Bailleul

Hello chers tous,

Me revoici pour un nouvel article de la rubrique Une ville par moi(s). Cette fois-ci, je prends les extrêmes opposés. Le dernier billet parlait de la Drôme et du sud, il sera question cette fois d’une petite bourgade située dans le nord de la France, qui est aussi ma ville natale : BAILLEUL.

Située à une trentaine de kilomètres au nord de Lille, entre Dunkerque et la métropole Lilloise, Bailleul est en plein pays flamand (Flandres françaises). Disposant d’un accès sur l’autoroute A25, elle est aussi facilement accessible depuis le train, les rames y effectuent des arrêts fréquents.

La gare

Bailleul est aussi située juste à la frontière de la Belgique. Le nom néerlandais de la ville est Belle. Faut-il voir une référence au nom anglais de cloche, toujours est-il que le blason de la ville en porte comme le montre cette image.

La ville a un passé fourni, et fut l’une des demeures des comtes des Flandres.  Il existe d’ailleurs une page complète sur Belle à disposition sur Wikipédia.

L’architecture de la ville fait appel aux standards des constructions du nord : la bonne vieille brique rouge.

Maison dentelle

Mais aussi aux constructions plus modernes. Ce qui donne à la ville un ancrage dans l’histoire du plat pays, mais aussi un aspect dynamique. La proximité de la métropole lilloise et la facilité de déplacement en font un lieu où il fait bon vivre sans pour autant être déconnecté de la vie active principalement basée sur Lille.

La rue de la Gare

La rue de la gare

Le beffroi

Le beffroi, référencé au patrimoine mondial de l’Unesco, est un des joyaux de la ville.  Un beffroi est dans l’ancienne tradition un ouvrage de charpente destiné à supporter et à permettre de faire mouvoir des cloches (source Wikipédia) . Ces bâtiments, massifs et pouvant contenir des cloches volumineuses et surtout en nombre, sont typiques des communes du nord de la France, de la Belgique et des Pays Bas. Le beffroi de Bailleul contient par exemple 35 cloches, ce qui permet d’obtenir  des jeux de carillon complexes et particulièrement travaillés.

A celui-ci, on peut ajouter  l’église Saint-Amand et l’église Saint-Vaast, toutes deux révélatrices de l’architecture de la région du Nord – Pas-de-Calais. La visite de l’intérieur des deux églises permet de voir au sein d’une même cité deux approches différentes de l’ornementation épiscopale.

L'église Saint-Armand

L'église Saint-Vaast

La place

La place de Bailleul, située traditionnellement dans le centre ville, est un haut lieu de vie municipale, regroupant les commerces et les deux principales baraques à frites.

Il est de coutume pour les Bailleulois et Bailleuloises d’aller se promener sur le Mont Noir, le Mont Rouge, le Mont des Cats ou encore un peu plus loin, le Mont Kemel, de s’y désaltérer et pourquoi pas de savourer une planche avec une bonne bière belge.

La présence du pays flamand permet aussi de profiter de la campagne. La ville ne fait en effet pas partie du pays minier. De ce fait, pas de terril, ni de mont de terre extraite.

Steen'je

Les champs se profilent à perte de vue. En été, il est agréable de se balader sous le soleil, au milieu des champs de blé prés du Steen’je, de contempler les houblons qui poussent vers Meteren,  ou enfin découvrir les collines du Ravensberg.

Ravensberg

Certains vont me dire que je ne parle que de l’été,  mais il y a aussi des fêtes en hiver qui valent le détour, et entre autres le Carnaval.

Le Carnaval

Il se déroule aux environs de Mardi-Gras (mi-février) et met la ville en ébullition. Beaucoup de Bailleulois y participent, le côté festif est très marqué, c’est une bonne méthode pour se réchauffer  alors que les températures extérieures ne sont jamais très élevées (on est dans le nord après tout)

Le Carnaval

Ce n’est pas le côté chauvin qui parle (quoique), mais Bailleul est une jolie ville qui, si vous vous aventurez dans le beau département du Nord, devrait vous plaire et vous permettre de découvrir tous les atouts des Flandres françaises.

Gargantua

A Une prochaine ville par moi(s)

Steph



Publicités

3 réponses à “Bailleul

  1. dB 28 mai 2010 à 19 h 19 min

    ouf je me croyais démasqué…
    je parcours ces lignes de façon occasionnelle, et là BOUM tomber sur mon patronyme direct comme ça, sans prévenir, ben ça surprend toujours.
    bon rien à voir avec moi tant mieux et j’ajouterai que je connais encore trois autres communes qui porte le même nom.
    Quand à l’origine du nom, j’ai déjà entendu parlé d’une sombre affaire de trahison en Écosse autour d’une ex-reine française(probablement Marie Stuart)… mais je n’ai plus les détails

  2. Olivier 17 mai 2010 à 14 h 52 min

    Mais dis-moi, il n’y a (avait) pas un hopital psychiatrique à Bailleul ?? 🙂

  3. Louisianne 16 mai 2010 à 9 h 15 min

    Sympathique comme visite ! D’autant que je connais très peu le Nord !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :