Archives Journalières: 8 juin 2010

Les liaisons dangereuses

… Et ce mois-ci, séduction avant tout …

Ce mois-ci, retour au siècle dernier pour la production et au XVIIIème pour le scénario. Plusieurs adaptations de cette œuvre de Pierre Ambroise Choderlos de Laclos (j’aime bien ce nom) ont vu le jour au ciné ou à la télé, mais c’est celle de Stephen Frears de 1988 que je vous invite à voir pour les plus jeunes, ou à revoir pour les… autres. Une petite parenthèse avant de vous parler du film, le livre, je vous le recommande vivement. Ce n’est pas un roman mais juste la correspondance entre Mme la Marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont. Comme c’est une suite de lettres entre nos deux protagonistes, il est facile de mettre ce livre de coté et de le reprendre de temps en temps.

Mais revenons sur le sujet principal, le film dans cette version américano-britannique, une distribution d’acteurs fantastiques Glenn Close (Mme de Merteuil), John Malkovitch (le Vicomte de Valmont) pour les rôles principaux et Keanu Reeves, Uma Thurman et la toute jeune Michelle Pfeiffer dans le rôle de la prude Mme de Tourvel que rien ne peut détourner du droit chemin.

L’histoire : Mme de Merteuil et le Vicomte de Valmont, anciens amants, établissent une stratégie pour détourner du « droit chemin » Mme de Tourvel et la fille d’une de leurs amies Cécile de Volange. L’histoire est plus complexe que ce simplissime résumé, mais ce qui est à noter, c’est l’ambiance, nous sommes dans la perversion la plus totale où l’acteur principal est le jeu de la séduction poussé à l’extrême. Cette évocation de l’époque du libertinage est très bien retranscrite dans ce film. C’est un réel plaisir de voir évoluer nos personnage dans cette ambiance.

Et puis pour ceux qui préfèrent les films contemporains, une autre adaptation moderne que j’ai aussi appréciée, celle américaine de 1999 : « Sexe Intention ».

Ce mois-ci un livre et deux films pour le prix d’un.

Olivier

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :