Archives Journalières: 6 juin 2010

Il faut que tu respires

Le mois dernier je voulais être la plus belle pour aller danser. Tout ce que j’ai réussi à être pendant le mois de mai, c’est la plus vieille, la plus conne, la plus moche et la plus occupée.

Bon, qu’on soit clair, j’aime beaucoup mon job. Mais là je n’en peux plus. Je n’arrive plus à me lever le matin. Tout le monde est dans mon bureau au téléphone, dehors, dedans, autour pour m’en demander toujours plus… Mais je n’ai que deux mains, un corps et une moitié de cerveau… Alors c’est difficile.

J’aime beaucoup mon appartement… Mais depuis les travaux du mois dernier, mon électricien ne me lâche plus la grappe. Il a des problèmes. Il me prend pour quelqu’un de sa famille juste parce que j’ai des origines juives. Mais je ne suis pas psy pour électricien. Je peux tout juste conseiller les blondes qui s’en font pour leur look.

Ajoutez à ça le fait que l’un de mes amis les plus chers m’a annoncé une nouvelle qui m’a fait l’effet d’une bombe… Et que je m’inquiète un peu beaucoup passionnément à la folie… Et vous obtenez un Ditom sur le point d’exploser.

N’y voyez surtout pas une référence à Diam’s et à son coeur de bombe, j’ai horreur des lesbiennes qui ne s’assument pas.

Cerise sur le gâteau, je vous ai oubliés… Hein? Quoi? Oui, oubliés, purement et simplement. Nous sommes le 6 dans dix minutes… Et je suis tout juste en train de vous écrire des trucs sur ma vie qui ne vous intéressent pas le moins du monde. Arrêtez de faire cette moue gênée, je sais que c’est vrai. Les problèmes des autres sont inintéressants. Ce qui l’est plus, ce sont les solutions. Mais je n’ai pas les clés.

Bon, il ne faut pas dramatiser hein… Si Kylie revient et que Lady Gaga fait du succès avec Alejandro, une obscure cover d’Ace of base, c’est la preuve que dans notre monde tout reste possible, non?

Bref, mon souhait pour le mois de juin, c’est de me reposer un peu, d’être un peu plus heureux, de m’engueuler moins avec celui qui partage mon lit (une fois tous les deux jours ça me permettrait au moins de passer quinze bonnes nuits par mois…) et d’avoir la disponibilité d’esprit pour m’intéresser à nouveau au monde qui m’entoure.

Au mois de juin, JE VEUX RESPIRER!

Words are useless, especially sentences, they don’t stand for anything… How could they explain how I feel?

Madonna - Bedtime story

Ditom

%d blogueurs aiment cette page :