Archives Journalières: 21 février 2010

J’y vais mais j’ai peur

Voilà, nous y sommes. Face à face, virtuellement au moins. Il ne faudrait pas brusquer les choses.
Même si j’ai déjà laissé quelques traces ici et là, pour la première fois, je m’expose à la lumière. C’est que le pseudonyme sous lequel je me présente n’a pas été choisi par hasard.

D’après la définition de Cricket Rockwell en personne, la plantureuse héroïne de la fameuse série québécoise qu’on ne présente plus, le waquete est un animal aquatique nocturne. Pour ceux (ou celles), peu nombreux j’imagine, qui ne connaissent pas encore cette parodie de soap opera, je vous conseille d’aller voir là…

Nocturne, en réalité pas vraiment. Je suis surtout habitué l’ombre et quelque peu effrayé par les mises en lumière.

Aquatique, cet adjectif n’est évidemment pas à prendre au pied de la lettre. Hormis dans mon propre océan de perplexité face à ce monde, je ne patauge dans aucun marécage.
Avec ces quelques éléments, vous comprendrez aisément que UnefoisparMoi est donc toute une aventure qui commence.

Maintenant les présentations sont faites. Certes, vous pourriez me rétorquer que c’est un peu court (le texte évidemment, le texte) jeune homme (bien sûr que je suis jeune ça suffit maintenant). Mais il faut pas être trop impatient pour un premier rendez-vous.
Pour terminer ce billet ego-centré (c’est le moins que l’on puisse dire vous me l’accorderez), je tiens à remercier Tto d’avoir fait confiance à un simple lecteur en me demandant de faire partie de cette aventure collective.

Avec la fin de cette première semaine du nouvel an chinois, je vous souhaite une Bonne Année du Tigre.
Bon dimanche, sous vos applaudissements!

Waquete, sorti de sa réserve.

Ah, j’oubliais… Les lecteurs attentifs mais surtout cinéphiles auront sans doute reconnu dans le titre de ce billet une réplique de film. Sauriez-vous le retrouver?

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :