Archives Mensuelles: juillet 2010

Tiroirs à merveilles et merveilles à tiroirs

Le c.. sur la commode

Restons sérieux.
Vous savez bien que cette rubrique, comme son nom l’indique, est dédiée au chiffre sept (7), alors il ne vous aura pas échappé qu’il y a tromperie sur la marchandise. On vous a d’ailleurs déjà fait le coup avec cette prétendue semaine des quatre jeudis qui comptait bel et bien dix jours, pas plus, pas moins.
On ne va quand même pas recommencer avec un semainier à huit tiroirs.
Et pourtant si.
Laissez-nous vous dire que, disponible en version 5 ou 8 tiroirs, ce chiffonnier est original par leur ouverture en porte à faux qui lui donne l’illusion d’un déséquilibre. Mais rassurez-vous, grâce à du lest placé dans le dernier tiroir sans mouvement, il trouve un parfait aplomb.
Existe en finition érable clair vernis naturel ou noyer.
Dimensions pour la version 5 tiroirs : H. 97,5 x L. 38,6 x P. 38,6 cm (vendu 2546,00 €) et pour la version 8 tiroirs : H. 154, 5 x L. 38,6 x P. 38,6 cm.

C’est une création de Tadao Hoshino pour C***.

Calliste


✶ ah que ✶✶ ✶✶✶ clouinc ! ✶✶✶ ✶✶ et clic ✶


Veuillez nous excuser pour cette interruption volontaire de l’image et du son.

Que Calliste se croit autorisé à faire une publicité éhontée
(est-elle seulement gracieuse ?)
pour telle ou telle grande marque de mobilier contemporain,
passe encore.

Mais qu’il illustre abondamment le troisième volet des 7 moi par fois
par des images… suggestives, sinon… osées, voire… graveleuses,
est susceptible de heurter gravement la sensibilité
de notre plus jeune public.

Nous tenons à rester un site ouvert à tous les lectorats.
Aussi nous est-il apparu judicieux, hors toute censure s’entend,
de rendre plus difficile l’accès à des pages aussi… délicates,
et de les renvoyer dans la zone annexe de Une fois par moi.

Vous pourrez toutefois les retrouver,
amie lectrice, ami lecteur,
en cliquant ci-dessous, soit sur l’une ou l’autre des prunelles rieuses,
soit sur la langue gourmande de la tête à T(o)to.

Vous serez immédiatement redirigé vers la version intégrale du billet de Calliste.

JjQ

Publicités

Paris

Eh oui, c’est mon jour ; désolé de vous infliger ça.

Difficile de faire un article aussi passionnant que mes « colocs » de blog.

Nantais d’origine, j’ai eu beaucoup de mal à me faire à la vie parisienne. Débarquant de ma province relativement tranquille, le dépaysement a été total lorsque j’ai commencé à travailler à Paris. J’y ai découvert, le stress, l’impolitesse, les bouchons, la vie chère, les découverts bancaires mais j’ai pu éviter le métro, la voiture étant fournie. Au bout de 2 ans, mes nerfs étant un peu fatigués, ainsi que mon compte en banque, j’ai fait le choix de freiner ma carrière pour me retourner travailler dans ma province. Après 3,5 ans de tranquillité, retour à Paris. Entre chômeur à Nantes et salarié à Paris le choix a été rapide.

Ensuite entre les changements d’employeur, de job et après 3 autres déménagements entre Paris et Nantes je suis revenu en 2000 à Paris et pour une fois, de bon cœur. Voilà 10 ans que je suis installé à Paris, je retourne régulièrement dans ma province mais je n’ai plus l’intention de quitter Paris sauf pour ma retraite. Je me suis fait à cette vie un peu speed, je ne suis plus stressé, je n’ai plus de bouchons à supporter (vive la moto), les découverts sont un lointain souvenir, la vie chère est toujours là, mais je m’en fous quant à l’impolitesse, je ne m’y fais toujours pas.

Je ne pensais pas qu’un jour, je dirais que j’aime Paris, mais aujourd’hui, je dois l’admettre, j’aime Paris. Ça bouge tout le temps et on peut y vivre au rythme que l’on souhaite si on ose le faire, sans compter ce qu’il y a à voir. Néanmoins, le nerf de la guerre reste toujours l’argent.

jf
Le rédacteur du 29

Est ce que l’on a déjà dit aux sourds que quand ils pêtent, ça fait du bruit ?

Le 26 juillet 2010 à 19h54, dans l’énorme bureau du rédac’ chef, alors qu’il fait quand même vachement chaud dehors (mais c’est vrai qu’à l’instar d’un journaliste de l’Equipe ou de Libé, on n’est jamais content dans ce pays) …

– Oui ?
– ‘soir Tto le rédac’ chef …
– Ah janjacq !!! Que puis-je pour toi, valeureux janjacq du soir … donc espoir ?
– C’est que … [silence]
– Rha … on joue aux devinettes à cette heure ?
– Nan nan, je voulais juste discuter avec toi de plusieurs choses …
– Hummmm, plusieurs choses … plusieurs choses … Voyons voyons, mais qu’est ce que cela peut-il donc être donc ? Ah, ça y est !
– Ah ?
– Tu veux me proposer une nouvelle rubrique … un truc érotique du genre « Ca glisse au pays des merveilles », avec des tonnes de sex-toys et des tests hallucinants de tout ce que le kama-sutra peut compter d’exercices abracadabrantesques ? [tu observeras que le rédac’ chef ne s’est pas vautré en prononçant « abracadabrantesque », ce qui prouve bien qu’il est brillant !]
– Euh non … mais il faudrait peut-être y réfléchir …
– Voyons, voyons … tu voudrais que l’on fasse un mois thématique spécial sur les incidences psychanalytiques du désir de faire la bise à un koala en string ?
– Totalement pas … Dieu merci, mes perversions sont toutes autres …
– Bien bien … je suis très fort janjacq ! Je vais trouver … Alors … Tu voudrais savoir si Eric Woerth connaît toutes les Liliane Bettencourt de France et de Navarre ?
– On sait bien que oui, mais il ne faut pas y voir malice qu’il dit … donc, non ce n’est pas ça …
– Hummmm, dois-je comprendre que tu attends de moi de savoir si c’est vrai que Zahia est un agent double au service des puissances rivales footcheballistiques de notre grand pays pour torpiller notre valeureuse et hormonale équipe de France ?
– Franchement, ils n’avaient pas besoin de débourser (!) 2.000 € la nuit pour ça, ils sont très mauvais sans qu’on les aide …
– Pas faux, pas faux … Bon alors, c’est quoi ? La maltraitance des portes de frigo ? Pourquoi est-ce que les saucisses éclatent toujours en longueur et pas dans la largeur ? Est-ce qu’il y aura une suite au prochain Harry Potter ? Pourquoi Actarus fait-il un demi-tour dans Goldorak quand il s’auto-largue de la navette ? Pourquoi est-ce que les paquets de chips gonflent en montagne et que les bouteilles d’eau s’écrasent en redescendant en plaine ? Pourquoi je fais plus grand qu’à la télé ? D’où vient le vent ? Quelle est ma couleur préférée entre 1 et 12 ? …
– Rien de tout ça Tto …
– Rha … mais tu me tortures ! Est-ce que ça peut poser des problèmes aux gens qui viennent en visite chez toi et qui sonnent si tu as appelé ton chien « Va-t-en » ? Pourquoi les chinois ne lancent-ils pas des hamburgers lors des mariages puisque  les américains lancent du riz ? Ditom est-il secrètement amoureux de Lady Gaga ?Pourquoi que les crottes de pigeons sur une voiture blanche sont noires et sur une voiture noire sont blanches ? Quelle est la couleur d’un caméléon qui se regarde dans un miroir ? Pourquoi personne ne se satisfait d’être parfaitement polyglotte des chiffres ? Est-ce que je crois que la pause café est corporate chez Nescafé ?  Comment Donald peut avoir des neveux alors qu’il n’a ni frère ni soeur ?
– Effectivement mais non Tto, ce n’est pas cela …
– Alors là, janjacq, je sèche, je craque … je ne sais plus … On travaillerait chez France Télécom que j’aurais déjà sauté !
– Oh bah non, quand même pas. En fait, j’ai deux questions.
[Tto, miné et épuisé par l’énorme travail de recherche intellectuelle qu’il vient de produire en direct sans penser une seule seconde au drame qu’il venait d’apprendre avant l’arrivée de janjacq, cet odieux attentat terroriste ayant anéanti la bibliothèque de Mickaël Vendetta … oui les deux livres sont irrécupérables, Tto donc écoute alors avec attention son chef metteur en images]
– Vas-y …
– En fait, je me demandais … tu connais un synonyme de « synonyme » ?
– Heu … Ok … et l’autre ? [ouais ouais, rigole tiens … Ton Tto a beau être le rédac’ chef intergallactique que tu sais, y a un moment … il peine un peu]
– L’autre, c’est que je me demandais ce que l’on avait prévu pour la rentrée … C’est dans un mois quand même …
– Ah … mon p’tit janjacq [« p’tit » étant ici une marque d’affection, entendons-nous bien], je te remercie de me poser cette question ! Ca va être génial et d’ailleurs, ça va être tellement fantastique que j’ai appelé Madrox et Waquete pour venir nous prêter main forte. Et puis, je t’annonce des petits nouveaux.
– Des nouveaux ?
– Yep … Gégé débarque le 9 et puis je réserve quelques petites surprises avec un nouveau logo, une nouvelle bannière, d’autres arrivées, des bouche-trous …
– Wahoo, ça repart alors ?
– Mais … on ne s’est jamais arrêtés janjacq !
– On continue à parler de tout et n’importe quoi alors ?
– Carrément et même plutôt deux fois qu’une … Limite, mieux qu’avant !

janjacq s’en est retourné le coeur gonflé à l’idée de voir la grande famille d’UNE FOIS PAR MOI grossir à nouveau et continuer sa merveilleuse aventure. Avant de sortir, Tto l’interpella …
– janjacq !!!
– Yep Tto ?
– « équivalent » … le synonyme de « synonyme », moi je mettrais « équivalent ». C’est pour ton prochain billet ?
– Ah … J’sais pas …
– J’suis trop fort hein ?
– Rien ne le prouve pas Tto …

 Tto

Pas peur du loup !

Ma gentille maîtresse m’a initié à la lecture mais pas seulement.

Et depuis quelques semaines, je ne me débrouille pas mal du tout avec la télécommande de la télévision !

J’ai ouvert il y a quelques jours un nouveau  livre, Le petit chaperon rouge et quelle déception…

Faire passer pour un imbécile un loup en le déguisant en vieille peau humaine, c’est du grand n’importe quoi !

Et puis les historiens le savent bien, aucune trace d’un loup qui aurait dévoré des humains.

Faire passer les animaux pour des méchants ou des couards, c’est un peu trop facile, non ?

L’imagerie populaire nous a hélas habitués à honorer l’ours, le fameux « nounours » qui lui, est vraiment dangereux pour l’homme !

Pour oublier cette histoire imbécile ma chère maîtresse m’a invité à regarder une émission sur une chaîne culturelle !

Shaun Ellis a partagé pendant deux ans la vie d’une meute dans le parc naturel du Dartmoor, en Angleterre.

Il a d’abord élevé 3 bébés loups qu’il avait ramenés du parc Yellowstone aux États-Unis et qui se sont habitués et attachés à lui.

Deux années à apprendre avec eux, à être eux…

Dans un premier temps, il a hurlé avec sa voix d’humain et les petits ont répondu à son appel…

Quelques mois plus tard, il est parti dans le Dartmoor avec sa meute dont il est peu à peu devenu le chef !

Métamorphose de cet homme devenu presque loup…

Quelques petites anecdotes !

Lorsque qu’il est obligé de les quitter, il remet toujours les mêmes vêtements pas lavés et pour se nourrir, il ouvre les cadavres de chevreuils à l’insu des loups, en sort le foie – morceau de choix pour l’Alpha, chef de meute – part dans sa caravane pour le faire cuire et revient le mettre dans le ventre de l’animal mort.

Au moment du partage du repas avec la meute, en carnassier averti,  il ouvre le ventre du chevreuil avec les dents et récupère le morceau !

Il n’est jamais arrivé à manger la viande crue…

J’ai aussi appris que pendant ces deux années passées avec les loups, il n’avait jamais été malade, même pas un rhume !

Pourtant, la pluie, le froid, la boue, le léchage de ses plaies par les loups, auraient pu lui faire craindre le pire, mais justement cette vie rude a fait se renforcer son système immunitaire…

Ma maîtresse a retrouvé la vidéo en entier de cette émission, qu’elle ne trouve plus sur le site de la chaine 5 !

L’HOMME LOUP

Tout comme moi, elle vous invite à la regarder, parce que ces 55 minutes d’une aventure hors du commun vont bien sûr vous en apprendre beaucoup sur les loups, mais surtout sur les humains !

Vous vous croyez tout permis, vous savez tout et vous allez être surpris…

(les 3 vidéos ci-dessus ont été dénichées par JjQ sur Dailymotion)

Il y a aussi le livre du philosophe Mark Rowlands qui nous raconte son aventure avec un loup qui l’a suivi partout, de l’amphi où il donnait des cours, jusqu’aux montagnes de l’Alabama…

Encore une histoire extraordinaire !

Ne pas avoir peur du loup, et surtout réfléchir sur nous-mêmes, voilà ce que nous offrent ces deux hommes, et il ne faut surtout pas passer à côté de ces témoignages hors du commun .

Ma maîtresse se joint à moi pour souhaiter à tous de belles vacances !

Barnaby

Virginie

Ça chauffe !

Dans le précédent billet (celui du 21 juin pour ceux qui ne suivent pas), il était légitime de se demander si l’été allait enfin arriver.

A la sueur des derniers jours (et de ceux qui vont arriver me dit-on), j’imagine que plus personne n’en doute.

Hormis ces considération météorologiques (importantes pour tous ceux qui ont à la chance d’être oisifs), tout le monde attend fébrilement (je fais de l’auto-motivation, ça se voit?) les réponses au jeu des citations.

Toutes les chansons avaient un point commun. En effet, tous les titres contenaient le mot « soleil » afin de faciliter les recherches (cette subtilité n’a pas été très probante apparemment).

Allez, passons aux réponses…

    • Qui a confié que le soleil avait rendez-vous avec la lune?
    C’est Charles Trenet qui fait cette confession dans sa chanson « Le soleil et la lune ».
    • Qui a déclaré que le soleil était mort?
    C’est Nicoletta qui nous a fait cette déclaration dans sa chanson éponyme « Il est mort le soleil ».
    • Pour qui, une journée comme aujourd’hui, ensoleillée, nous ne l’aurons jamais?
    Il s’agit de Claude François qui nous a fait cette confession dans « Le lundi au soleil ».
    • Qui, seul, suffoque dans cette jungle et devient dingue quand t’es partie?
    C’est Etienne Daho dans son « Duel au soleil » qui suffoque.
    • Qui aimerait réchauffer son corps au soleil?
    C’est le souhait de Jennifer dans « Au soleil ».
    • Qui veut que sa maman lui raconte des histoires de Jane et de Tarzan, de princesses et de cerfs-volants?
    Pour des histoires, il faut écouter la confession de Au P’tit Bonheur dans « J’veux Du Soleil ».
    • Qui, dans un monde glacé de solitude, veut chanter nos rêves d’espoir sur un sitar?
    C’est Julien Clerc qu’il faut suivre pour « Laissez entrer le soleil ».
    • Qui veut vendre ses jarretelles pour une paire de baskets?
    C’est Zazie qui nous informe de ce troc dans « 1, 2, 3 Soleil ».

A l’écoute sur DEEZER
Désolé, je n’ai déniché aucun clip…

    • Qui déclare qu’on soient tous un peu frères, serait un désir super?
    Laurent Voulzy nous forme ce souhait dans « Le soleil donne ».
    • Qui fait sûrement un rêve érotique les yeux ouverts en se demandant si c’était réel ?
    C’est « Sous Le Soleil Exactement » que Anna Karina nous fait cette confession (avec les mots de Serge Gainsbourg).
    • Qui veut me prendre la main pour aller danser?
    C’est depuis 1985 que Gilbert Montagné veut te prendre la main « Sous les Sunlights des Tropiques ».
    • Pour qui, sera-t-il toujours midi sous le soleil ?
    Ce sont les Les Négresses Vertes qui souhaitent être « Sous Le Soleil De Bodega ».
    • Qui entend un disque de Marley qui joue No woman, no cry?
    C’est William Baldé qui entend ce disque sous son «Rayon de Soleil ».
    • Pour qui Elle dit dans un cri après l’orage qu’à partir d’aujourd’hui on voyage?
    C’est à Gérard Blanc que ce cri est destiné dans « Du soleil dans la nuit ».
    • Qui est la seule à partager tes secrets nuit et jour ?
    C’est Dalida qui partage les secret dans « Soleil ».


Tous ces titres sont assez connus, mais j’avoue que la difficulté principale était de connaître leur texte..

Une référence à une série télévisée était dissimulée au sein du billet. Et c’est avec perspicacité que Olivier l’a dénichée. Il s’agissait bien des « Mystérieuses cités d’or » qui étaient évoquées avec « Grand Condor ».

Je vous laisse en souhaitant d’agréable vacances à celles et ceux qui peuvent en profiter, et bien du courage aux autres, qui, comme moi, restent sur le pont.

Waquete

Flyde à la question

 

Aujourd’hui, c’est au tour de Flyde…

… avec interdiction de dyslexer, il s’agit bien ici du tour de Flyde ! (note de JjQ)

1- Préférez vous faire l’amour le matin, l’après-midi ou le soir ?
Le matin
Pourquoi ?
Parce qu’on a encore l’après midi et le soir pour les prolongations. (et la nuit c’est fait pour les chiens?)

2- Avec un seul adjectif comment vous qualifieriez vous au lit ?
Immense

3- Exprimez-vous votre plaisir bruyamment ?
Non parce que je n’arrivais pas à couvrir le son de mes partenaires

4- Pensez-vous que la taille du sexe a un impact sur le plaisir ressenti ?
C’est ce qu’on m’a dit souvent

5- Avez-vous déjà couché avec un blogueur ou une blogueuse ?
Non mais il m’arrive de prendre mon pied avec

6- Avez vous des tabous ?
Oui
Si oui, lesquels ?
Le porc, ou alors il faut qu’il prenne une longue douche avant

7- Avez-vous déjà pratiqué des pratiques qualifiées d’extrêmes par le commun des gens ?
Oui, j’ai pratiqué l’extrême gauche quand eux seuls acceptaient les pédés

8- Avez-vous des perversions ?
Oui
Si oui, lesquelles ?
Faire ma bourgeoise, mais j’ai honte

9- Aimez-vous faire l’amour sans être dans le noir ?
Bien sûr! Dans le noir c’est bien, mais dans le blanc, le café au lait, l’asiatique, toutes les couleurs sont bonnes pourvu qu’on ait le plaisir. Quand c’est le noir, le blanc, l’asiatique, qui est en moi c’est bien aussi. Toutes les nuances de peau sont les bienvenues

10- Êtes vous plutôt voyeur, exhibitionniste ou aucun des deux ?
Plutôt voyeur quand je mate, mais quand c’est les autres je deviendrais du genre exhibitionniste, et aucun des deux dans l’intimité

11- Parlez vous pendant l’amour ?
Oui
Si oui, êtes-vous tendre ou vulgaire ?
Surtout technique

12- Avez vous déjà attaché votre partenaire ou vous êtes-vous déjà laissé attacher ?
Très attaché et le pire c’est que c’est permanent

13- Aimez vous dominer ou être dominé ?
Il se renseigne pour son propre compte, celui qui a écrit ce questionnaire? Il serait pas un peu SM des fois? Parce que c’est une question qu’on m’a déjà posé. Le scénario que m’a expliqué le questionneur ensuite était plus long que ceux d’Hollywood. Et à mon avis il fallait un accessoiriste, un costumier et un bon réalisateur pour en venir à bout. Et je ne dirai pas sur ce blog si je l’ai fait et comment c’était

14- Sexuellement, êtes-vous généralement comblé(e), plutôt satisfait(e) ou frustré(e) ?
Parfois comblé, parfois c’est moi qui comble. Ou les deux alternativement. Il faut savoir varier les plaisirs

510 av. JC - Le Louvre - CC-by Marie Lan Nguyen

Flyde

I had a dream …

Je suis française. Comme certains diraient, de « pure souche ».  Ma meilleure amie est libanaise, elle est arrivée en France à l’âge de 11 ans car son pays était en guerre. Elle et sa famille pourraient être l’exemple même de ce que tout le monde appelle le modèle d’intégration.

Pourtant il semble que cela ne suffise pas à certains.

Pour la fête des mères, on est allé à Notre Dame de Paris pour rendre hommage à Marie. Il y a toujours la queue pour rentrer mais ça avance vite.  Alors bêtes et disciplinées, nous faisons la queue… Arrivées presque devant la porte (après à peine 2 minutes d’attente), voilà qu’arrivent 4 personnes qui s’incrustent dans la file d’attente, ce que l’on peut appeler des bons français, parents, fille et gendre. La mère, bien apprêtée,  coiffée, sac à main, bref la totale de la « catho » qui vient à l’église, avec sa fille, blonde fade sans goût. Et les voilà qui se plantent à côté de moi. Abasourdie, je leur fais remarquer qu’il y a une file d’attente et qu’il faut faire comme tout le monde c’est-à-dire la queue. La mère me répond alors qu’elle est avec le monsieur (le père donc qui a aussi grillé tout le monde). Je regarde le monsieur qui pourrait – sait-on jamais – être handicapé… Que nenni ! Un bon français, en pleine forme, marchant vaillamment ! D’ailleurs, le monsieur devant nous qui lui faisait la queue comme tout le monde lui a fait également remarquer que la file d’attente commençait au fond, là-bas !

Eh bien, non, rien à faire, style parle à mon c… ma tête est malade, je continue à marcher…. Et là, je sens que la moutarde me monte au nez…. « Pardon Madame, mais je ne crois pas que le monsieur est handicapé, donc la queue c’est là-bas ! Ça ne vous gène pas de doubler tout le monde ???? »

Mon amie me rétorque alors, ben tu vois, il n’y a pas que les gens basanés qui ne respectent pas les règles et les gens….

Et là le gendre qui se retourne : « Non mais c’est une question d’intelligence »…

Humm, que devons-nous comprendre ??? « Euh, excusez-moi mais qu’est-ce qui est une question d’intelligence ???? De doubler tout le monde dans une file d’attente pour rentrer à l’église ???? Ah oui, quelle intelligence, je suis ébahie !! »

La mère qui renchérit en s’adressant à mon amie : « Faites attention, vous voyez là le monsieur (son gendre donc), il va sortir sa carte !! Méfiez vous !! »

????? « Comment ça il va sortir sa carte ? Et qu’est ce qu’il a comme carte…. Oh peut-être une carte Bleu-Blanc-Rouge ??? »

La mère : « Oui c’est ça. »

Moi : « Ah ben c’est du beau ça, pour un gars qui a une carte « Bleu-Blanc-Rouge » de ne pas respecter les règles…. Bravo !! C’est du propre !! »

La mère : « Faites attention il va la sortir !! »

Mon amie : « Mais faites donc. Vous croyez que vous nous faites peur ?? Vous êtes en tort et en plus vous osez menacer les gens avec des arguments à deux balles !!! »

La mère à ma meilleure amie : « Ben si vous n’êtes pas contente vous n’avez qu’à rentrer chez vous !! »

Blanc…

Bon dieu, cette co….. vient de passer devant tout le monde pour entrer à l’église, elle est en tort, prise en flagrant délit et tout se qu’elle trouve à dire à une personne qui, elle, respecte les règles, c’est « Rentre chez toi ! ». J’ai été tellement choquée que je n’ai rien trouvé à dire…. Mais bien sûr ce n’est pas à moi qu’elle a dit ça…. Parce que « chez moi » c’est la France…

Je n’ai toujours pas de mots (à part des insultes) pour dire ce que j’ai pu ressentir !! Mais bon dieu pourquoi on ne peut pas tous s’entendre !!

J’ai eu honte d’être française l’espace d’un moment… J’ai ressenti le besoin de m’excuser auprès de mon amie pour la connerie des gens qui sont censés faire partie de « mon peuple ». Mais merde ! Non, je n’ai pas m’excuser de la connerie des gens !! De même, je n’ai pas à exiger que les autres s’excusent de la connerie des leurs !!

J’ai compris maintenant pourquoi tant de jeunes « issus de l’immigration » ressentent une haine profonde pour nous, les « français »…. Sauf que nous ne sommes pas tous comme ça !!

Et ce qui m’énerve le plus, c’est que n’importe qui pourrait comparer cette co…. avec ma mère, parce que ma mère aussi est chrétienne catholique, qu’elle s’habille et s’apprête pour aller à l’église, qu’elle présente bien…. Sauf que, elle, eh bien jamais elle ne se serait permise de passer devant tout le monde, et encore moins de dire à qui que ce soit de rentrer chez lui.

Quand j’y repense, je suis toujours autant en colère ! Pourquoi la différence fait-elle aussi peur à l’être humain ?? Faut-il rappeler à l’être humain que nous sommes tous des étrangers finalement ! Et que notre force réside dans nos différences ! Il faut savoir être curieux de la culture de l’autre, mais également arrêter de vouloir imposer sa religion, son mode de vie et sa vision de la vie aux autres !!! Et ceci vaut pour tout le monde !!

J’ai fait un rêve, qu’un jour … l’humanité tout entière pourrait s’aimer quels que soient la religion, les origines, le sexe et le mode de vie… mais malheureusement ce rêve n’est pas prêt de se réaliser… mais l’espoir fait vivre.

Lilli

Oups…

Ben oui, comme le disait le rédac’ chef il y a deux mois, une fille ça n’a pas de tête, enfin bon j’ai une vraie excuse, je souffle mes 33 bougies aujourd’hui 🙂

Non, vous n’êtes pas d’accord ?

Tout d’abord, un grand merci pour vos conseils du mois dernier mais pour le moment ma copine n’a pas encore franchi le cap. Promis je vous tiens au courant !!

Pour aujourd’hui, une petite haine de vie, que l’on m’a racontée récemment et que je voudrais partager avec vous et surtout que j’aurais voulu voir (et non vivre…).

Un homme arrive en retard pour prendre son train, regarde les panneaux et l’aperçoit encore sur le quai. Dans un dernier souffle il se met à courir et prend conscience qu’il a une chance de l’avoir car le train vient tout juste de démarrer. Tout en courant il voit des personnes à l’ouverture de la porte qui l’encouragent et lui tendent la main pour essayer de le faire monter. Ayant ses affaires dans les bras, il ne voit pas comment s’en sortir. Les personnes du train lui lancent : « donnez nous vos affaires, lancez-les, nous les rattraperons ! ». Hop, aussitôt dit, aussitôt fait ! Les bagages sont récupérés. Mais c’est à ce moment que notre homme se rend compte que malgré toute son énergie, ses forces et sa jeunesse, il n’aura jamais son train… jamais… il regarde inquiet ses ex-compagnons de voyage pour leur signifier qu’il n’y arrivera pas et espère d’un seul coup que ses bagages ne feront pas eux le voyage sans lui. Il hurle aux personnes du train de lui renvoyer sa valise… Ce qu’ils font tout de suite…

La valise s’est élevée dans les airs, s’est ouverte et là toutes les personnes présentes sur le quai, obnubilées par la scène ont pu assister à une pluie de vêtements, produits de toilette et accessoires en tout genre… Imaginez cet homme qui s’arrête essoufflé, anéanti par sa folle course et qui se retrouve petit à petit entouré et couvert de toutes ses affaires.

A l’impossible nul n’est tenu… mais tout de même, parfois mieux vaut peut être attendre le prochain train. 🙂

Andréa

Ça tire du dix en prose et contre tout

Le site beautifulpeople, dont la beauté et l’âge des adhérents sont les seuls critères de sélection, annonce fièrement avoir lancé une banque de sperme et d’ovocytes. Les personnes moches sont interdites d’inscription sur ce site, et 5000 adhérents ont été radiés cette année pour prise de poids. Lot de consolation, les moches peuvent accéder à la banque et conséquemment avoir un peu plus de chance de mettre au monde un enfant « beau »: La connerie avait un site, sourires niais et poses débiles, à présent elle tente de se reproduire! Fuyez , braves gens, car la bêtise nauséabonde finit généralement très mal.

M6 décide de supprimer la série « les bleus » : Quelqu’un pourrait leur dire que c’était pas ces bleus-là qu’on voulait surtout arrêter de voir?

Johnny Depp - CC-by Nicogenin

Johnny Depp lance une société de production de musique, il cherche de nouveaux talents : Il serait temps que je me remette à la musique (et vous?)

Après les croks, cet été les sabots seraient à la mode : Mais les stars, c’est pour avoir la paix qu’elles s’enlaidissent. On n’est pas obligé d’en faire autant!

Marie aux sabots de bois - by Jordic (DP)

Suite au plan anti inondations, le plan canicule 2003, la campagne de vaccination contre la grippe A, le gouvernement lance le plan canicule 2010 : Ce serait pas ce gouvernement, la vraie catastrophe écologique? En tous cas un conseil : planquez vos vieux!

Ségolène Royal, ancienne candidate malheureuse des présidentielles de 2007 déclare sacrifier son ambition personnelle aux intérêts du ps : « je ferai pour le mieux si le ps se rassemble autour de moi » : Un vrai beau sacrifice d’ambition personnelle.

Liliane Bettencourt, la femme qui pèserait 20 milliards d’euros de fortune est au centre d’un scandale et donnerait des milliards sans discernement : Ce n’est pas 20 milliards qui manquaient pour la Sécu cette année?

Gay Pride - CC-by Rama

Marche gay 2010, les organisateurs annoncent 800 000 manifestants, la préfecture d’abord 34 000 puis 100 000 : Le stagiaire de la préfecture croyait qu’on comptait les manifestants sur les camions. Les sept cent soixante six mille touristes venus admirer les chars sont invités à se faire connaître à la préfecture.


Enfin, quand même quelques vers par cette chaleur:

En cette fin de règne on compte les affaires,
de ceux qui en profitent, à défaut de défaire
les inégalités poussées par Sarkozy.
Beaucoup d’autres que lui de honte auraient rosi
car le français moyen est bien plus démuni

qu’au début mais c’est vrai qu’il a déjà Bruni.

D’accord, pas d’accord? Et vous préfériez quand ça tirait en vers ou quand ça tire en prose?

Flyde

Pour l’été, retour vers les années 70

Avec un film qui se regarde et qui s’écoute: Hair.

Issu d’une comédie musicale (encore) qui elle est toujours à l’affiche, ce film de 1979 de Milos Forman reste toujours d’actualité.

L’histoire : un jeune américain, Claude Bukowski,  fils de fermier de l’Amérique profonde, part pour le Vietnam. Deux rencontres bouleverseront sa vie, l’une avec un groupe de hippies dans Central Park, l’autre avec la belle Sheila, cavalière, aussi dans Central Park.

Notre héros tombe immédiatement amoureux de la belle Sheila, qui clairement appartient à un milieu social bien différent de celui de notre pauvre Claude. D’ailleurs la belle Sheila est loin d’être « indifférente » au charme de notre fils de fermier !

Quant à la bande de hippies, elle fera découvrir à Claude tous les plaisirs que la vie peut apporter : l’amour libre, la consommation de substances diverses et variées…

Toute cette petite bande s’invite à une « party » chez les parents de Sheila où toute la bonne société new-yorkaise est réunie, et nos deux tourtereaux sont définitivement « In love » !

Claude ne peut se soustraire à ses obligations militaires, mais ses nouveaux amis lui organisent une dernière rencontre avec Sheila avant qu’il ne décolle vers le Vietnam.

Beaucoup de clichés pour ce film, les « méchants américains » qui vont faire la guerre loin de chez eux où leurs beaux militaires meurent, les hippies qui courent après des idéologies type « peace & love », les riches citadins new-yorkais qui n’ont rien à voir avec le reste des USA majoritairement agricole, que de l’actualité quoi !!!

Pas tout à fait de « happy end » pour ce film, mais l’amour toujours vainqueur.

Je vous conseille vivement de visionner la version originale, la bande son que tout le monde connaît est divine et traverse merveilleusement le temps.

C’est cette comédie musicale qui révèlera en France Julien Clerc où la légende veut qu’il apparaissait nu sur scène.

Et pour ceux qui connaissent ce film par cœur, on peut toujours l’écouter comme un disque, deux heures de bon moment.

Olivier

%d blogueurs aiment cette page :