain que c’est grâce à l’immense talent de notre guide que j’ai énormément apprécié cette visite.

Le week-end s’est continué à Salins les Bains ville également dédiée au sel puisqu’une saline a fonctionné jusqu’en 1962 sur le même principe que celle d’Arc. La visite de la ville nous montre qu’à l’époque ceux qui possédaient le sel possédaient une richesse extraordinaire. La ville est devenu une ville thermale et comme toute ville thermale elle en possède un charme suranné. Qui a vu Plombières Vichy ou Amélie voit Salins. Villes thermales encaissées que l’impératrice Eugénie a fait se développer au 19ème siècle, mais villes qui ont eu du mal à s’adapter à notre époque. Moi j’apprécie l’ambiance très reposante.

Bref un week-end comme je les aime. Et si vous passez par ces lieux, faites un détour, cela vaut le coup.

Gégé

Publicités

9 réponses à “Arc et Senans

  1. Phoenix 15 août 2010 à 8 h 25 min

    Très sympa ton petit article !
    Ca me rappelle mes visites lors des journées du patrimoine !
    J’adore çà !
    En tout cas, merci de nous avoir fait partager ce petit moment architectural !

  2. nigloo 11 août 2010 à 8 h 20 min

    c’est vrai qu’en habitant à onze km, on n’y fait presque plus attention à ce magnifique monument!!

  3. Waquete 10 août 2010 à 7 h 45 min

    Bienvenue parmi les Moi, Gégé!!!

  4. Flavien 9 août 2010 à 14 h 18 min

    je me joins à mes illustres prédécesseurs, joyeux anniversaire, encore un Lion!
    Passionnante réalisation de l’utopie du 18ème, j’aimerais aussi bien la visiter, la Saline d’Arc et Senans. Mais comme beaucoup d’utopies, au final c’était une horreur. Tu dis que le guide est important, c’est vrai. Ce même week end, j’ai fait une visite avec une guide nulle (il y a même eu des contrevérités historiques) qui nous a gâché un magnifique château. « N’oubliez pas le guide » eh bien, tout le monde l’a oublié, y compris nous!

    • gouli68 9 août 2010 à 21 h 22 min

      Et la dame qui nous a fait visiter nous a enthousiasmé sur tout le site, et comme elle avait senti la chose, elle nous a annoncé qu’elle recevait son neveu avec son copain québécois. Comme quoi.

  5. Alban 9 août 2010 à 13 h 46 min

    Joyeux Anniversaire, une belle balade que tu nous proposes là.

  6. ditom 9 août 2010 à 10 h 54 min

    Bienvenue Gégé!
    Et JOYEUX ANNIV’ 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :