L’éclaircie du moi(s)

Le 18, c’est mon tour. Je suis à la bourre dans l’écriture de mon article, même plus que ça. C’est un peu la catastrophe pour être honnête, j’ai balancé l’intitulé de ma rubrique avant même de savoir quel article je publierai. « L’éclaircie du moi(s) », c’est un peu léger et vague diront certains… Et je ne les contredirai pas. Mais ça a le mérite de pouvoir embrasser le maximum de possibilités, et je sais pertinemment que mes articles y entreront. Passons.

Aujourd’hui, j’ai décidé de parler d’un évènement de ce mois ci. Tout le monde en a parlé, avec enthousiasme ou dégoût, fièvre ou pitié; la saint Valentin. Non (ne vous arrêtez pas de lire), ici il ne sera aucunement question de critique du mercantilisme ou de la mièvrerie dont les détracteurs se délectent. Ce débat n’a pas lieu d’être à mon avis, puisqu’il reviendrait à remettre en question l’existence même du commerce, ses fondements et pratiques.
La vraie question qui se pose est celle du détachement à adopter. Je ne pense pas que les couples s’en soucient tant que ça (à part ceux qui veulent fêter l’occasion), et les célibataires feraient mieux de dévier leur attention le temps de digérer leur célibat en silence.

Ravalons notre fierté, soyons indépendants d’esprit! Evitons de sombrer dans ce rejet permanent de ce qui ne nous est pas imposé, avec force et conviction.

On m’a dit qu’il était plus facile d’être en couple pour cela… J’ai pas su quoi répondre.

Jolies Jambes

Publicités

4 réponses à “L’éclaircie du moi(s)

  1. Chickenbaby 24 février 2010 à 23 h 06 min

    Voilà une manière de réagir à la Saint Valentin des plus saines. Il suffit de s’en foutre, et ça passe sans colère, sans cris et sans rancœur ni aigreur.

  2. Jolies Jambes 21 février 2010 à 19 h 08 min

    Je vous donne raison à tous les deux, d’ailleurs je n’ai rien à ajouter… (c’est la honte pour moi, vous avez plus que bien complété mon article!).

    Si vous voulez voir mes Jolies Jambes, ne vous gênez pas!

  3. TonTon de Bxl 19 février 2010 à 18 h 52 min

    Moi j’ai préféré ce jour-là participer à un autre « événement commercial »… le 14 février c’était le Nouvel An chinois : il a donc été plus facile d’inviter des amis célibataires pour fêter cette occasion… Bonne année du Tigre, messieurs 😉

  4. Ditom 18 février 2010 à 14 h 47 min

    Bah oui, comme toutes les fêtes de ce type, la saint-valentin est une fête commerciale… Oui aussi, c’est triste d’attendre ce jour là pour avoir de petites attentions pour l’autre… En même temps, c’est plutôt sympa d’avoir une occasion supplémentaire de montrer une attention particulière à celui ou celle qu’on aime, non?

    Et puis pour les célib, moi je réponds que n’importe quelle fête suscite des déprimes ciblées: Noël pour ceux qui n’ont pas ou plus de famille, la fête des mères pour les filles qui n’arrivent pas à enfanter…

    Bon, et puis en plus, moi, cette année, j’ai dîné à côté de Frédéric Lopez, ce qui n’a rien gâché 😉

    PS: On peut les voir ces jolies jambes? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :