Monogrammé

C’est bizarre d’aspirer à l’uniformité, non?

Les touristes fréquentent tous les mêmes restos. Les milanaises portent toutes le même sac Vuitton, contrefait ou non. Les mémères et les pépères résidents des hôtels chics des bords du lac de Côme ont tous le même conjoint avec un gros cul. Les petits frimeurs de Rome se parent tous des mêmes lunettes de soleil et de la même barbe de trois jours. Les pimbêches des aéroports trimballent toutes la même valise à quatre roues motrices. Les parisiens qui se croient jeunes et in the wind ont tous un iPhone et portent tous le même casque sur les oreilles. Les vedettes de la chanson pensent toutes qu’elles peuvent être Madonna. Les gens des magazines sont tous parfaits, sans ride et sans une couille ou un sein qui dépasse. Les jeunes cadres du bureau se déplacent tous dans les couloirs en plein mois d’août avec des dossiers à la main pour laisser à penser qu’ils travaillent. Les bobos parisiennes veulent toutes leur premier enfant à trente ans.  Les pédés parisiens portent tous des tee-shirts moulants sur un bronzage de cabine d’UV pour sortir en boîte et se défoncer le samedi soir. Les chanteuses pop françaises trouvent toutes que la guerre c’est pas bien et que l’amour c’est mieux. Les chanteurs pop français veulent tous se taper une blonde à gros nibards mannequin pour La Redoute…

Quoi? Je ne vous entends pas.

Ah… Je généralise? Oui, parfaitement je généralise. Comme ces beaufs qui nous regardaient de travers cet été à l’hôtel parce que deux petits pédés dans un hôtel chic et familial ça fait tâche.

Je n’ai jamais compris le concept de « normalité ». Quand on connait ma mère on peut être tenté de penser que c’est une question d’éducation. J’ai du mal à définir le stéréotype auquel j’appartiens… Il doit bien exister! Help!

Moi aussi je veux être monogrammé, moi aussi je veux être photoshopé à mort, moi aussi je veux être lisse comme un bébé, moi aussi je veux être pareil. Ce serait tellement beau un monde sans aspérité, un monde sans individualité, un monde dans lequel tout le monde se ressemblerait.

D’ici au mois prochain, je veux incarner un stéréotype.

C’était crédible?

Non?

C’est ce que je pense aussi.

Vive l’individualité, vive la vieillesse, vive la sagesse, vive la différence.

Make your own music, start your own dance.

Ditom

Publicités

11 réponses à “Monogrammé

  1. Enguerrand 12 août 2010 à 12 h 26 min

    Ditom, voici un billet intelligent comme je n’en ai pas lu depuis…. des lustres.
    Peut-être sommes nous descendus dans le même hôtel? J’ai les mêmes sensations que toi.
    Créons notre propre moule! Soyons unique mais reliés aux autres!

  2. Flyde 8 août 2010 à 15 h 53 min

    Moi aussi j’aime bien être monogramme. C’est pas interdit, d’ailleurs, la bigrammie?

  3. Steppen 6 août 2010 à 11 h 10 min

    Tu as raison Ditom : a bas la Marinière ! 😀

  4. Alban 6 août 2010 à 9 h 37 min

    Peut-être un peu triste tout de même, si tout le monde devait se ressembler!

    • ditom 6 août 2010 à 11 h 09 min

      Tout le monde se ressemble déjà un peu, tu ne trouves pas? Toutes ces filles photoshopées, tous ces gens qui ont les mêmes vêtements (j’en fais partie;))… Et je suis d’accord avec toi, c’est un peu triste parce que tous ces êtres uniques cherchent à se noyer dans la masse pour entretenir ce sentiment d’appartenance à l’air du temps.
      Ce serait tellement mieux qu’au lieu de se préoccuper de ressembler aux autres on essaye de se trouver soi-même, non?

      • PascalR 6 août 2010 à 11 h 18 min

        Voilà, Monogrammé c’est « tous différents » en vérité mon cher Ditom.
        On s’en fout de porter tous les mêmes fringues, la même coupe de cheveux, d’écouter la même musique, d’aller dans les mêmes lieux, etc.
        L’important c’est de ne pas être dupe du « déguisement » mais d’y aller avec ses couilles et ses nichons (bien rangés dans les slips et les soutifs (l’ordre (des mots) est important) et pis voilà.

        Conseil pour Madonna, faut absolument qu’elle essaye la fabuleuse Adobe Photoshop Overnight Recovery Cream.

        • ditom 6 août 2010 à 14 h 55 min

          Attends, c’est PascalR, la pétasse de première classe devant l’éternel qui me dit qu’elle n’en a rien à foutre d’être habillée pareil que les autres?
          En fait elle n’a qu’un souhait dans la vie « être la plus belle », moi c’est ça que je dis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :