Archives Journalières: 23 mai 2010

La cocue un peu folle du quartier

Il était une fois, dans ce fameux lotissement, une famille… Une femme, un homme et leur fille de 11 ans, le caniche nain avec. Quoi de plus banal au premier abord.
Monsieur est très (très) souvent absent… et pour cause, il travaille à l’autre bout du monde sur des chantiers, des barrages hydroélectriques (il aurait même vu celui des 3 Gorges, en Chine).
Madame, d’origine portugaise, reste à la maison pour s’occuper de leur fille. Puis, elle finira par trouver le temps long, toute seule à la maison en permanence, à s’occuper de ses géraniums et de son gazon. Elle décide donc de garder des enfants… parce que c’est à la mode.

Une voisine : Eh eh eeeeeeeeeeeeeeh ! Mais le petit que vous gardez, il est dans la rue !!!!!!
Elle : Ooooh ben c’est pas grave ! Il allait bien revenir de toute façon !
(note de l’auteur : âge du petit en question = 15 mois)

On a tous compris qu’elle a vraiment la fibre nourricière en elle ! Quand ils ne sont pas dans la rue, les enfants sont devant la télé toute la journée, parce que « ça les stimule ».

Il est aussi de notoriété publique que Monsieur, comme tous les messieurs bien sûr, a des besoins… et qu’il n’est pas comblé par sa femme. En effet, ils dorment dans deux chambres séparées, et ce dès leur emménagement… Soi-disant parce que Monsieur ronfle trop. Je n’y ai jamais cru. Ils ont jamais été vraiment amoureux, ni très heureux ensemble. M’est avis qu’ils restaient ensemble pour le bien être de leur fille.
Bien entendu, il est de notoriété publique que Monsieur s’envoie en l’air avec des petites chinoises ou brésiliennes quand il n’est pas à la maison.

Leur fille, parlons-en, est une fille plutôt étrange. Quand ils sont arrivés, elle était tout sauf banale… Bien trop grande et mûre physiquement pour son âge. C’est ainsi qu’en sept ans, je ne l’ai absolument pas vue changer d’un poil ! Elle était telle quelle à 11 ans…
En grandissant, elle s’est mise à avoir des trips bizarres… et notamment à organiser des rites satanistes dans leur garage avec tout un tas de gens. C’était étrange ! Et elle s’est mise à sortir avec un mec de 30 ans, gothique de son état, breton d’origine (nous sommes quelque part dans les Alpes)… mec qui finit par venir s’installer chez eux ! A tel point qu’on se demande si c’était celui de la fille, ou de la mère ?… ou des… deux ??

Puis un jour, Madame finit par rencontrer le prince charmant sur internet… Un homme du Périgord, avec qui elle décide de convoler en justes noces, abandonnant derrière elle ses x chats (Monsieur n’en voulait pas), sa fille de 18 ans qui rejoint la Bretagne avec son Goth, et le père de sa fille qui de toute façon n’est jamais là ! Elle n’a gardé avec elle que le… caniche nain !

Les chats sont malheureux maintenant. Et la savane a repris ses droits puisque plus personne ne s’occupe de ce gazon Van-de-Kampien qui était si parfait.

Prochain épisode : La maison crève-cœur

Kindgay

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :