Un souhait par moi(s)

Que ma première phrase écrite dans cette nouvelle aventure soit celle du remerciement: oui, je commence par adresser un grand merci à Tto pour ce nouvel espace que j’occuperai une fois par mois. Quelle idée d’exhumer un has been du blog comme moi pour rempiler!?! Je vous accompagnerai donc désormais le six de chaque mois («  ne zappez paaaaaaas! »).

J’avais oublié combien il était difficile de démarrer un nouveau projet bloguesque (bloguique?). Bah oui, je suis un peu rouillé et depuis la semaine dernière c’est le branle-bas de combat dans ma tête. Et ça fait presque (je dis bien presque) aussi mal que de se casser un ongle (l’aspect esthétique mis à part, bien sûr)!!!!!!

Par exemple il y a le cri du cœur… Celui qui vous fait hurler dans le métro: « Au secouuuuuuuuuuuuurs, quelle ligne éditoriale vais-je adopter????? » pendant que la collégienne assise en face vous regarde en pensant un truc du style « non mais j’t’assure il est grave le vieux en face » en levant les yeux au ciel…

Et puis les questions tournent dans ma tête… Vais-je parler de moi? Vais-je parler des autres? Vais-je écrire des choses intelligentes ou aussi insipides et bêtes que les inepties que je ponds dans des rapports et des guides qui ne sont lus par personne? Vais-je sombrer dans la médiocrité vulgaire pour avoir une chance de surnager parmi les pontes du blog qui s’expriment un peu partout???

Alors je me motive en me disant que je vais sélectionner des sujets plus intéressants les uns que les autres du type : « pourquoi il ne plie jamais correctement ses affaires dans l’armoire » – excuse-moi mon chéri, mais il fallait que ça sorte – ou « comment obtenir le cadeau dont vous rêvez à la saint Valentin » – non, je ne pense pas à une soirée tout seul avec Robert Pattinson, au cas où vous auriez des doutes…

Et là, vous constatez tout de suite que j’en ai des choses intéressantes et intelligentes à dire… Comment ça non???

Bref, je ressens une réelle pression en démarrant sur ce blog collaboratif. Au départ, j’avais écrit un truc sur un pet (toujours glamour forcément)… Et puis finalement je me suis dit que placer mon premier mois à moi sous le signe du pet serait déshonorant, même pour moi qui, franchement, en ai vu beaucoup d’autres… Je vais vous laisser le temps de me connaître un peu avant d’attaquer les sujets difficiles…

Et c’est là que je l’ai trouvée ma ligne éditoriale: je vais faire ici un souhait par moi(s)… J’adore les souhaits. Et je suis sûr que tout ce que j’écrirai ici va se réaliser – on donne toujours raison à ses croyances, non?

Alors mon souhait pour ce mois de février sera assez simple:

je veux passer un mois sans entendre parler de Lady Gaga!

Pleaaaaaaaaaaaaaase! Je vais sans doute me faire lyncher par quelques homosexuels (bouh bouh bouh!) qui traineront ici… En même temps, son public gay elle l’a gagné à la sueur de son poignet… Elle est tellement subtile en plaçant le mot « gay » dans chaque proposition de chaque phrase pour faire comprendre même aux plus limités d’entre nous, c’est à dire ceux qui n’auraient pas capté les signaux lancés désespérément par son look outrancier et ses chansons à texte, qu’elle VEUT être aimée par les hommes qui aiment les hommes… Et n’y voyez surtout pas un quelconque acte militant pour l’égalité de droits. Avoir le soutien de toute une communauté aux Etats-Unis au 21ème siècle, ça permet de continuer à exister lorsqu’on traverse des périodes de vaches maigres… C’est ce qu’on appelle du positionnement marketing… Pas de la sincérité.

C’est un peu pareil en France d’ailleurs. Il n’y a qu’à assister à un gala de Jeanne Mas, Lio ou Julie Piétri pour s’en convaincre!

Bref, Lady Gaga m’énerve, vous l’aurez compris… Mais finalement ce qui m’énerve le plus ce n’est pas elle mais ce qu’elle représente, tant, pour moi, elle est un sous-produit de la culture américaine bling-bling s’abritant derrière un discours pseudo-politiquement incorrect fashiono-geek. On la compare souvent à Madonna… Ce qu’on oublie et c’est sans doute un effet générationnel, c’est qu’avant de devenir une machine à fric, l’image de Madonna était profondément humaine: une petite italo-américaine qui devient une star planétaire avec ses qualités, ses défauts et ses excès. Lady gaga, son look sanguinolant et son absence de discours représentent le triomphe du vide et du tape à l’oeil. Lady Gaga est un produit charismatique, certes, dont les morceaux ne se singularisent en rien de ceux des autres bimbos actuelles et qui s’auto-proclame reine du monde après à peine un album et demi.


Après coup, peut-être aurait-il mieux valu que j’écrive une note sur le pet, non? Au moins je n’aurais pas eu l’air d’un vieux con…

Au « moi » prochain!

Ditom

Publicités

6 réponses à “Un souhait par moi(s)

  1. Steppen 4 mars 2010 à 3 h 57 min

    J’ai décidé que je n’aimais plus Lady Gaga (même si je m’autorise à apprécier ses chansons) depuis son tout premier concert à l’Olympia. 45min de retard, camée, vulgaire, et le public qui la huait sur son entrée s’est mis à pousser des cris ressemblant étrangement à ceux qu’on pouvait entendre à un concert de Jennifer à ses débuts (et je sais de quoi je parle).
    Elle est arrivée avec la grosse tête, j’attends qu’elle dégonfle un peu et SURTOUT qu’on arrête d’en parler comme si elle avait inventé la musique…

  2. Ditom 8 février 2010 à 21 h 18 min

    Merci, merci cher Christophe;)

  3. Christophe 8 février 2010 à 13 h 41 min

    Ouf je me sens moins seul à propos de Lady Gaga. En tout cas, côté marketing, elles profitent bien toutes les 2. Et content de te retrouver ta plume parmi nous.

  4. Ditom 7 février 2010 à 13 h 27 min

    Tu as raison Valérie, c’est un peu petit… Le mois prochain, tu n’auras pas à chausser tes lunettes 😉
    Ou alors des lunettes roses énormes et couvertes de strass pour devenir la lady gaga de Haute-Savoie 😉

  5. Valérie de haute Savoie 7 février 2010 à 10 h 42 min

    Mon souhait tout premier serait que tu changes de police de caractère. C’est ultra trop petit et je dois mettre des lunettes.
    Lady gaga je ne sais même pas si j’ai déjà entendu une des ses chansons, juste vu ses tenues particulières.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :