Le 8 c’est Super 8

Puisque le rédacteur en chef, a voulu que cet endroit soit partagé par plusieurs, je vous propose donc de m’exécuter comme tel avec l’une de mes passions : le cinéma. Il faut d’abord que je vous avoue que c’est bien la première fois que je m’essaie à ce genre d’exercice : Je ne vais pas vous écrire une chronique sur les derniers films à l’affiche et leurs scores au box-office. Quelques films m’ont marqués, certains récents d’autres moins. Souvent je peux les regarder en boucle sans en être lassé. Alors après avoir lu vous aurez envie de les voir ou revoir. Au sommet de ces chefs d’œuvres et toujours inégalé à ce jour pour moi bien entendu Barry Lyndon : un film de Stanley Kubrick de 1975. AU XVIIIe siècle, pendant la guerre de 7ans, la vie d’un jeune hobereau irlandais Redmond Barry joué par Ryan O’Neal, est prêt à tout pour réussir ou pour éviter le pire, entre autre la peine de mort. Mais la particularité, c’est qu’il le fait toujours avec élégance et son arme principale la séduction, la séduction et encore la séduction. Il entretient des relations ambigües avec un chevalier espion, enfin il séduit une Comtesse, la comtesse de Lyndon interprétée merveilleusement par Marisa Berenson. Dans ce film Marisa Berenson est juste « très belle ».

Elle est tout droit sortie d’un tableau de l’époque. Peu de dialogues dans ce film, mais une voix « off », un narrateur, remarquablement servi pour la version française par Jean-Claude Brialy. Les décors, les costumes sont splendides. Enfin la musique, élément clé pour moi pour un film, transmet bien cet élégance et majesté du personnage principale avec entre autre la Sarabande de Haëndel. Voilà retournez voir ce film, et sinon ce soir sur TF1 il y a Joséphine Ange Gardien !!

Olivier

Publicités

2 réponses à “Le 8 c’est Super 8

  1. Matelot 22 mars 2010 à 23 h 21 min

    La musique est l’écrin d’un film . »Barry Lyndon » est un film inoubliable tant par son histoire, ses décors, ses costumes et sa musique.
    Je l’ai en k7 et le 33 t ; j’ai envie de resortir le magnétoscope…Bravo !.

  2. Ditom 9 février 2010 à 9 h 34 min

    Eh bien! Pour une première, Barry Lindon est un choix ambitieux! 😉 Un film magnifique, sombre et lumineux comme seul Kubrick pouvait en réaliser…
    Tu m’as donné envie de le revoir! But atteint!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :