Mouse’s story

Comme je n’ai pas la notion du temps, je ne pourrai vous dire si celui-ci m’a paru long ou pas depuis le mois dernier !
Seul mon valet ou maîtresse comme vous voulez, peut ressentir ce genre de chose…

Le printemps est là et c’est fenêtre ouverte que je peux m’adonner à mon loisir favori, la lecture !
J’aime assez les préférences de mon valet en matière littéraire et cela tombe bien parce que j’ai la nette impression que pour l’instant elle pense beaucoup à elle …
Je n’ai toujours pas de bibliothèque personnelle, alors je picore sur ses étagères et pour l’instant j’y trouve toujours mon bonheur !

Comme j’ai encore du mal à comprendre les humains, je préfère des lectures qui parlent de moi ou de nous les animaux…

C’est mon cousin Koko le détective américain qui m’avait parlé d’un valet, professeur et écrivain connu et reconnu en France, dont le style et les histoires pourraient me plaire !
Alors je me suis lancé tout l’hiver dans le décryptage des livres de cet homme et mon meilleur souvenir reste son récit au titre très évocateur pour moi, Mister Mouse…
Lorsque j’ai vu la couverture, je me suis pensé que derrière ces monticules de fromages devaient se cacher mes jouets préférés, les souris…
Je ne me suis pas trompé !

Je me suis installé confortablement sur le fauteuil et lové dans le pull préféré de mon valet pour déguster à petites gorgées cette métaphysique du terrier…
Et je n’ai pas lâché le livre de toute la nuit parce que je m’y suis reconnu !

Je suis un collier rouge, pas un collier noir et je me plais dans la douceur, le moelleux de la laine… J’aime aussi la chaleur et l’odeur du feu de bois dans une cheminée, et surtout je déguste et je savoure la bière rousse à toutes petites lapées…

Je n’aurais jamais pensé qu’une Famille Mouse puisse me ressembler à ce point !
Imaginez une campagne verdoyante, Brambly Town, et un terrier bien caché, un buisson aux mûres où vivent heureux et sereins deux souriceaux et leurs parents…
Une vie bien remplie, comme la mienne ou celle des humains !
Du quotidien joyeux, des questions existentielles, de la gourmandise, un peu de narcissisme, des siestes crapuleuses… Et oui, les souris font aussi l’amour, et même assez souvent, et comme le dit Mister, quand on aime on ne compte pas !

Une vie comme la mienne et comme la vôtre, les humains, mais décrite à la manière de Mister Mouse, ça change tout, croyez moi !
De la prose pour vous charmer, vous donner l’envie du cocooning ludique… Et pudique aussi, car notre famille aime parler et raconter, mais à mots cachés…

Depuis cette lecture, je perçois la souris d’une autre façon…
Depuis toujours, ma race est son prédateur, mais les humains nous surpassent bien souvent !
Poison, pièges en tous genres, que du mesquin, du sournois… Nous les félins, ce sont nos gènes et notre instinct qui nous guident irrémédiablement vers elles et nous chassons d’une façon noble…

Celui qui sait si bien écrire, c’est Philippe Delerm, un homme qui ne peut être que talentueux puisque il voue aux chats une adoration sans borne !
Et aux souris aussi, comme moi maintenant…


Delerm que l’on qualifie souvent d’Ecrivain des « petits riens » et cela me fait penser à un artiste que mon valet apprécie beaucoup, Serge Gainsbourg !

Et à une chanson qui nous parle de petits riens qui mis bout à bout font beaucoup…

Ces petits riens
figure dans l’album Gainsbourg percussions (1964)
aux côtés de Couleur café ou de Pauvre Lola
(référence : Phillips 77482)

Ces petits riens est également interprétée par Stacey Kent ! … et by Lady Slim (alias Filipe Resende) @ Boys ‘R’ Us 😆

Pour le mois prochain, mon valet Virginie m’a conseillé le livre d’un homme qu’elle aime beaucoup aussi, Yves N…

Et ce sera une autre histoire, celle d’un chat !

Virginie

Publicités

9 réponses à “Mouse’s story

  1. Flavien 22 avril 2010 à 19 h 39 min

    Une vraie référence ce Yves N. Et il n’est pas avare de talent, on est impatients de savoir qui c’est, le 22 mai. Gainsbourg, je n’ai pas vu le film, impossible car l’artiste est encore trop vivant.

    • Virginie 27 avril 2010 à 20 h 59 min

      @Flavien Yves Navare est un écrivain que j’aime beauoup et que j’ai découvert il y a bien longtemps, chez Pivot dans un Apostrophe…
      Bisous et merci !

  2. 14 141 22 avril 2010 à 16 h 06 min

    Ben je crois que nous allons manger de la souris dans les prochains moi, celui du trois!!! Mais patience…

  3. charlsgarden 22 avril 2010 à 14 h 19 min

    un chat qui lit… waouhhhh…. et un humain qui dort autant qu’un chat… cela peut-il exister aussi… après un voyage transatlantique aussi perturbé que le mien?
    très bon texye Virginie, comme d’hab’… j’adore.

    • Virginie 27 avril 2010 à 20 h 56 min

      @Charles Oui, est en plus c’est la vérité !
      Et il fait des tas d’autres choses aussi, mais chutt….Merci d’être passé ici et d’avoir trouvé le chemin, Bises !

  4. Virginie 22 avril 2010 à 9 h 08 min

    @janjacQ Merci pour cette trouvaille.
    Moi aussi j’adoreeeeeeeee Françoise !
    Par contre je n’aime pas trop l’orchestration derrière… Deneuve comme je te l’avais dit, pas aimé, mais pas aimé du tout 🙂

  5. janjacq 22 avril 2010 à 8 h 11 min

    euh… Virginie… JjQ est désolé para el otro travestido

    parmi les interprètes féminines de Ces petits riens, il y a aussi
    • Deneuve, Catherine (pour qui elle n’a pourtant pas été écrite, et c’est… rien, et c’est nul !)
    • Birkin, Jane (elle c’est normal, et c’est… bien !)
    • puis l’autre poufiasse, tu sais, celle qui ne reconnaît pas sa gauche de sa droite, qui fait sa mijaurée avec l’autre gnome (à moins que ce ne soit lui qui fasse son sucre d’orge), qui se paye le petit Benji pour se consoler et qui chante en anglais Those little things, elle comprend vraiment rien à rien
    et pourquoi pas en rital tant qu’elle y était ? Queste piccole cose ! (espèce de conne ! t’en as un à la maison !)

    • et il y a surtout Hardy, Françoise, qui a repris Ces petits riens dans son album Tant de belles choses (2004) mais qui l’avait déjà chantée en 1981, la preuve :


    Françoise, je l’adore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :